fbpx
Sports

Balle molle en raquettes à Sainte-Sophie

Une vingtaine de joueuses de balle molle disputaient un match en raquettes le dimanche 5 février au parc Breen, à Sainte-Sophie.

Jeunes filles, mères, grand-mères, elle se retrouvent tout l’été une fois par semaine, les mercredis soirs, pour pratiquer leur sport. Aujourd’hui il n’y a que deux équipes qui s’affrontent, chaque semaine. Dans le passé c’était jusqu’à quatre. Une sorte de ligue informelle qui dure depuis maintenant 35 ans.

Diane Robitaille est la doyenne du groupe. «On fait une partie en raquettes l’hiver parce que c’est l’fun, mais il y a des années où ça n’a pas lieu parce qu’il ne fait pas assez beau. En plus, cette année ça nous a permis de profiter des améliorations qui ont été faites à la fin de l’été à notre terrain. Ils ont tout refait la clôture entourant le champ intérieur et ajouté des grillages.»

Évidemment, sous la neige, il y a du gazon qui attend patiemment une nouvelle saison l’été prochain…

Balles orange

Le jeu de balle molle en raquettes pose des défis particuliers. D’abord, il fait froid, donc le choc du contact avec la balle se transfère plus intensément aux mains et aux bras quand on frappe. Au froid, la balle est aussi plus dure, ce qui augmente encore le choc.

Qu’il neige ou pas, il faut avoir l’oeil sur la balle

Les balles sont les mêmes qu’en été, sauf qu’elles sont orange pour être plus visibles sur la neige et dans un ciel plein de flocons. La plus grande difficulté vient du fait que les joueuses, autant quand elles sont au bâton qu’en défensive, sont beaucoup moins mobiles en raquettes.

Des courses plus exigeantes

Ah, oui! Demandez aux joueuses de champ intérieur: les roulants ne roulent pas. Il faut aller chercher la balle, qui se fraie souvent un tunnel dans la neige.

Les flocons diminuent aussi la visibilité

Ajoutez les attrapés ratés parce que le cuir des gants est raide sous l’effet du froid, et vous comprendrez pourquoi la balle molle est définitivement un sport d’été.

Ce qui ne change rien au plaisir de se retrouver entre amies, de rigoler un peu, de prendre l’air et d’anticiper avec ses amies la traditionnelle boisson d’après-match.

En attendant le printemps…

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend