fbpx
Politique, Relais d'information

De votre député Rhéal Fortin: «Le budget canadien: une intrusion massive et nuisible dans les compétences québécoises»

La chef du Bloc Québécois, Martine Ouellet et le député de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin, dénoncent d’une seule et même voix, l’intrusion méprisante et irrespectueuse du budget fédéral 2017, dans les juridictions québécoises. Le gouvernement canadien doit se retirer des champs de compétence du Québec et transférer plutôt les sommes prévues directement au gouvernement du Québec.

En effet, dans son budget, le gouvernement canadien s’ingère dans plusieurs secteurs québécois comme la santé, l’éducation et les municipalités. « D’un budget à l’autre, le gouvernement canadien s’approprie de plus en plus les pouvoirs qui sont en fait ceux du Québec. Qu’on se le dise, pour chaque dollar qu’il nous retourne, ce gouvernement demande des comptes et impose des conditions. À ce rythme-là, je me demande jusqu’à quand le Québec pourra encore décider des enjeux qui le concernent », a affirmé Martine Ouellet.

Pour M. Fortin, « l’intrusion du gouvernement canadien n’apporte rien de bon. Le Québec est tout à fait capable de gérer ses programmes lui-même. Avec ses conditions, Ottawa ne fait qu’apporter plus de lourdeur bureaucratique, en plus d’un grand nombre de contradictions ou tout simplement, des dédoublements inefficaces et inutiles.»

« Chaque année, les Québécois envoient 50 milliards de dollars au gouvernement fédéral, qui les gère à sa manière et en fonction de ses priorités. On n’a pas besoin de ça », a déclaré le député de Rivière-du-Nord.

Ottawa déchire l’entente sur la main d’œuvre

Fidèle à lui-même, le gouvernement de Justin Trudeau renie sa signature et entend renégocier les ententes sur le développement du marché du travail. Ces ententes sur la formation de la main-d’œuvre étaient un des très rares exemples de fédéralisme asymétrique. Non seulement Ottawa entreprend une série d’intrusions sans précédent dans les champs de compétence du Québec, mais en plus, ce budget témoigne de la volonté d’Ottawa de revoir et de diminuer les pouvoirs du Québec, notamment, dans la formation de la main-d’œuvre. C’est une attaque directe à la façon de faire québécoise.

Logement social

« Une bonne nouvelle quand même, à force de talonner le gouvernement de Justin Trudeau, le Bloc Québécois a obtenu plus d’argent pour le logement social. Nous garderons toutefois l’œil ouvert pour nous assurer que l’argent sera effectivement transféré en bloc à Québec. Dans Rivière-du-Nord, les besoins en logement social sont majeurs et urgents, et l’argent ne doit pas se perdre dans un autre programme pancanadien», a ajouté M. Fortin. C’est 11,2 milliards de dollars que le gouvernement canadien annonce vouloir investir en logement social sur les 10 prochaines années et Québec doit recevoir sa juste part.

Transfert canadien en santé

Comme le Bloc Québécois l’avait précédemment dénoncé, le niveau des transferts en santé dans le budget Morneau est nettement insuffisant pour atteindre la cible de 25 %, fixée en 2002 par la commission Romanow et mise en place par Ottawa. « Le gouvernement de Justin Trudeau a décidé d’étouffer financièrement le Québec, pour le plier à son autorité. Le problème va plus loin que sur le plan du financement, c’est le statut de province qui n’est tout simplement pas viable. Ces perspectives sont inquiétantes », a poursuivi le député de Rivière-du-Nord.

À terme, à moins d’une austérité sans cesse plus dure, l’État québécois est carrément menacé d’implosion. En réalité, la seule façon d’équilibrer les comptes consiste à mettre fin au partage bancal des ressources fiscales du Québec. La solution, c’est l’indépendance du Québec!

Rhéal Fortin est le député fédéral de Rivière-du-Nord, qui représente un territoire comprenant les villes de Saint-Jérôme, Sainte-Sophie, Prévost et Saint-Hippolyte. Il a été élu sous la bannière du Bloc québécois le 19 octobre 2015.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend