fbpx
Culture, Éducation, Spectacles

Mademoiselle Bonsoir pour deux soirs à Saint-Jérôme

Après six mois de préparation, on apporte la dernière touche à la comédie musicale Mademoiselle Bonsoir, à la salle André-Prévost de l'École polyvalente de Saint-Jérôme, le 10 avril 2017.
Après six mois de préparation, on apporte la dernière touche à la comédie musicale Mademoiselle Bonsoir, à la salle André-Prévost de l’École polyvalente de Saint-Jérôme, le 10 avril 2017.

Plus de 60 étudiants de l’École polyvalente Saint-Jérôme ont contribué ces derniers mois à la présentation de Mademoiselle Bonsoir, une comédie musicale présentée ces 12 et 13 avril à la salle André-Prévost.

Chloé Chartrand et Gabriel Valiquet incarnent Janine et Robert dans cette comédie musicale imaginée par Boris Vian. «L’oeuvre est inachevée. Dans le texte, il y a des espaces pour des chansons qui n’ont pas été écrites. Maryse et Simon [Beauchamp et Éthier, qui ont collaboré à la mise en scène] en ont choisi 24», dit Gabriel, un habitué des premiers rôles puisqu’il était Edward dans Edward aux mains d’argent l’an dernier et qu’il a aussi joué Don Quichotte l’année précédente.

Une pièce de chansons et d’absurde

On retrouve donc des chansons de Charles Aznavour, de Jaques Brel et Dutronc, une de Boris Vian aussi, et une de… Martine St-Clair. «On s’est permis ce petit écart dans les années 1980, parce que le propos était idéal», explique Mme Beauchamp, qui est l’enseignante à la tête du groupe.

La pièce d’un peu plus de deux heures avec entracte est remplie de chansons et d’absurde, aussi, nous ont dit les acteurs, dans l’esprit de l’auteur de L’écume des jours.

D’ailleurs, les décors font un clin d’oeil à une chaise inventée par l’auteur pour jouer de la guitare, baptisée chaise musicale, qui forme une étoile quand on en place deux dos à dos.

Deux «chaises musicales» sur la scène de la salle André-Prévost à l'École polyvalente Saint-Jérôme.
Deux «chaises musicales» sur la scène de la salle André-Prévost à l’École polyvalente Saint-Jérôme.

Qui sont Janine et Robert?

L’histoire de Mademoiselle Bonsoir est celle de Robert, qui anime le courrier du coeur pour célibataires d’un journal de Paris sous le pseudonyme de Judith, dans les années 1950.

Robert et sa secrétaire Janine entreprennent de réaliser l’idée d’un comptable: trouver une femme qui réconforterait les célibataires jusqu’au sommeil grâce à ses chansons.

Janine, jouée par Chloé Chartrand, est une secrétaire très organisée qui compense pour l’attitude légère de son compagnon, Robert. «C’est vraiment une pièce enjouée, même si toute une chorégraphie est consacrée à tabasser un homme et qu’il se donne beaucoup de claques», dit la comédienne.

Une vingtaine de danseurs, une vingtaine de comédiens, un groupe de 5 musiciens seront aussi sur scène et une vingtaine d’autres élèves ont participé à la création des décors et autres éléments techniques pour monter Mademoiselle Bonsoir.

Les deux étudiants qu’on a rencontrés ont l’intention de continuer à jouer, au cinéma, sur scène ou ailleurs, une fois leurs études secondaires terminées.

Chloé et Gabriel lundi soir, dans la loge de la salle André-Prévost

Janine et Robert dans Mademoiselle Bonsoir

Les personnages principaux, et deux «intrus» qui supervisent la production

Toute la troupe de comédie musicale des Géants se prépare à donner quatre représentations de Mademoiselle Bonsoir, dont deux ouvertes au grand public, mercredi et jeudi à 19h.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend