fbpx
Affaires, Éducation, Politique, Réflexions, Sports

Y aura-t-il un aréna dans les Pays-d’en-Haut d’ici 2020?

L'aréna régional Rivière-du-Nord à Saint-Jérôme est le fruit d'une régie intermunicipale qui devait regrouper les cinq villes de la MRC Rivière-du-Nor. Trois d'entre elles sont encore partenaires aujourd'hui.

Nous publions ici une lettre de Guy Vandenhove, entrepreneur immobilier, ancien président de la Chambre de commerce de Sainte-Adèle et seul candidat annoncé au poste de préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut.

Il doute de la capacité des institutions publiques à livrer un aréna pour la population à un coût compétitif par rapport à des entreprises privées, qu’il aimerait que les élus actuels considèrent.

Il fait mention du Fonds des petites collectivités en matière d’infrastructures de loisirs. Il cite en exemple le Centre JC Perreault de Saint-Roch-de-l’Achigan, qui s’appelle en fait le Complexe JC Perreault, un projet sans but lucratif de 22M$ inauguré en 2015 , et les complexes privés Isatis Sport, en Montérégie.

Le titre original de l’envoi est Un aréna dans la MRC des pays d’en haut… public ou privé? Que le meilleur gagne! et nous avons ajouté des sous-titres.

Très chers concitoyens, concitoyennes,

Comme vous le savez certainement, notre MRC est la seule au Québec à ne pas avoir d’aréna. Nous sommes tous, plus particulièrement les jeunes, pénalisés de l’inaccessibilité à ces infrastructures.

Il est bien que nos élus aient déposé une demande de subvention auprès du Fonds des petites collectivités afin de financer partiellement le projet de complexe sportif régional mais, la balance du financement devra être supportée par nous, la communauté de la MRC.

Nous ne pouvons nous embarquer dans un projet sans en avoir évalué un plan d’affaire solide et sincère.

Je ne crois pas que le monde politique et les services publics soient les plus compétents pour mettre en œuvre et opérer de tels projets.

Des garanties sans les risques

Trois entreprises privées ont approché la MRC afin de présenter des projets similaires. Tous ont pour vision de rendre accessibles des arénas à la population de notre région. Chacun semble se différencier par son approche et son dynamisme.

La plus belle particularité de ces projets est qu’ils seront financés, mis en œuvre et opérés par le secteur privé. Le tout, conformément aux exigences que nous aurons convenues en négociations avec eux.

Dans ces cas-ci, les seules implications financières de la région seraient la location garantie de temps de glace pour les citoyens. Nous obtiendrions les services à la population offerts par des spécialistes à l’affût des nouveautés et du service à la clientèle et ce, sans les risques financiers!

Nous devons envisager ces possibilités!

Tout est permis

Notre député, Claude Cousineau nous informait dernièrement que la subvention demandée auprès du fond des petites collectivités n’était pas liée à un lieu ou un projet spécifique, la MRC peut en disposer et l’utiliser au meilleur intérêt de la communauté et des générations à venir.

Des réalisations similaires, privées, en activité et près de notre région sont rentables, efficaces et performantes. Le centre JC Perreault à Saint-Roch- de-l’Achigan et Isatis Sport à Saint-Constant, Chambly et Saint-Hyacinthe en sont des exemples frappants. Il est important de s’en inspirer, ne pas le faire serait signe d’insouciance et d’irresponsabilité.

Si la meilleure option (j’en doute) pour un aréna est de l’établir derrière la polyvalente A.-N.- Morin et que le projet soit géré par la fonction publique et la Commission scolaire, alors que les travaux débutent au plus tôt!

Je demande aux élus : ne vous pressez pas de tout régler avant les prochaines élections municipales de novembre prochain (hé oui déjà!) pour démontrer que vous avez de beaux projets! Incitons et aidons les entreprises spécialisées et les promoteurs à nous proposer leur vision!

Nous aurons ainsi l’embarras du choix plutôt qu’un choix embarrassant!

Guy Vandenhove

>

Send this to a friend