fbpx
Affaires, Éducation, Techno

Le Centre des composites reçoit 3,7M$ pour rester en tête des matériaux composites

Des améliorations invisibles de l'extérieur permettront au CDCQ, au Cégep de Saint-Jérôme de rester un chef de file dans le secteur des matériaux composites.

Le Centre de développement des composites du Québec, situé au Cégep de Saint-Jérôme, agrandit par en-dedans.

Même si les travaux seront relativement invisibles pour les passants, l’investissement de 3,7M$ permettra à ce pavillon du cégep de maintenir sa position de tête comme partenaire des entreprises qui utilisent des composites.

Depuis 1986, soit plus de trente ans, le Cégep de Saint-Jérôme a pris le virage des matériaux composites. Le collège a formé près de 400 technologues en matériaux composites. Il offre aujourd’hui des programmes dans le secteur régulier ainsi que dans le secteur de la formation continue, où les personnes déjà en emploi reviennent chercher des formations de pointe.

Au coeur de cette activité, on trouve le CDCQ, ou Centre de développement des composites du Québec. Véritable centre de recherche et développement, le CDCQ assiste les entreprises avec des services de recherche appliquée, et d’aide technique. Il dispose de laboratoires d’essais et d’un atelier multi-fonctionnel qui est capable de reproduire la plupart des processus utilisés en industrie.

Du même coup, le CDCQ est en mesure d’améliorer les techniques de fabrication de matériaux haute performance. Le coeur de ses activités touche le secteur des produits récréatifs, des transports et de l’aéronautique.

Des composites partout

De plus en plus de matériaux composites entrent dans la fabrication d’objets courants. La fibre de verre, qui est essentiellement un tissu de fibres auquel on mélange de l’époxy pour lui donner une forme, en est une incarnation simplifiée.

En combinant divers matériaux et diverses substances liantes, on est en mesure de créer aujourd’hui des pièces qui combinent légèreté, performance et résistance, et qui s’adaptent à plusieurs usages.

Pour ne donner que deux exemples plutôt extrêmes, mentionnons les bâtons de hockey poids-plume qu’utilisent aujourd’hui les adeptes de ce sport, et d’autre part les avions de conception récente, qui comptent jusqu’à 50% de matériaux composites.

Bref, comme le décrivait la directrice du Cégep Nadine LeGal pour simplifier «un mélange de couture, de chimie et de cuisine.»

Des emplois d’avenir

Pour la directrice, c’est une bonne nouvelle, tout spécialement pour les étudiants de la région qui peuvent accéder à de bons emplois dans une industrie dont l’avenir est prometteur.

Elle a souligné que le cégep a été un véritable pionnier et qu’il est aujourd’hui le pôle par excellence des composites au Québec, ajoutant, après une très brève pause, «et même dans tout le Canada!»

Le CDCQ est un partenaire important pour les industries, a-t-elle ajouté, parce qu’il génère des avancées technologiques qui sont indispensables à la performance des entreprises.

Elle s’est également réjouie du fait qu’une partie de l’aide financière permettra aussi au cégep d’optimiser son système de gestion de l’énergie et de réduire son empreinte écologique.

Plus de 5000 étudiants

Par ailleurs, le Cégep de Saint-Jérôme connaît depuis dix ans une croissance qui dépasse toutes les prévisions. Alors qu’il totalisait un peu moins de 3000 étudiants en 2006, le collège en comptait plus de 5000 à la rentrée 2016, alors que se terminent les travaux d’un pavillon tout neuf.

«C’est signe que la communauté nous accorde sa confiance, dit Nadine LeGal. Nous avons la responsabilité d’offrir un enseignement supérieur ainsi que des services de qualité aux étudiants et aux entreprises.»

Québec et Ottawa injectent 3,7M$

Le financement de cette initiative viendra d’un programme fédéral destiné aux investissements stratégiques dans les écoles postsecondaires alors que Québec y consacrera des fonds de son plan de développement des infrastructures. Québec verse 2,21M$ et Ottawa, 1,53M$.

La ministre responsable des Laurentides, Christine Saint-Pierre, a dit se réjouir pour les étudiants et les professeurs. «L’investissement annoncé aujourd’hui fera du Cégep de Saint-Jérôme un lieu de formation et d’apprentissage encore plus stimulant, contribuant à ce que les générations futures disposent d’infrastructures de pointe.»

Pour sa part, le député fédéral d’Argenteuil-La-Petite-Nation Stéphane Lauzon, qui a lui-même été enseignant dans le domaine de la formation professionnelle durant 19 ans, a rappelé l’importance pour les étudiants d’avoir des équipements adaptés à leurs besoins.

La photo juste avant la photo officielle

Une bonne partie des responsables et dirigeants du CDCQ entouraient le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher, la directrice générale du Cégep Nadine LeGal, la ministre Christine Saint-Pierre et le député Stéphane Lauzon, le député Marc Bourcier et le président du conseil d’administration du cégep, Paul Calcé, lors de l’annonce.

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend