fbpx
Éducation, Lieux

Une cour d’école plus verte à Frenette

Une cour d’école où l’asphalte s’estompe au profit de surfaces gazonnées, d’arbres, de sentiers de plantes et d’arbustes, et de tables de pique-nique. Un poumon dans une jungle pavée. Un peu de frais à travers les îlots de chaleur…

Les élèves, dirigeants, enseignants, conseillers et commanditaires ont inauguré le 17 mai le nouvel aménagement de la cour de l’École secondaire Frenette.

Moins de gris et de noir, plus de vert

Depuis des décennies, la vaste cour en asphalte ne faisait que refléter le voisinage qui avait des allures plutôt industrielles, avec les restes de la cour de triage du chemin de fer Canadien National et, immédiatement derrière, la fonderie Mueller, aujourd’hui disparue. Les odeurs de fumée abondaient.

Mais avec le rôle de plus en plus effacé de la voie ferrée et surtout, la fermeture et la démolition de la fonderie, tout le quartier s’en retrouvera plus agréable.

Pour la coupure officielle du ruban, on retrouve Pauline Cyr, directrice adjointe, le président du Conseil des commissaires de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, Jean-Pierre Joubert, le directeur de l’École Frenette Richard Jourdain et Richard Marchildon, directeur adjoint.

Une école qui a de l’histoire

L’École secondaire Frenette, qu’on appelait Mgr-Frenette à son ouverture en 1961, a été la première école secondaire de la Révolution tranquille à Saint-Jérôme. Elle a rempli le double mandat de remplacer le vieux collège, rasé par les flammes en 1962, et de mettre la région sur le chemin de la modernité scolaire.

L’école était l’une des premières de la région à incorporer un vrai gymnase, ainsi que des laboratoires et autres locaux spécialisés. L’extrémité Ouest de l’école comprenait à l’époque une résidence où habitaient les enseignants qui étaient issus de la communauté des Frères des Écoles chrétiennes. L’école doit son nom à Mgr Émilien Frenette, premier évêque de Saint-Jérôme en 1951.

Les plus âgés qui ont fréquenté l’école Mgr-Frenette se souviendront aussi d’un avion qui logeait dans la cour d’école, symbole des escadrilles 682, 683 et 684 des Cadets de l’air qui y étaient installées.

L'Harmonie Frenette était responsable de la partie musicale de la cérémonie.
L’Harmonie Frenette était responsable de la partie musicale de la cérémonie.
Stéphanie Chaput et Mélanie Pagé, respectivement vice-présidente et présidente du conseil d'établissement, ont témoigné de la reconnaissance des parents et élèves de l'école envers tous les responsables du projet.
Stéphanie Chaput et Mélanie Pagé, respectivement vice-présidente et présidente du conseil d’établissement, ont témoigné de la reconnaissance des parents et élèves de l’école envers tous les responsables du projet.
Le directeur Richard Jourdain.
Le directeur Richard Jourdain.
Le président du Conseil des commissaires de la Commission scolaire Rivière-du-Nord Jean-Pierre Joubert.
Le président du Conseil des commissaires de la Commission scolaire Rivière-du-Nord Jean-Pierre Joubert.

Le conseiller municipal André Marion a souligné la qualité des aménagements et rappelé l’engagement de la Ville de Saint-Jérôme à créer un milieu de vie de qualité, une préoccupation qui se reflètera, a-t-il dit, dans tout projet futur d’aménagement des terrains vagues à proximité de l’école.

La Caisse Desjardins de Saint-Antoine est un commanditaire majeur du nouvel aménagement. On retrouvait lors de la cérémonie le vice-président du conseil de la Caisse Marc-Antoine Lachance et la directrice Sylvie Tremblay aux côtés du directeur Richard Jourdain et du président de la commission scolaire Jean-Pierre Joubert.

Maintenant affecté à d’autres fonctions, l’ancien directeur de l’école Patrick Côté assistait aussi à l’inauguration.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend