fbpx
Culture, Lieux

Il n’y aura plus de messe le dimanche à l’église de Bellefeuille

À compter du 1er août, il n’y aura plus de messe le dimanche à l’église Notre-Dame-de-la-Salette, dans l’ancien village de Bellefeuille à Saint-Jérôme.

Les fidèles seront plutôt invités à se rendre à l’église Sainte-Paule, siège de la paroisse Bon Pasteur qui regroupe les deux communautés chrétiennes depuis une douzaine d’années.

Les autorités diocésaines ont pris cette décision de retirer la messe dominicale dans le cadre d’une réorganisation des services pastoraux, qui découle visiblement d’un manque de prêtres pour desservir la région jérômienne.

Deux prêtres remplacés par un seul

Un message publié ce week-end dans le semainier paroissial, par le Vicaire général Mgr Martin Tremblay, explique que le départ prochain du père Pierre-Antoine St-Cyr(qui dessert Bon Pasteur) et la réaffectation de l’abbé Fabrice Nsamolo Itele(qui officie à St-Antoine), aux paroisses St-François-Xavier(Prévost) et Saint-Hippolyte, ne seront comblés que par l’arrivée d’un seul autre prêtre, l’abbé Damien Bokossa.

«Vous comprendrez que de remplacer deux prêtres par un seul nous amène à des changements, particulièrement dans l’horaire des messes», écrit Mgr Tremblay.

Ouverte pour les funérailles, les mariages et les baptêmes

C’est dans ce contexte que disparaîtra l’office dominical de 10h30 à Notre-Dame-de-la-Salette, la seule messe qui y était célébrée. «Il ne s’agit pas pour autant d’une fermeture de l’église», assure le Vicaire général, interrogé à ce sujet par TopoLocal.

«Nous pouvons y faire autre chose que des messes le dimanche!»,  insiste Mgr Tremblay, évoquant d’autres célébrations telles que funérailles, mariages et baptêmes. «L’église pourrait aussi très bien être un lieu pour la catéchèse», dit-il.

Au diocèse, on se dit bien conscient que les fidèles qui fréquentent Notre-Dame-de-la-Salette seront «grandement dérangés» par cette nouvelle façon de faire. «Mais nous devons, chacun d’entre nous, nous sentir interpellés à faire du nouveau et faire en sorte que nous réunissions nos forces», écrit Mgr Tremblay dans son message. Moins d’une cinquantaine de personnes assistent actuellement à l’office du dimanche dans l’ancien village de Bellefeuille.

Rappelons qu’en janvier 2004, la petite église Notre-Dame-de-la-Salette, érigée en 1957, avait été détruite par un incendie, ce qui avait suscité des craintes quant à l’avenir de cette desserte religieuse. Un nouveau bâtiment à l’allure moderne et conçu pour un usage multifonctionnel avait finalement été construit par la suite, à la suite d’une mobilisation de la communauté.

Fin de la messe du samedi à Saint-Antoine

Un autre changement découlant de la réorganisation est la suppression de la messe du samedi à 17 h à l’église Saint-Antoine.

À la suite de ces mesures, les fidèles se verront encore offrir sept messes les fins de semaine dans les cinq églises du territoire jérômien: le samedi à 16h(St-Pierre) et 17h(Ste-Paule); le dimanche à 9h(Ste-Paule), 9h30 et 17h(Cathédrale) et 11h(St-Antoine et St-Pierre).

Soulignons aussi qu’en semaine, une messe est célébrée chaque matin à 8h à la Cathédrale.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend