fbpx
Lieux

Fin des travaux retardée au nouveau viaduc de la 15?

La phase finale de la reconstruction des ponts d’étagement de l’autoroute 15, à la hauteur de la rue Lajeunesse à Saint-Jérôme, devait s’amorcer au début de mai. Un mois et demi plus tard, les travaux ne sont toujours pas commencés.

Au ministère des Transports, on explique ce retard par la grève des ingénieurs de l’État, ceux-ci ayant un rôle à jouer dans la surveillance de ce chantier.

Ce débrayage n’a pourtant commencé que le 24 mai, soit trois semaines après le début prévu des travaux.

Il faut dire qu’entre-temps, la grève des travailleurs de la construction est également venue perturber le projet.

Une loi spéciale?

Aux dernières nouvelles, le syndicat représentant les ingénieurs de l’État avait suspendu la grève, le temps de consulter ses membres au cours des prochains jours. Visiblement pas satisfait de cette simple trêve, le gouvernement se prépare toujours à adopter une loi spéciale pour forcer leur retour au travail.

Les membres de l'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec(APIGQ) en grève à Saint-Jérôme, devant les bureaux du ministère des Transports, le 31 mai 2017.
Les membres de l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec(APIGQ) en grève à Saint-Jérôme, devant les bureaux du ministère des Transports, le 31 mai 2017.

Avec un règlement du conflit à l’horizon, qu’il soit forcé ou négocié, est-ce que les travaux pourraient s’enclencher rapidement à Saint-Jérôme et se terminer malgré tout selon l’échéancier prévu? TopoLocal n’a pu se le faire confirmer.

La porte-parole du ministère des Transports, Sara Bensadoune, a rappelé que 250 chantiers sont actuellement affectés par la grève des ingénieurs et elle ne pouvait donc pas spéculer sur chacun des cas. Par contre, les projets déjà commencés, comme celui de Saint-Jérôme, seront priorisés.

Quant à l’entrepreneur en charge du chantier, le Groupe TNT, son porte-parole n’était pas en mesure d’en dire plus. «En vertu de notre contrat avec le ministère des Transports, seul le ministère est autorisé à prendre contact avec les médias», a répondu le directeur des opérations de TNT, Yannick Tardif.

La fin était prévue pour octobre

Chose certaine, le projet de Saint-Jérôme accuse déjà un mois et demi de retard, alors que la fin des travaux était prévue pour octobre.

Rappelons que ce chantier d’envergure, comprenant la démolition des deux ponts d’étagements existants et la construction de deux nouveaux viaducs, s’est échelonné sur trois ans.

La phase finale, prévue cette année, consiste à modifier la configuration de la 15 pour accéder aux viaducs neufs et à démolir la vieille structure toujours utilisée pour la circulation en direction Sud.

L’ensemble du projet aura nécessité un investissement d’environ 35 M$.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend