fbpx
Lieux

Un parc pour ne pas oublier New-Glasgow à Sainte-Sophie

La ville de Sainte-Sophie a fait l’ouverture officielle du Parc des Chutes de New-Glasgow, le samedi 17 juillet.

Situé au bord de la rivière Achigan, le parc est ainsi nommé en hommage au défunt village de New-Glasgow, qui a été jumelé à Sainte-Sophie en mai 2000.

Le nouveau lieu de verdure comporte un sentier pédestre, un quai pour la mise à l’eau de canots et kayaks, des tables à pique-nique et une aire de stationnement. Les embarcations motorisées ne sont pas permises.

Les pêcheurs pourront aussi y pratiquer leur sport, sous réserve de posséder un permis valide.

Le lieu est accessible par le chemin de l’Achigan Ouest, tout près de la route 158.

Le conseiller Claude Lamontagne a eu l’honneur d’accrocher la première mangeoire du nouveau parc, avec l’encouragement du député de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin.

Un lieu jadis fréquenté

L’emplacement avait été occupé autrefois par un camp scout. Il a aussi porté le nom de parc Nightingale en hommage à un ex-maire de New-Glasgow. «Il a fait l’objet de quelques projets depuis 2002, mais en vain. Dès notre arrivée en poste en 2013, nous avons repris ces projets et les avons modifiés à notre image», a dit le conseiller municipal du district, Claude Lamontagne.

Malgré le temps pluvieux, il y avait quand même une vingtaine de convaincus venus assister à l’imauguration du parc.

Pour l’avenir, le conseiller Lamontagne voit grand. La zone centrale, où se trouve présentement l’aire de pique-nique, pourrait être le site d’un jardin anglais ou écossais, en hommage à deux des principales ethnies fondatrices de New-Glasgow.

Claude Lamontagne s’est dit heureux de voir naître le nouveau parc et espère le voir grandir au fil des années.

Le sentier qui mène au quai actuel est appelé à devenir un sentier d’interprétation florale. Quant au bout du terrain, qui est en pente, M. Lamontagne y voit l’opportunité d’aménager un amphithéâtre naturel qui serait le lieu de représentations en plein air de toutes sortes.

Enfin, un jour, M. Lamontagne aimerait bien voir érigée une tour d’observation au-dessus des chutes et des rapides qui passent sous le pont, dans l’ancien village de New-Glasgow.

Le noyau d’un vieux village

Ces chutes ont donné naissance à New-Glasgow dans les années 1800. C’est là que se trouvaient à l’époque les moulins qui étaient au coeur du village.

En plus de rappeler le nom de New-Glasgow, le parc permettra dans le futur de redécouvrir une chute qui, au 19e siècle, était au coeur de l’activité économique de la région.

Depuis bientôt 50 ans, comme c’est le cas pour Sainte-Sophie, le centre du village d’origine est peu fréquenté. Des voies de contournement de la route 158 ont été construites à la fin des années 1970.

Une randonnée en canot de 10 kilomètres

La rivière Achigan compte parmi les trésors cachés de notre région. Comme partout au Québec, les rives des cours d’eau sont rarement des terrains publics. Autant la mairesse Louise Gallant que le député de Rivière-du-Nord Rhéal Fortin étaient heureux de la création d’un nouveau lieu d’accès à la rivière.

La mairesse de Sainte-Sophie, Louise Gallant.

Les amateurs de canot ou les kayakistes découvriront sur la rivière Achigan un trajet paisible de 10 kilomètres entre le nouveau parc de Sainte-Sophie et le village de Saint-Lin-Laurentides.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend