Élections, Politique

Ensemble Saint-Colomban fera la lutte à Jean Dumais

Le parti Ensemble Saint-Colomban, qui avait annoncé ce printemps que son chef Xavier-Antoine Lalande serait candidat à la mairie, a présenté les six candidats aux postes de conseillers municipaux en vue des élections municipales du 5 novembre 2017. La rencontre a eu lieu dehors, au parc Phelan, le 16 août.

Dans les faits, le porte-à-porte à la rencontre des citoyens est commencé depuis un mois. On peut communiquer avec Ensemble Saint-Colomban via sa page Facebook.

Le candidat à la mairie Xavier-Antoine Lalande n’a pas manqué de souligner que l’équipe de son parti est à l’image de Saint-Colomban, une ville en forte croissance peuplée de nombreuses jeunes familles. «Nous sommes quatre femmes, trois hommes, nous avons une moyenne d’âge de 40 ans. Ensemble, à sept, nous avons 22 enfants! Si on n’est pas capables d’incarner la famille, je me demande bien qui peut le faire!»

Services locaux

«Je peux présenter aujourd’hui une équipe dont personnellement, je suis très fier, une équipe diversifiée, complémentaire dynamique, jeune, intelligente et surtout paritaire.» S’il profitait de la journée pour présenter publiquement ses candidats, il a aussi mentionné que le parti dévoilera sous peu un programme qui situera 60 enjeux importants.

Ensemble Saint-Colomban affrontera le maire sortant Jean Dumais, élu en 2013, qui a déjà annoncé qu’il sollicitera un second mandat. Dumais a affirmé qu’il dirigera une «solide équipe» dont il n’a pas encore dévoilé la composition.

Candidat du district 1, Étienne Urbain âgé de 36 ans, est un menuisier et habite Saint-Colomban depuis sept ans. Les loisirs, les sports, l’environnement et la vie communautaire sont au coeur de ses préoccupations. Xavier-Antoine Lalande a dit «compter sur ses idées novatrices pour en faire profiter toute la population». «Saint-Colomban est une ville exceptionnelle qui a juste besoin d’un petit coup de pouces de ses citoyens, et j’ai envie de m’y impliquer», a déclaré M. Urbain.

Publicité

Au district 2, l’enseignante Christiane Wilson se décrit comme une personne engagée. Résidente depuis cinq ans, âgée de 32 ans, elle affirme que l’engagement social, bénévole et communautaire font partie de son quotidien. Sa carrière d’enseignante se double aussi d’un rôle de déléguée syndicale. Elle a évoqué le respect, la transparence et l’honnêteté comme étant les valeurs qu’elle entend défendre dans son rôle d’élue. «La valeur de l’implication citoyenne est inestimable, a-t-elle dit. La famille, le transport, l’environnement et la saine gestion doivent être nos priorités. Il faut savoir ce que nos taxes paient.».

La candidate du district 3, Isabel Lapointe, est une mère de trois enfants, fortement impliquée dans le milieu scolaire, au conseil d’établissement de l’école La Volière depuis près d’une décennie. Elle est résidente de Saint-Colomban depuis 2004. Sa famille est une famille d’accueil pour la Fondation Mira.

Avec plusieurs années d’expérience dans le monde scolaire ainsi que dans d’autres organismes à but non-lucratif, elle souhaite placer son expérience au service des électeurs en représentant de son mieux leurs intérêts. «Je suis débrouillarde, serviable, curieuse et intègre. Je suis prête à répondre à des nouveaux défis qui incombent à ma communauté.»

Publicité

Décrite comme «une femme d’exception» par Xavier-Antoine Lalande, Sandra Mercier, candidate du district 4, est physiothérapeute et ostéopathe, elle réside à Saint-Colomban depuis 8 ans et se livre à plusieurs activités bénévoles environnementales et sportives. «Je suis fière de me présenter avec une si belle équipe et de mettre de l’avant des nouvelles formes de pensée et des nouvelles façons de faire des choses», dit-elle d’entrée de jeu.

Elle affirme que ses priorités seront la transparence au niveau des informations financières, l’accès aux informations sous la forme de l’implantation de données ouvertes, et toute mesure favorisant la participation citoyenne, pour que les gens s’impliquent en politique. «Nous avons le souci de rassembler les gens et de leur faire prendre conscience de leur pouvoir de changer les choses de façon positive.»

Services locaux

Danielle Deraîche sera candidate dans le district 5. Quinquagénaire, résidente de Saint-Colomban depuis 2013, elle a fait carrière dans la restauration et dans la construction et oeuvre maintenant dans la santé depuis 20 ans. «Il serait temps après tout ça que je me tourne vers la politique», a-t-elle avancé en souriant.

«Un jour, j’ai entendu dire que le loyer de notre bibliothèque municipale est passé de 4400$ à 10600$ par mois! Une telle somme, pour le loyer d’un édifice qui ne nous appartient même pas, pour moi, ça ne marche pas. C’est en partie cette mauvaise gestion des fonds publics qui fait que je suis ici aujourd’hui à titre de candidate. Je dis: changeons les choses qui doivent changer, et améliorons les choses qui vont bien.»

Dany Beauséjour complète le tableau dans le district 6. Il est géographe et urbaniste de formation. Amoureux de la nature, il parcourt les ruisseaux de Saint-Colomban à loisir, en kayak de rivière. «Dans nos conversations, lorsque nous avons discuté de Saint-Colomban, Dany Beauséjour revenait souvent sur l’idée de prendre soin de notre ville pour plusieurs générations», a dit Xavier-Antoine Lalande.

Publicité

Les cours d’eau sont importants pour M. Beauséjour: «J’ai connu Saint-Colomban alors que j’avais 16 ans, faisant des descentes en canot sur la rivière Bonniebrook. Vingt ans plus tard, je suis revenu et depuis quatre ans maintenant, c’est mon milieu de vie. Mon implication en politique vient du fait que je pense à mes propres enfants, mais aussi aux enfants de tout le monde. Je veux que notre développement se fasse sur une vision d’une génération. Les décisions qu’on va prendre pour la Ville, je ne veux pas qu’on les prenne pour une vision d’un an ou une vision d’un prochain mandat, mais plutôt en fonction de ce qui sera ici dans 25 ans et dont nos enfants pourront profiter.»

Xavier-Antoine Lalande avait été élu aux côtés de Jean Dumais en 2013, mais a rapidement pris ses distances de l’équipe Dumais, dont il est devenu, dans les faits, la principale voix d’opposition officielle après des désaccords qui ont entre autres été jusqu’aux tribunaux.

Les deux dernières élections municipales se sont déroulées à Saint-Colomban sans qu’un maire sortant ne réussisse à obtenir un second mandat. Jean Dumais a succédé à Jacques Labrosse après les élections de 2013. M. Labrosse avait remplacé Roland Charbonneau en 2009, battu après deux mandats.

>

Send this to a friend