fbpx
Éducation, Lieux

Visite en photos du nouveau pavillon K du Cégep de Saint-Jérôme

Une courte cérémonie marquait l’inauguration officielle de l’agrandissement du Cégep de Saint-Jérôme, qui s’appellera le pavillon K, le 6 septembre.

L’édifice est en construction depuis bientôt deux ans et accueille ses premiers étudiants depuis la rentrée 2017.

Cet agrandissement d’une superficie de 4500 m2 a été réalisé grâce à des subventions totalisant 17,6 M$ de la part du gouvernement du Québec.

Le nouveau bâtiment accueillera les installations des programmes Travail social, Éducation spécialisée, Gestion et intervention en loisir, Analyses biomédicales et Soins infirmiers.

Patricia Tremblay, directrice des études, Carole Marchand, présidente de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme, Rhéal Fortin, député fédéral de la Rivière-du-Nord, Marc Bourcier, député de Saint-Jérôme, Nadine Le Gal, directrice générale, Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur, Paul Calcé, président du conseil d’administration du Cégep de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, Stéphane Marcoux, directeur des Ressources matérielles, Simon Marcil, député de Mirabel et Jean Bouchard, maire de Mirabel.

Des rénos ailleurs dans l’édifice

L’aménagement de ces nouveaux locaux permettra au collège de faire des réaménagements dans d’autres ailes du campus, pour adapter davantage ses locaux à d’autres programmes d’études.

«J’ai été témoin de la mobilisation de toute la communauté à la réalisation de ce projet, et notre gouvernement continuera à tout mettre en œuvre pour permettre au personnel dédié et aux étudiantes et étudiants du Collège de réaliser les plus grandes choses», a déclaré Hélène David, ministre responsable de l’Enseignement supérieur, présente à l’inauguration.

Que des sourires au moment de la coupure du ruban officiel. Les députés Rhéal Fortin et Marc Bourcier, la directrice du cégep Nadine Le Gal, la ministre Hélène David, le président du conseil du cégep Paul Calcé et le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher ont participé à l’effort pour couper le ruban rouge.

«C’est un grand collège, et ce, dans tous les sens du mot! Et le pavillon K vient renforcer ce statut de super institution», a souligné Marc Bourcier, député de Saint-Jérôme.

De plus, avec son nouveau pavillon K, le Cégep de Saint-Jérôme confirme son appartenance au Quartier des arts et du savoir de Saint-Jérôme, un secteur dynamique où se mêlent innovation, avant-garde et créativité.

«L’inauguration de ce nouveau pavillon témoigne de la vitalité de la région et particulièrement de la ville de Saint-Jérôme. En offrant aux jeunes jérômiens et à ceux des villes avoisinantes la possibilité d’avoir accès à des infrastructures de qualité à proximité de leur résidence, cet investissement vient sans aucun doute consolider la position du centre-ville comme pôle d’attraction régional et comme milieu d’attachement local en matière de culture, de savoir et de milieu de vie», a fait valoir le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

Le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher a rappelé que le cégep est un point d’ancrage important du «Quartier des arts et du savoir» que Saint-Jérôme entend mettre en valeur au centre-ville.

Une popularité qui ne se dément pas

Depuis 2009, le Cégep de Saint-Jérôme a connu une augmentation de plus de 30% de sa population étudiante.

«Nous avons le privilège, mais aussi la responsabilité d’offrir un enseignement supérieur ainsi que des services de qualité aux étudiants et aux entreprises. Avec cette responsabilité vient aussi le devoir de proposer à tous un environnement à la fois humain, accueillant et digne de fierté: c’est précisément ce que propose le nouveau pavillon K», a dit Paul Calce, président du conseil d’administration du Cégep de Saint-Jérôme.

Le président du conseil d’administration du cégep, Paul Calcé.

« Le Cégep de Saint-Jérôme compte désormais plus de 7000 étudiants au secteur régulier, à la formation continue et aux entreprises, répartis dans ses trois campus. C’est signe qu’il s’est taillé, au fil des ans, une place de choix parmi les maisons d’enseignement supérieur de la province et que la communauté lui accorde sa confiance », a dit Nadine Le Gal, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme.

La directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme Nadine LeGal a tenu à souligner tout l’effort de collaboration qui a permis la réalisation du nouvel édifice. Elle a rappelé que la clientèle du CSTJ atteint maintenant 7000 étudiants.

Une architecture « verte » inspirée de son milieu

Le pavillon K a été conçu de manière à ce qu’il s’intègre harmonieusement à son environnement. C’est pourquoi la volumétrie de son bâtiment s’inspire de celle de trois bâtiments environnants: le palais de justice de Saint-Jérôme, un édifice du CISSS et le campus Saint-Jérôme de l’Université du Québec en Outaouais(UQO).

Le revêtement métallique de la facade du pavillon K se veut un écho architectural du toit de la cathédrale, qui domine le ciel de Saint-Jérôme.

 

La sculpture qui fait face à la passerelle entre l’édifice actuel et le nouveau pavillon est conçue pour refléter les passants. Le photographe de TopoLocal est bel et bien là…

À l’intérieur, des insertions de bois rappellent que le Cégep de Saint-Jérôme, avec ses trois campus, est véritablement le «collège des Laurentides».

Les locaux de cours du pavillon K reflètent la place que prend la technologie dans l’enseignement, comme cette salle où l’enseignant, ainsi que six équipes de travail distinctes, disposent d’un écran mural. On peut y projeter jusqu’à sept «pages» ou images différentes, ou encore sept fois la même chose.

 

Les invités ont accepté de revêtir les combinaisons requises pour visiter les locaux d’analyse de spécimens en sciences de la santé.

 

Le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher en pleine conversation avec la ministre Hélène David (de dos) et la directrice générale du cégep, Nadine Le Gal. À l’horizon, la façade du Théâtre Gilles Vigneault, situé dans le prolongement de la future rue Georges-Thurston.

 

Un coin détente lumineux qui semblait déjà apprécié des étudiants.

 

Le cégep encourage toute sa population à utiliser des bouteilles d’eau réutilisables. Les abreuvoirs sont aussi des stations de remplissage.

 

Quelques étudiants du cégep guidaient les visiteurs qui parcouraient le nouveau pavillon K. On reconnaît Laurence Martel, Sébastien, Louis-Philippe Froment, Danielle Saint-Jacques, Laurie Dupuis, Martin Leclerc, Sylvie-Anne Gignac, Jeannie Comartin, Cynthia Roberge et Dominique.

Le nouveau bâtiment a été pensé selon les principes de développement durable. Il est muni de dispositifs de gestion et d’optimisation de la consommation d’énergie – notamment un toit blanc, un mur solaire, des systèmes d’éclairage et de ventilation équipés de détecteurs de mouvements, un système de gestion de puissance électrique qui limite les pointes de consommation, un système de gestion centralisée et un système d’éclairage au DEL. L’ensemble de ces mesures permet de réduire l’empreinte écologique du Collège.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend