fbpx
Affaires, Lieux, Politique

La mairesse de Sainte-Sophie et le ministère des Transports s’affrontent sur la route 158

Nous publions ici un message envoyé le 17 octobre 2017 par la mairesse de Sainte-Sophie, Louise Gallant, qui témoigne de sa relation tumultueuse avec le ministère des Transports du Québec.

Plusieurs villes et municipalités au Québec sont aux prises avec des infrastructures vieillissantes appartenant au ministère
des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports. Une réalité qui nous touche, également, depuis les dernières années. Une complexité d’envergure, car diverses lois et règlements forcent les villes et les municipalités à rester inactives dans l’élaboration d’un processus de résolution de problèmes.

Diverses préoccupations sont au cœur de cette démarche! À Sainte-Sophie, nous dénombrons huit de ces infrastructures nécessitant des réparations importantes pour la sécurité des usagers de la route. Le ministère envisage faire un remplacement de ponceau cette fin de semaine sur la route provinciale 158, entraînant la fermeture complète de cette artère pour le week-end. Des chemins alternatifs s’imposent lors de ces travaux majeurs.

Chez nous, la 4e rue est une alternative de contournement très importante. Ce chemin est malheureusement fermé depuis maintenant un an et demi par le ministère, en raison d’une problématique de ponceau non réglé. Un diagnostic de dangerosité émis par le ministère qui n’est vraisemblablement pas pris au sérieux, car aucun travail ne fut, à ce jour, entamé.

Un détour de détour

Cette fermeture prolongée [de la 4e rue] engendre un détour frôlant les 8 minutes. Une situation inacceptable pour les citoyens et les véhicules d’urgence. Après des pourparlers avec le bureau responsable du secteur Laurentides-Lanaudière, ils ont laissé sous-entendre que d’autres villes et municipalités ont pris les choses en main et ont refait des remplacements de ponceaux à même leur budget.

Nous avons donc offert au ministère de procéder à la réalisation des travaux par les employés de service des travaux publics selon les normes recommandées pour un investissement global de 30 000$.

Le ministère prévoit faire un pont mobilisant des fonds publics entre 300 et 400 000$, mais quand? Malheureusement, nous n’avons pas de date fixe pour le début des travaux après un an et demi.

Faute de voies secondaires, les travaux sur la route 158 à Sainte-Sophie ont presque toujours des conséquences importantes sur la circulation des voitures, des camions... et des vélos.
Faute de voies secondaires, les travaux sur la route 158 à Sainte-Sophie ont presque toujours des conséquences importantes sur la circulation des voitures, des camions… et des vélos.

Silence et mise en demeure

N’ayant aucune réceptivité, l’initiative de débuter les travaux fut prise par le conseil municipal dans une optique de sécurité. Trois jours auraient été nécessaires pour régler cette situation persistante, mais un refus définitif ainsi
qu’une mise en demeure ont été la réponse du ministère.

Les citoyens devant cette situation incompréhensible se sont mobilisés auprès des journaux afin de mettre de la pression pour faire avancer les choses. Les communications s’enchainent, mais n’aboutissent à rien! Les citoyens n’ont pas de réponse face à leurs questionnements, ni le conseil municipal. La mairesse est désinformée par les responsables du Ministère relativement aux échéanciers.

Toutes les fermetures sur le territoire ont des conséquences à différents niveaux. Des commerces et des entreprises sont touchés, car l’accessibilité à leur installation est dans certains cas brimée. Il faut être constamment en alerte afin de faire comprendre au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports qu’ils doivent revoir la gestion de leurs dossiers.

«Vous savez, avec l’environnement, le MTQ et tous les ministères impliqués, les dossiers ne finissent plus, personne ne se parle et nous payons pour tout cela en temps, énergie, et surtout en argent! Ça coûte cher quand les gens ne se
parlent pas! Je suis tellement en furie», affirme la mairesse Louise Gallant.

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend