Élections, Politique

Gilles Rousseau promet une baisse de taxes de 5%

Quatre des cinq candidats qui font équipe avec Gilles Rousseau, ancien maire de Saint-Hippolyte,. entre 2005 et 2009.

Gilles Rousseau invite les citoyens de Saint-Hippolyte à lui redonner leur confiance en rappelant qu’il a été maire de 2005 à 2009 à la tête d’une équipe qu’il qualifie de «formidable». Rousseau affirme qu’il est resté actif au sein d’organismes bénévoles depuis ce temps, rappelant qu’il est président du Club optimiste depuis trois ans ainsi que secrétaire-trésorier du Club de l’âge d’or.

Il promet aux citoyens de Saint-Hippolyte une réduction de taxes de 5% dès 2018. «C’est simple, nous allons reprendre le contrôle de nos finances», a dit M. Rousseau, sans autre explication.

Parmi ses autres engagements, l’ex-maire veut faire revivre Montagne-Art, un événement culturel qui «pendant des décennies était une des plus belles attractions de Saint-Hippolyte, notre orgueil».

Son programme propose aussi de rétablir le comité d’embellissement dont les citoyens étaient fiers et de retravailler avec les associations afin de promouvoir leurs activités.

Services locaux

«Instigatrice» de plusieurs réalisations

C’est son équipe de 2005-2009 qui, aux dires de M. Rousseau, a été l’instigatrice d’une vision d’avenir incluant le projet de bibliothèque, la caserne de pompiers, la revitalisation du village ainsi que le pavillon du lac Connelly.

Le candidat Rousseau ajoute que son équipe projetait aussi un aréna en deux sections, l’une pour le hockey et l’autre pour le soccer.

Dépassements de coûts

Alors que son équipe a réalisé un excellent mandat, selon ses dires, Rousseau reproche à l’administration de Bruno Laroche d’avoir dépassé les coûts du projet de bibliothèque, de la caserne de pompiers et du garage municipal.

Gilles Rousseau entend mener une campagne plus «modeste» pour 2017, puisque les nouvelles normes de financement, créées pour contrer toute tentative de corruption, alourdissent considérablement le fardeau d’organisation d’une campagne.

Publicité

Six candidats

L’équipe de M. Rousseau compte six candidats pour les sept sièges en élection, incluant celui du maire. «Six sur sept est une majorité plus que suffisante pour gérer notre belle municipalité», a-t-il affirmé.

L’équipe Rousseau affirme avoir décidé de ne pas remplacer son candidat prévu, qui aurait abandonné pour des raisons de santé, se disant prêt à travailler avec le candidat Bruno Allard.

Outre Gilles Rousseau à la mairie, les autres candidats sont Sophie Dupont, gestionnaire et présidente de Services hippolytois de partage, Alain De Haerne, un notaire ayant un bureau à Saint-Hippolyte, Jacques Larose, gestionnaire et copropriétaire de l’Auberge du lac Pin Rouge, François Rousseau, gestionnaire dans le domaine des pharmacies et Frédéric Tur, un agent immobilier.

Alain De Haerne sera aussi candidat au sein de l’équipe Gilles Rousseau.
>

Send this to a friend