fbpx
Politique

Paul Germain, nouveau maire de Prévost, rend hommage à tous les candidats

TopoLocal vous présente le compte-rendu de l’assemblée du conseil municipal de Prévost tenue le 13 novembre. Les personnes intéressées à un compte-rendu plus détaillé peuvent consulter le procès-verbal sur le site de la Ville de Prévost.

Paul Germain remercie les élus défaits et tous les candidats

Le nouveau maire de Prévost Paul Germain a signalé clairement qu’il souhaite placer son mandat à la mairie au-dessus de la partisanerie. Ainsi, il a tenu à proposer lui-même une résolution remerciant tout particulièrement le maire Germain Richer et les conseillers sortant de charge pour leur implication au service de la Ville.

Il a aussi ajouté des félicitations à tous les candidats qui se sont présentés à l’élection de 2017.

Plus de villes pour partager les coûts de l’aréna régional

Le nouveau conseil a entendu de la part du public présent une diversité de points de vue à propos de l’Aréna régional de la Rivière-du-Nord.

Le complexe sportif, opéré conjointement par les villes de Saint-Jérôme, Sainte-Sophie et Prévost, a ses défenseurs et ses détracteurs. Pour 2018, la facture totale pour Prévost sera de l’ordre de 400 000$, ce qui représente sa quote-part des coûts d’opération et du financement initial.

Les adversaires de l’entente estiment que les citoyens de Prévost n’en ont pas pour leur argent et pourraient mieux utiliser l’argent localement, alors que ses défenseurs font valoir que toute la population de Prévost peut profiter des installations, non seulement les amateurs de hockey, mais aussi les amateurs de patin libre et les organismes qui peuvent utiliser les diverses salles de réunion de l’aréna. Certains ont même incité le conseil à mieux faire connaître aux citoyens les services offerts par l’aréna.

Le maire Paul Germain a rappelé que la Ville de Prévost est un participant à part entière de la régie et il a fait valoir que la meilleure avenue à son avis est de travailler à intégrer de nouveaux partenaires afin de mieux partager les coûts.

«Je veux convaincre Saint-Hippolyte et Saint-Colomban de se joindre à la régie, et il y a au moins un des deux joueurs qui est déjà intéressé», a-t-il dit. Même si le maire n’a pas nommé le joueur intéressé, il s’agit de Saint-Hippolyte.

Une tour pour 875$ par mois

La tour utilisée par Rogers Télécommunications à proximité du 2626 du boulevard Labelle est située sur un terrain qui appartient à la Ville. La compagnie paie à Prévost un loyer de 875$. Le conseil a approuvé la demande de Rogers de prolonger le bail pour 6 ans, moyennant une hausse annuelle de 1,5%.

Sans s’opposer à la décision, le conseiller Joey Leckman a néanmoins exprimé l’opinion que la somme lui semblait minime. Le maire Germain a suggéré que M. Leckman participe aux prochaines négociations de bail.

Premier vote au nouveau conseil

Le tout premier vote tenu au sein du nouveau conseil de Prévost a suivi la présentation d’une recommandation de la commission de toponymie concernant des noms de rue dans le projet le Clos Prévostois.  Les nouvelles rues porteront les appellations suivantes: Clos-de-la-Fontaine, Clos-des-Casaux, Clos-des-Cortons, Clos-du-Val, et Clos-Lachance.

Les nouveaux noms ont été adoptés à quatre voix contre deux. Les conseillers Pier-Luc Laurin et Joey Leckman ont voté contre. Joey Leckman a expliqué à TopoLocal que ce n’est pas tant les noms de rue comme tels auxquels il s’objecte en compagnie de son collègue Pier-Luc Laurin, mais le fait que les projets dans ce secteur lui semblent avoir été adoptés trop systématiquement depuis longtemps.

Leckman ne veut pas s’opposer pour s’opposer, mais a exprimé le désir de revoir le plan d’ensemble de plus près dans le respect des priorités des citoyens. «C’est un terrain qui appartient au promoteur, qui est libre de réaliser ses projets, mais je crois qu’il faut s’assurer que les intérêts de tous les citoyens soient bien représentés. Il y a des espaces verts au sein de ce développement et je souhaiterais simplement m’assurer qu’ils respectent les orientations à long terme de la Ville.»

Le maire ne siégera pas à la commission d’urbanisme

Le maire Paul Germain a annoncé qu’il ne siégera pas à la commission consultative d’urbanisme, même si en vertu des pratiques courantes à la Ville, le maire siège automatiquement sur tous les comités. M. Germain, qui est notaire, agira ainsi pour éviter toute apparence de conflit d’intérêt qui pourrait se manifester.

Par ailleurs, les membres actuels de la commission d’urbanisme ont vu leur mandat prolongé jusqu’au 28 février 2018. Le désir de l’administration Germain est de prendre un temps de réflexion à ce sujet.

Crédits de carbone à vendre…

Par l’entremise du Centre d’aide aux entreprises(CAE) Rive-Nord, Prévost pourra possiblement monnayer ses efforts pour réduire la pollution.

La formule des crédits de carbone permet à toute organisation qui réduit l’émission de gaz polluants de vendre des crédits aux entreprises polluantes en retour de sommes d’argent. Selon des études préliminaires, les diverses mesures prises par Prévost auraient permis d’éviter l’émission de 3036 tonnes de gaz à effet de serre depuis 2010.

Prévost a choisi de participer à un projet-pilote visant à monnayer ces efforts environnementaux.

Des raccords d’égout inversés à corriger

Le territoire de la Ville de Prévost comporte un certain nombre de raccordements d’égouts qui ne répondent pas aux normes. En gros, les villes ont aujourd’hui deux réseaux d’égouts parallèles, un premier qui recueille l’eau des toilettes et des renvois domestiques et les dirige vers une usine de traitement, et un second qui recueille les eaux des rues, des toits, des stationnements et d’autres surfaces.

Pour des raisons évidentes, ces eaux doivent être séparées, car elles ne sont pas traitées de la même façon avant d’être retournées dans les lacs et rivières. Cette façon de faire est devenue obligatoire au Québec seulement à la fin des années 1980.

Afin de corriger la situation, le gouvernement du Québec a mis sur pied un programme assorti de subventions pour que les municipalités détectent et corrigent les égouts qui ne sont pas conformes.

Le conseil municipal de Prévost a adopté un plan d’action visant à corriger les lacunes sur son territoire à la suite d’une étude effectuée par un ingénieur. Les correctifs s’étaleront sur quelques années.

Avant de siéger, choisir l’ordre des sièges

L’une des premières résolutions du nouveau conseil municipal de Prévost, lors de sa première assemblée le 13 novembre, visait à décider de quelle façon les conseillers seront assis à la table du conseil.

L’assignation des sièges suivra donc les numéros de district. Vus de la salle, les conseillers seront assis, de gauche à droite, par ordre de numéro de district. Le maire prendra place au milieu, entre les conseillers des districts 3 et 4.

Les assemblées du conseil municipal de Prévost ont lieu à la salle Saint-François-Xavier, sur la rue Principale.

En faveur d’une école secondaire

Le maire Paul Germain et son équipe sont très favorables à la construction d’une école secondaire dans le secteur de Prévost. «Vous allez avoir un soutien comme vous n’en avez pas eu», a annoncé le maire Paul Germain, pour affirmer que son conseil est nettement en faveur du projet.

La question a été adressée au conseil par Daniel Roch.

Le projet a déjà l’appui des villes de Prévost et de Saint-Hippolyte. Les défenseurs du projet de construction d’une école secondaire à Prévost font valoir, entre autres, le souci de proximité des élèves, la croissance du nombre de familles à Prévost et le fait que Prévost, qui sera bientôt une circonscription électorale avec une population de près de 60 000 personnes, devrait avoir une école secondaire sur son territoire.

Les courriels confidentiels

Le rédacteur en chef du Journal des citoyens Michel Fortier a fait un plaidoyer public en faveur de la confidentialité des courriels des élus municipaux.

Fortier a expliqué que dans le passé, il a parfois dû recourir aux boîtes courriel personnelles de certains élus pour assurer la confidentialité des messages échangés. Il a reçu l’assurance que le conseil se penchera sur la question.

Dans l’état actuel des lois, la confidentialité d’une boîte courriel fournie par un employeur ou une organisation est une zone grise puisque le courriel est fourni à un individu à titre d’outil de travail. Beaucoup d’entreprises ont une politique écrite à cet effet.

Pas de boulevard Taschereau à Prévost

Les règles d’urbanisme sont revenues sur le tapis au conseil municipal et continuent de faire l’objet de débats entre les citoyens et les élus.

Prévost, comme beaucoup de villes, est confrontée à un développement commercial important. On comprend les commerces d’être désireux de s’installer à proximité de leurs clients potentiels.

Mais beaucoup de citoyens déplorent que les villes soient permissives avec les promoteurs au nom du développement économique. Ainsi, la Ville s’est vu soumettre une demande de dérogation mineure d’un nouveau commerce qui désire installer une affiche de 9 mètres carrés plutôt que les 5 mètres carrés prévus au règlement ainsi qu’une autre affiche de 2,8 mètres carrés plutôt que les 1,5 mètres carrés prévus.

Quelques citoyens ont fait remarquer que de telles dérogations, qui sont presque du simple au double, n’ont absolument rien de mineur.

Une citoyenne a ajouté qu’elle ne tenait pas à voir Prévost s’enlaidir et «prendre des allures de boulevard Taschereau».

Le conseiller Joey Leckman a demandé le vote pour que la question soit remise afin que le conseil puisse faire une réflexion sur le sujet. Les cinq autres conseillers ont choisi d’accorder la dérogation.

De nombreux citoyens se sont exprimés lors d’une discussion sur les règlements d’affichage.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend