fbpx
Causes, Personnes, Santé

handicaplaurentides.ca, toutes les ressources pour les personnes handicapées des Laurentides

Vous vivez avec un handicap physique ou mental? Une personne de votre entourage est dans cette situation? Vous avez de la difficulté à trouver les services adaptés à vos besoins? Le Regroupement pour la concertation des personnes handicapées des Laurentides (RCPHL) a créé un site internet pour vous aider à mieux vous y retrouver.

La directrice du RCPHL Caroline Dupuis et la chargée de projet Caroline Plante ont présenté le résultat de leur travail devant environ 140 personnes le 1er décembre au Club de Golf Les Quatre Domaines à Mirabel. Des personnes handicapées et leur famille étaient présentes, mais aussi plusieurs partenaires du projet et quelques représentants politiques.

La chargée de projet Caroline Plante et la directrice du RCPHL Caroline Dupuis

Un site internet sur mesure

Le site propose de l’information, entre autres, au sujet du transport et des loisirs adaptés, des organismes communautaires et des différents types d’habitation ou d’hébergement de la région. Selon Catherine Filiatrault, la directrice de Dysphasie Laurentides, c’est essentiel d’avoir accès à l’information, car lorsqu’on a un handicap, ça touche toutes les sphères de notre vie.

Catherine Filiatrault, la directrice de Dysphasie Laurentides accompagnée de Christophe Monet

Plus de 1000 pages internet ont été créées par le RCPHL. «C’était un projet énorme et même colossal», avoue Nathalie Robert, la présidente du conseil d’administration. La directrice Caroline Dupuis ajoute : «Avant, il n’y avait pas de site précisément pour les gens des Laurentides. On est parti de zéro.» Le RCPHL faisait de son mieux pour transmettre l’information, mais avec le site, il pourra maintenant informer les gens plus efficacement.

La présidente du conseil d’administration Nathalie Robert

Il est possible de consulter toutes les pages du site en texte simplifié et c’est ce qui le rend unique, selon Mme Dupuis et Mme Plante. Tout le texte a été réécrit et présenté différemment pour que les personnes souffrant d’une déficience intellectuelle, par exemple, puissent aussi comprendre l’information. «Le RCPHL est le seul à avoir un site totalement accessible dans le monde communautaire», affirme Mme Dupuis.

Une autre particularité du site, c’est la section Accessibilisation qui donne des outils aux municipalités et aux commerces qui souhaitent devenir davantage accessibles aux personnes handicapées. La conseillère municipale de la ville de Mont-Laurier Isabel Vaillancourt a mentionné que sa ville travaillait déjà en ce sens en rendant les trottoirs et les commerces accessibles. Ces actions peuvent ensuite être annoncées dans la section Bons coups pour encourager d’autres personnes ou organisations à faire de même.

Isabel Vaillancourt, la conseillère municipale de la ville de Mont-Laurier

La collaboration au centre du projet

Pour soutenir les 60 000 personnes handicapées des Laurentides, le RCPHL travaille en collaboration avec 32 organismes communautaires qui ont le même objectif. Après 13 mois de consultation, notamment auprès d’une vingtaine d’entre eux, le RCPHL a pu savoir précisément quels étaient les besoins des personnes handicapées. «Nous continuerons à faire des consultations pour que notre site soit toujours collé à la réalité des gens», confirme Caroline Plante, la chargée de projet.

Tous ceux et celles qui ont participé au projet ont levé une main en papier, un symbole de solidarité.

L’Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ) est aussi un partenaire essentiel dans le projet. Le RCPHL avait de bonnes idées, mais des moyens financiers limités. Le coût du projet est d’environ 60 000$. Le site internet a pu voir le jour grâce à plusieurs investissements, mais en grande partie grâce à l’OPHQ, le principal investisseur dans le projet.

Un coup de main pour les personnes handicapées

Avec son site internet, le RCPHL facilite l’accès aux services. Cédrik Rémy, le représentant politique de Mario Laframboise (député de Blainville au provincial), croit effectivement que ça pourra aider les gens à trouver plus facilement les services qui leur conviennent.

Cédrik Rémy, le représentant politique de Mario Laframboise (député de Blainville au provincial)

Valérie Schmaltz qui représente Ramez Ayoub (débuté de Thérèse-de-Blainville au fédéral), ajoute que, pour plusieurs personnes handicapées qui ne travaillent pas, mais qui en ont la capacité, connaître davantage les services pourraient leur permettre d’entrer sur le marché du travail.

Valérie Schmaltz, la représentante de Ramez Ayoub (débuté de Thérèse-de-Blainville au fédéral)

La directrice du RCPHL Caroline Dupuis souhaite que d’autres régions s’inspirent du site internet. «J’espère que le projet fera des p’tits», conclut-elle.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend