fbpx
Causes, Éducation, Lieux, Santé

C’est déjà le printemps pour les Incroyables comestibles

Le groupe Incroyables comestibles Rivière-du-Nord aura deux fois plus de plates-bandes publiques à l’été 2018.

Le défi maintenant, c’est de recruter plus de membres.

«Nous cherchons des personnes qui aiment jardiner. Notre mouvement leur permet de collaborer avec des gens qui sont comme eux, d’étendre leurs connaissances, d’assister à des formations sur le jardinage et de participer à un véritable mouvement citoyen environnemental», dit Johanne Cadotte, l’une des initiatrices du groupe local.

«L’an dernier nous avons aménage des plates-bandes pour la première fois, cette année nos bénévoles vont pouvoir apprendre à repartir des jardins après le passage de l’hiver», ajoute-t-elle.

Utiliser les espaces verts

En termes simples, Incroyables comestibles est un mouvement qui vise à utiliser les espaces verts pour nourrir la population. Plus il y aura d’espaces verts qui seront cultivés, plus il y aura de légumes locaux. Plus les légumes sont cultivés près d’où on les mange, moins on fait de dommages à l’environnement.

En plus de doubler la superficie de ses plates-bandes aménagées à proximité de la piste du P’tit train du Nord, à proximité du Cégep de Saint-Jérôme, le groupe espère cette année convaincre des commerçants et des citoyens de se joindre au mouvement et de cultiver eux aussi.

Une plate-bande des Incroyables comestibles, c’est un lieu de partage. Bien sûr chacun est libre chez soi de découper un bout de terrain et cultiver ses propres choses, mais pourquoi ne pas en cultiver un peu plus et partager?

En utilisant des lieux publics pour cultiver, on encourage les gens à en cultiver eux-mêmes et à en consommer.

«Plus il y aura de platebandes dans les lieux publics et au bord de la rue pour les passants, même sur les terrains privés, plus on risque de faire pousser une mentalité de partage et de consommation locale», rappelle Johanne Cadotte.

Des conférences

«Nous aimerions aussi organiser plus de conférences sur l’agriculture urbaine et encourager plus de gens à aménager un potager», dit-elle.

Le groupe Incroyable comestibles souhaiterait aussi que la présence de jardins serve des fonctions éducatives.

Les enfants qui apprennent dans les livres que les légumes poussent dans la terre n’ont pas tous l’occasion de visiter une ferme.

Le mouvement leur donne la chance de passer à côté d’une plate-bande, de sentir et toucher les plants et, quand vient le temps des récoltes, de cueillir eux-mêmes une tomate, une carotte, un oignon qu’ils mangeront quelques moments plus tard. C’est, dit-on, une belle expérience à leur faire vivre.

Toutes les personnes intéressées sont invitées à la prochaine réunion générale le mardi 6 mars à 19h, au Centre Le Rocher, situé à côté de l’église Saint-Pierre, sur le boulevard Bourassa à Saint-Jérôme. On trouve aussi des informations sur la page Facebook du groupe.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend