Histoire, Sports

À la recherche des anciens des Alouettes de Saint-Jérôme

Après avoir souligné ensemble les 65 ans de la naissance des petites ligues de baseball à Saint-Jérôme, un groupe de sportifs locaux – des vétérans sportifs, il faut le dire – veut réunir la grande famille des Alouettes de Saint-Jérôme.

Pierre Therrien et Yves Saint-Pierre sont parmi les créateurs d’un groupe informel qui s’est donné le nom officieux Les anciens sportifs Jérômiens et veut organiser des déjeuners regroupant des anciens joueurs et dirigeants des Alouettes de St-Jérome.

« Un premier sondage rapide nous a permis de constater que plusieurs personnes sont intéressées à se réunir. On cherche des joueurs ou membres de l’organisation qui ont été actifs entre 1950 et 1974 », dit Pierre Therrien.

Le premier rendez-vous aura possiblement lieu à la fin avril, et d’autres suivront. Le groupe a créé un groupe sur Facebook pour recruter des intéressés.

Services locaux

Une tranche de l’histoire locale

Les Alouettes de Saint-Jérôme ont régné pendant deux décennies sur l’aréna Melançon. L’édifice est devenu aujourd’hui un centre d’excellence sportif, qu’on appelle l’Institut régional des sports. Mais si le vieil aréna a des fantômes, ils portent certainement des chandails des Alouettes.

Les Alouettes ont joué dans plusieurs ligues junior au Québec au fil de leur existence, de la fin des années 1950 jusqu’au milieu des années 1970. L’équipe a connu ses plus grandes heures de gloire au sein de la Ligue de hockey junior métropolitaine de Montréal, de la Ligue Junior A du Québec, puis de la Ligue Junior majeure du Québec.

Le plus gros « show » en ville

Dans leurs moments de gloire, les Alouettes remplissaient l’aréna Melançon et monopolisaient l’attention des amateurs de sport de la ville. L’équipe avait une aura qui englobait les joueurs, les instructeurs, les entraîneurs, les amateurs fidèles, les dirigeants de l’équipe, et toute une suite.

Les nostalgiques parlent encore de foules de 4000 personnes ( un total jamais vérifié ) pour des matchs éliminatoires opposant les Alouettes aux Remparts de Québec de Guy Lafleur. D’autres évoquent l’époque où les Alouettes, alors un club-école des Red Wings de Detroit, accueillaient des matchs hors-concours où Gordie Howe, Alex Delvecchio, Terry Sawchuck et autres gloires passées du hockey ont patiné sur la glace de l’aréna local.

Publicité

Yves Nadon

L’époque des Alouettes est tissée de la même fibre que celle d’Yves Nadon. Même s’il n’a pas le record de longévité à la barre des Alouettes, Nadon a été l’instructeur le plus marquant de l’histoire de l’équipe.

Yves Nadon est décédé en 2004. Les anecdotes ne manquent pas quand les amateurs de sport évoquent son souvenir. Il avait un caractère explosif que la foule de l’aréna adorait. Invariablement, les journalistes sportifs de l’époque parlaient du « bouillant Yves Nadon ».  Coiffé de son éternel chapeau, le pied posé sur le banc des joueurs, il incarnait toute une époque de hockey junior.

Yves Nadon derrière le banc des Alouettes de Saint-Jérôme. Photo tirée des archives de L’Écho du Nord

Gardien de but qui a joué dans plusieurs ligues « mineures » alors que la Ligue nationale de hockey(LNH) ne comptait que six équipes, Nadon a été un passionné de hockey toute sa vie. Il a navigué quelques années dans l’entourage du club de hockey Canadien, menant même le Canadien Junior au championnat de la Ligue junior de l’Ontario en 1964.

Il a été instructeur-chef des Alouettes dans la Ligue métropolitaine et plus tard dans la Ligue junior majeure du Québec. Il a aussi été directeur général des Cheminots du Cégep de Saint-Jérôme, menant cette équipe au championnant de la Ligue collégiale AAA.

Parmi les anciens des Alouettes qui ont joué dans la Ligue nationale de hockey, on retrouve des noms connus et moins connus: André Boudrias, Bob Champoux, Bob Charlebois, Robert Guindon, Jim Mair, Kevin Morrison, Jim Niekamp et Dick Sarrazin y ont tous joué.

Publicité

Les derniers Alouettes actifs dans les ligues de hockey professionnelles majeures ont été Robert Guindon avec les Jets de Winnipeg, et Jacques Locas Jr., qui a joué dans l’Association mondiale de hockey avant la fusion des deux grandes ligues.

  • alain Clément dit :

    Sur la photo de Yves Nadon est ce que le joueur numero 4 est Francois Aubin?

  • Charley Payer dit :

    Bons souvenirs mais oublie de Yves Tit-Doun Locas et Johnny Bélisle et autres 😀

  • Karl Desforges dit :

    en 1964…65 y avait un joueur Claude Guénette je crois….
    qui pouvait jouer Off.Déf. comme bon lui plaisait…quel beau Joueur..!
    si je me rappelle bien..il fut blessé très sérieusement….ps.il était un de mes favoris du temps des Alouettes..Beaux Souvenirs.yep.!

    • Guy Smith dit :

      C’était bien avant 64-65, je dirais en1960.
      Son frère, dont j’oublie le prénom, jouait aussi dans les mêmes années.
      J’étais dans leur classe à ESSJ. c’est pour ça que je pense que c’était en 1960.

  • Pierre Raymond dit :

    Je me souviens que deux de mes oncles étaient parmi les partenaires, Jacques Bohémier de Bohémier Néon à St-Antoine et Franck Glaveen du restaurant Franck BBQ à Ste-Adèle.

  • R. Lalonde dit :

    Lors des premières années des Alouettes, c’était une équipe sénior, club ferme des Cataractes de Shawinigan de la Ligue sénior du Québec (Royaux de Montréal, Trois Rivières, As de Québec etc). Les Claude Dolbec, André Bleau, Trudel…etc , tous de Shawinigan évoluaient pour les Alouettes. L’aréna était pleine à craquer.
    N’oublions pas les années junior de Jean-Claude Hébert,

  • jean-denis royal dit :

    Vous avez retrouver the big fither des année 1970, Merci et bien venu dans ma vie de retraiter actif et joyeux de vous dire merci a tous pour ces années extra des alouettes de st.jérome st. snap comme disait m. yves nadon. jean-Denis royal.

  • ANDRE Cyr dit :

    Et que dire de Jacques (Coco)Locas beaucoup de talent dans cette équipe j allais à tous les dimanches avec mon père Rolland Cyr qui me commentais le match
    Bravo à vous tous

  • >

    Send this to a friend