fbpx
Affaires

Biaggi’s fermé, nouveau café et nouvelle crèmerie au centre-ville de Saint-Jérôme

Le centre-ville de Saint-Jérôme aura visiblement quelques nouveautés dans les semaines à venir. On a fait une petite tournée des cafés et des bistros en début de semaine.

Le Biaggi’s, installé dans l’ancienne caserne de pompiers sur la rue Saint-Georges, est fermé. Il est indiqué sur la porte de l’établissement que le restaurant a été saisi par une entreprise, qui est propriétaire de l’immeuble depuis 2017. Le Biaggi’s a aussi une succursale à Repentigny qui reste ouverte.

Le bistro était installé là depuis 2006, après le déménagement de la brasserie Cage aux sports à proximité de l’autoroute sur le boulevard du Grand-Héron. D’après les derniers renseignements publics disponibles, le loyer approchait 10 000$ par mois et l’édifice a été vendu pour 700 000$ en 2017.

L’édifice tel qu’on le voit encore aujourd’hui a été construit en 1929, avec une tour pour sécher les tuyaux et surveiller les incendies à l’horizon, peut-être…

Poutine -> Dal baht

D’une culture à l’autre, la succursale de Planète Poutine, qui a fermé pour une deuxième fois en trois ans, laisse place au Resto Everest qui propose des plats népalais et indiens.

Le Bistro d’en face a aussi repris les activités traditionnelles du Café d’en face après quelques années d’absence en présentant le premier d’une série de spectacles la fin de semaine dernière. La cuisine, à prix très accessible, est aussi rouverte depuis décembre.

Son ancien voisin de la rue du Palais Le Farfadet du Nord a déménagé dernièrement(voir plus bas), alors qu’un Anticafé culturel appelé Fougère a ouvert en face, en plus du Bon manje, restaurant créole et africain.

Une crèmerie s’ajoute chez Arousse

Derrière le bas des vitrines désormais givrées, c’est le cas de le dire, un comptoir de crème glacée ouvre samedi chez Arousse. C’est donc le retour d’un comptoir de crème glacée sur la rue de la Gare depuis les travaux qui de la Place des festivités, pour lesquels on a démoli la Crèmerie de la Gare.

Plusieurs cafés au coin des rues Labelle et de la Gare

Ce coin du centre-ville de Saint-Jérôme comptera bientôt trois cafés de vocations différentes. Le nouveau café La petite voisine, qui devrait ouvrir au début de l’été, s’installe dans l’espace qu’occupait Arousse à une autre époque.

Juste au coin, le café ludique Farfadet du Nord s’est installé récemment, un endroit pour jouer à toutes sortes de jeux de société, et deux portes à côté, la boulangerie et pâtisserie Deux gars dans l’pétrin, qui a aussi un espace café.

Dans le «quartier» portugais

Dans l’ancien local du Ibiza, un peu plus loin sur de la Gare, le propriétaire Danny Melo et son père installent une succursale de Chez Antonio, ce comptoir de poulet portugais qui reste aussi ouvert à Saint-Hippolyte pour l’été.

Cette nouvelle adresse en fait une deuxième adresse d’influence portugaise avec le Soleo.

À quelques pas de la rue de Villemure, l’hôtel Plouffe, aussi connu sous le nom du 110 de la Gare, a un nouveau propriétaire après plus de trois ans d’inactivité. Cette adresse voisine du Théâtre Gilles-Vigneault représente un emplacement de choix pour qui voudrait être visible pour les amateurs de spectacles.

Dieu du ciel! prépare d’ailleurs une terrasse de ce côté pour l’automne prochain.

Le Vert Vert Café et le V2, la patate dans le wagon, sont évidemment des endroits très visibles pour ceux qui passent à vélo ou à pied sur la Place de la gare.

Évidemment, plusieurs adresses du centre-ville de Saint-Jérôme restent ouvertes et accessibles, entre les rues Latour et du Palais: le Resto du coin, le Bel Azur, le Basha, le Cambodiana, O’Fine, le Mondo, l’Uni-Café/Uni-Verre, le Cerbère, la Chope, le Tamaki, le Pizza Maximum, toutes les adresses dans le complexe dit «du Shack».

Si on en oublie, merci de nous aviser par courriel au [email protected] ou par texto au 450-823-1863.

>

Send this to a friend