fbpx
Politique

Les médias de Saint-Jérôme s’unissent pour demander des réponses à Stéphane Maher

Après une enquête de plusieurs mois, M. Maher est accusé d’avoir enfreint la loi électorale. Il affirme son innocence par voie de communiqué, mais ne répond pas aux questions.

Devant le refus systématique du maire de faire face aux questions bien légitimes de la population et des journalistes, les médias locaux TopoLocal, CIME FM, le Journal Infos Laurentides et le Journal Le Nord font une invitation commune au maire de Saint-Jérôme.

Nous croyons que l’information locale n’est pas une information de second ordre.  Nous croyons que les élus locaux, justement de par la proximité de leur fonction, doivent au contraire être d’une imputabilité exemplaire. Nous acceptons volontairement que nos médias soient aussi imputables.

C’est pour cette raison que nous souhaitons que le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher tienne une véritable conférence de presse, dans un environnement propice au travail des médias, dans les meilleurs délais.

Les hommes et femmes publics ont la responsabilité de répondre de leurs actes quand les médias leur posent des questions qui sont d’intérêt public. Quand les élus tentent de se soustraire à cette responsabilité, nous croyons que nous avons le devoir de leur rappeler. 

C’est un fondement de notre démocratie. Les médias ont l’obligation professionnelle d’aller aux sources, d’enquêter, et de recueillir tous les points de vue quand ils couvrent une nouvelle.

Au-delà de l’obligation de chaque média individuellement, le droit du public à une information objective et complète repose sur la présence de plusieurs sources d’information. Ainsi, les lecteurs sont en mesure de décider d’eux-mêmes de leur appréciation des faits, à partir du travail d’une diversité de professionnels et de médias.

C’est pourquoi nous nous sommes regroupés pour formuler publiquement, et d’une seule voix, que Stéphane Maher réponde aux questions que soulèvent ses agissements.

>

Send this to a friend