Personnes, Transport

Des stationnements pour handicapés uniformisés à Saint-Jérôme d’ici l’automne

Pour bien des conducteurs, il va de soi qu’il ne faut pas utiliser les cases de stationnement réservées aux handicapés. Elles font partie du paysage et, compte tenu de leur vocation, sont très visibles.

Malgré tout, il arrive encore que des automobilistes qui commettent des infractions invoquent le prétexte de ne pas avoir remarqué.

À ceux-là s’ajoutent ceux qui affirment qu’ils n’y étaient que pour quelques minutes, qu’il n’y a pas de place ailleurs, que les cases pour handicapés n’étaient pas toutes utilisées, etc.

Pire encore, il se trouve des gens pour se fabriquer des fausses plaques, d’autres qui utilisent la plaque ou le véhicule d’une autre personne, etc.

Services locaux

Dans les faits, le message est plutôt simple: notre société choisit d’aider les personnes qui ont de la difficulté à se mouvoir en leur réservant des cases de stationnement à proximité des lieux qu’ils fréquentent. Évidemment, tout cela ne fonctionne que si tous les citoyens respectent les consignes.

L’application de la loi

Nous vivons dans une société où bien des conducteurs, cyclistes, piétons ou autres, ont leur propre interprétation du code de la route. Appliquer la loi est un défi constant. Suffit d’écouter quiconque vient d’écoper une contravention: il y a toujours des raisons…

En ce moment, environ la moitié des affiches qui démarquent les cases réservées aux handicapés sur le territoire de Saint-Jérôme ne sont pas conformes. Elles se trouvent, pour la plupart, dans des stationnements privés.

Ce type d’affiche, bien connu, n’est pas conforme, et permet à plusieurs de contester les contraventions.

C’est évidement une situation qui facilite la vie des conducteurs qui souhaitent contester les contraventions. Plusieurs personnes savent qu’il n’est pas toujours nécessaire de respecter l’esprit de la loi si on a le bon avocat avec le bon argument.

Publicité

Pour cette raison, le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme fera d’ici l’automne un grand ménage dans la signalisation touchant les places de stationnement réservées aux personnes handicapées. Les propriétaires de stationnements où les affiches ne sont pas conformes seront avisés et priés de remplacer leur signalisation d’ici quelques mois.

Une question d’abord humaine

Plusieurs associations de personnes handicapées ont d’ailleurs profité de la Semaine québécoise des personnes handicapées, du 1er au 7 juin, pour rappeler à toute la population que le respect des règles est d’abord et avant tout une question humaine, en invitant les gens à bâtir une société plus inclusive.

Le respect des consignes de stationnement est un moyen, mais le groupe rappelle aussi que le partage des lieux publics, l’accès aux fauteuils roulants, et la coexistence de la circulation piétonne et cycliste avec celle des quadriporteurs (des AMM, ou aides à la mobilité motorisés, dans le jargon) sont autant de façons de permettre aux humains de surmonter leurs handicaps et de vivre une vie plus remplie.

Les groupes travaillent en étroite collaboration avec la police de Saint-Jérôme pour faire connaître les éléments du code de la route qui visent à protéger ses utilisateurs les plus vulnérables, soit les piétons, les cyclistes et les personnes handicapées. On peut en apprendre davantage sur les règles de circulation des AMM ici. La Ville de Saint-Jérôme offre aussi une brochure spécifique sur les règles de circulation des AMM.

Le Regroupement pour la concertation des personnes handicapées des Laurentides(RCPHL) offre d’ailleurs plusieurs informations en ligne à ceux qui voudraient en savoir plus long.

Publicité
  • real frechette dit :

    tout comme qu il y a des maire qui non pas comprit que les pressonne handicapé ne peuve ce déplacé avec 2 pieds de neiges sur les trottoirs

  • Gilles dit :

    2choses :1- les gens qui se servent les amm comme ont les appels souvent sont dans la rues , jours et soirs en pensant que cela remplace leur véhicule qu’ils n’ont plus : faux allez -vous sévir une fois pour toute . et de 2- combien de personnes se servent de leur auto-collant d’handicapé qui servent à transporter un de leur famille mais qui s’en serve personnellement quand il ne sont pas avec eux .

  • >

    Send this to a friend