Culture, Livres, Personnes

Un premier roman pour Pierre Dionne Labelle, ancien député de Rivière-du-Nord

L’ex-député de Rivière-du-Nord Pierre Dionne Labelle a consacré une partie de sa vie post-politique, depuis l’élection fédérale du 19 octobre 2015, à l’écriture de son premier roman, Comme des poissons dans le désert, qu’il vient de lancer au début de juin.

Un premier qui est en fait un deuxième…

En fait, son nouveau livre résulte d’un deuxième essai. « J’avais déjà tenté un premier roman il y a plus de 20 ans, dit-il, qui n’a jamais été publié. »

« Après ma défaite aux élections, j’ai voulu me remettre à créer quelque chose. J’avais déjà, dans ma vie, écrit de la musique, et quelques chansons qui ont eu du succès [pour Marie Carmen, entre autres] mais cette fois, la guitare, ça ne marchait pas. J’ai eu le goût de m’attaquer à quelque chose de plus substantiel, et l’idée m’est venue d’écrire ce roman. »

Comme des poissons dans le désert n’est pas une autobiographie, mais on devine qu’il est en partie inspiré par le vécu de son auteur.

Services locaux

Par exemple, Pierre Dionne Labelle adore la navigation. Il en est d’ailleurs à son quatrième voilier. Il a des racines familiales dans le Bas-du-Fleuve, notamment à L’Isle-Verte, et son grand-père, comme un des personnages du livre d’ailleurs, est mort noyé …mais ce n’était pas dans le Saint-Laurent et pas dans les circonstances du roman.

L’ex-député n’est pas non plus allé en Syrie, bien que l’un des personnages du roman s’y rende pour combattre ce qu’on appelle l’État islamique. « Mais c’est un conflit aux conséquences humaines tragiques que j’ai toujours suivi de près dans l’actualité », dit-il.

Quant à son expérience de député, elle influencera surtout son prochain roman, déjà en chantier.

Ce prochain livre sera un polar qui se déroulera au parlement d’Ottawa. « Je ne me souviens pas d’avoir lu un roman canadien qui se déroule au parlement. Le lieu m’inspire une histoire sur laquelle j’ai commencé à travailler. »

Publicité

Après lecture…

Les baby-boomers voyagent beaucoup. Ils rêvent de voiliers, de liberté, de Westfalias. Parfois, ils ressassent leurs rendez-vous ratés. Voilà qui ressemble un peu à Jason Fraser, avec qui on entre dans le livre. Il a une fille, Maeva. La couverture arrière du roman offre le résumé suivant.

Maeva rêve de grands espaces, de paix et d’amour. Quand Alex la quitte, elle entreprend un périple en voilier aux conséquences inattendues. Certains retours leur sembleront impossibles.

Comme des poissons dans le désert
L’ex-député de Rivière-du-Nord Pierre Dionne Labelle a lancé le 6 juin son tout premier roman. L’auteur sera à la librairie Renaud-Bray du Carrefour du Nord à Saint-Jérôme l’après-midi du 22 juin pour y rencontrer son public.

Dans un livre écrit par un ex-député baby-boomer néodémocrate, il ne faut pas s’étonner de découvrir des personnages qui sont à l’heure des bilans, confrontés à une nouvelle génération, de nouveau rêves, de nouveaux idéaux. Ils seront tantôt en conflit, et tantôt complices.

Peut-être le sens de la vie est-il vraiment au bout d’une longue recherche? Sur un voilier dans une mer lointaine? Ou peut-être encore se trouve-t-il auprès des gens que l’on côtoie, dans un café qu’on fréquente au quotidien?

C’est le charme de tout roman. En lisant celle de l’auteur, le lecteur y tissera sa propre histoire.

>

Send this to a friend