Politique

Un conseiller municipal qui « méprise la population » selon les conseillères d’opposition à Saint-Jérôme

À la suite d’un échange verbal lors de l’assemblée du conseil municipal de Saint-Jérôme le 18 juin, les conseillères Nathalie Lasalle et Johanne Dicaire exigent que le maire Stéphane Maher et le conseiller Benoit Beaulieu démissionnent sur-le-champ.

Elle considèrent entre autres que Benoit Beaulieu a tenu des propos sexistes et méprisants à leur endroit, et jugent que l’intervention du conseiller Beaulieu ce soir-là était « arrogante » et manquait de respect envers les électeurs de Saint-Jérôme.

M. Beaulieu, en plus de sous-entendre que les conseillères ne parlaient pas en leur propre nom, a remis en question la représentativité des nombreuses personnes qui, ce soir-là, ont bruyamment applaudi les revendications des deux conseillères.

Elles suggèrent la suspension du maire

Les conseillères Nathalie Lasalle et Johanne Dicaire, qui siègent toutes deux à titres d’indépendantes, s’en sont d’abord pris au silence collectif des conseillers fidèles au maire Maher, lors de la rencontre du conseil.

Services locaux

Nathalie Lasalle a d’abord suggéré que le conseil municipal suspende le maire Maher de ses fonctions. Elle a rappelé que le conseil municipal avait suspendu, à la suite d’un vote unanime, quatre employés du Service des travaux publics de la Ville, invoquant le motif qu’ils étaient sous enquête.

Pourquoi, a demandé Nathalie Lasalle, ne pas suspendre aussi le maire Maher puisqu’il fait l’objet de constats d’infraction beaucoup plus graves pour lesquels il devra comparaître devant un tribunal?

« En conséquence de votre inaction, dit-elle à ses collègues, la justice n’est pas la même pour tous. »

En vidéo, Stéphane Maher écoute les propos de Nathalie Lasalle:

Publicité

Johanne Dicaire, à son tour, invite les conseillers à se distancer des « manigances » électorales commises par le maire, rappelant les expulsions de Mario Fauteux et André Marion, auxquelles assistaient les conseillers Gilles Robert et Benoit Beaulieu.

L’enregistrement de l’intervention de Johanne Dicaire:

Benoit Beaulieu réplique

Benoit Beaulieu a choisi de répliquer aux commentaires des conseillères Lasalle et Dicaire lors de l’assemblée.

Cependant, Beaulieu n’a fait aucune mention de l’expulsion de Fauteux et Marion, ni commenté l’idée de suspendre M. Maher.

Il a plutôt choisi de laisser entendre que les conseillères d’opposition n’étaient pas les auteurs de leurs paroles, tout en questionnant la représentativité des quelque 200 personnes qui appuyaient bruyamment les propos des conseillères.

Publicité

Il les a aussi accusées d’avoir été « malhonnêtes vis-à-vis des citoyens » en demeurant dans l’équipe Maher aux élections de 2017, et les a accusées de « s’enfarger dans les fleurs de tapis » en dénonçant les gestes de Maher.

Les propos de Beaulieu en vidéo:

C’est en réaction à ces propos que les conseillères demandent maintenant sa démission, tout comme celle de Maher.

Les conseillères estiment que l’intervention de Beaulieu était sexiste. Par voie de communiqué, elle s’insurgent contre le fait que Beaulieu les juge incapables de réfléchir par elles-mêmes et de mettre leurs réflexions sur papier.

Services locaux

« Quelle attitude révoltante et incroyablement méprisante à notre égard », ont-elles écrit. Avant de poursuivre en lui reprochant ses propos qui selon elles, « sont d’une autre époque, celle où les femmes devaient se taire et n’avoir aucune prise de position. »

« Il s’est pauvrement donné en spectacle en s’attaquant de manière arrogante au public, venu en grand nombre assister à la réunion du Conseil de ville, selon elles. Les deux cent citoyens présents dans la salle du Conseil n’étaient pas vraiment importants puisqu’à son avis, ils ne sont pas représentatifs de la population jérômienne. Les Jérômiens ne doivent plus tolérer que Stéphane Maher, Benoit Beaulieu ainsi que tous les autres conseillers municipaux de son équipe qui les protègent, se fichent d’eux. »

Alors que Benoit Beaulieu les a accusées de malhonnêteté envers leurs citoyens en restant avec l’équipe Maher lors des élections de 2017, les deux conseillères ripostent que c’est plutôt son chef Stéphane Maher qui est devant les tribunaux, accusé de malversations électorales par Élections Québec.

« Par conséquent, nous n’avons vraiment pas de leçons d’honnêteté à recevoir de lui, ni du maire ni de son équipe de conseillers », ont-elles conclu.

Publicité

La « première question venue à l’esprit » de Benoit Beaulieu

Il est légitime de se demander ce que M. Beaulieu essayait de sous-entendre, en demandant si elles avaient écrit elles-mêmes le texte de leurs interventions, d’autant plus que Beaulieu a précisé que c’était la « première question » qui lui était venue à l’esprit,.

TopoLocal lui a donc demandé. « C’est une question que je me posais comme ça, a répondu M. Beaulieu. On a le droit de se poser des questions. Comme des fois on demande à quelqu’un s’il fait beau. »

Juste auparavant, M. Beaulieu avait demandé à l’auteur de ces lignes si c’est lui qui avait écrit les textes des conseillères. Puisque nous jugeons que toutes les questions méritent une réponse honnête et sans détour, nous lui avons dit que non.

  • Nathalie Lasalle dit :

    Une vidéo qui veux tout dire !
    Quand Benoit Beaulieu dit j’aimerais bien savoir qui écrit vos textes !
    Pensez-vous sincèrement qu’il aurait permis a une femme d’être à la Pro-Marie ?
    Pourtant ils se sont battus pour avoir la parité ,
    il y a quelque chose qui cloche….🤔

  • real frechette dit :

    madame LaSalle . quand aller vous arrêter votre langue de bois a propos ( du boise et sa chute ) a Bellefeuille district 10 allez vous nous appuyiez pour protege ce petit paradi

  • >

    Send this to a friend