Affaires, Culture, Spectacles

Alexandre Paradis vous invite à un deuxième Nord-de-Rire

Le festival Nord-de-Rire, c’est l’idée d’Alexandre Paradis. Les 22, 23 et 24 août 2019, plus d’une vingtaine d’humoristes se produiront à Saint-Jérôme pour un deuxième été consécutif. Une réalisation qui part d’un rêve.

«Saint-Jérôme, c’est ma ville et c’est la capitale du Nord. Je pense que c’est le meilleur endroit pour organiser une tradition d’humour hors des grands centres. Au lieu d’être pognés dans le trafic et de chercher du stationnement en ville, ils peuvent venir à Saint-Jérôme passer une, deux ou trois belles soirées d’humour de qualité, dit le fondateur de Nord-de-Rire. Et pour les gens du coin, c’est juste à côté, avec beaucoup d’activités familiales pendant le jour et gratuites pour la plupart.»

D’ici quelques années, il voit son festival prendre une place importante au centre-ville de Saint-Jérôme. «J’aimerais qu’on puisse installer une ambiance d’humour un peu partout en ville. Et peut-être aussi produire quelques événements dans d’autres villes de la région pour inviter le monde à venir nous voir à la fin de l’été.»

Alexandre Paradis lors du dévoilement de la programmation du 2e festival Nord-de-Rire, le 4 juin 2019.

Évidemment, lancer un festival à partir d’une idée ne se fait pas d’un jour à l’autre. «C’est certain que sans l’appui de nos commanditaires — la microbrasserie Shawbridge est le présentateur officiel cette année — des commerces locaux et de la Ville de Saint-Jérôme, on ne serait pas là. Les gens croient en nous, la foule était au rendez-vous pour le premier et on espère qu’elle sera encore plus nombreuse pour le deuxième», dit M. Paradis. Alors qu’on estime avoir attiré 7500 personnes l’an dernier, principalement lors de la grande journée du samedi, Nord-de-Rire vise 10 000 personnes pour les trois journées d’activités prévues en 2019.

Il y a aussi tout le conseil d’administration de cet organisme sans but lucratif qui supporte Alexandre dans son aventure. «J’ai essayé de regrouper des gens qui ont des expériences différentes et je pense avoir formé une équipe de feu! On vise une rentabilité à long terme, c’est certain. Mais on ne peut pas vous cacher que c’est avec l’appui de tout le monde qu’on va réussir à établir Saint-Jérôme comme une destination pour les amateurs d’humour du Québec.»

Quelques extraits de la soirée du lancement, le 4 juin 2019.

Une programmation en trois morceaux et Marjo en prime!

La grande journée du samedi, qui commence dès midi sur la Place des festivités avec une foule d’activités familiales gratuites.

À 18h30, le magicien Vincent C. promet de livrer un spectacle pour toute la famille. La soirée se terminera avec le grand gala extérieur qui permettra de voir gratuitement Adib Alkhalidey, Maxim Martin, Arnaud Soly, Korine Côté, Martin Perrizolo, Charles Deschamps et un invité dont le nom reste à dévoiler.

En prime, Steve Diamond et la chanteuse Marjo offriront une pause de mi-gala avec des chansons. «C’était important pour nous d’offrir une petite pause d’humour dans un gala qui promet d’être quand même long. En plus, d’avoir une grande dame de la chanson comme Marjo avec nous, c’est un réel privilège», a dit Alexandre Paradis.

Nouveauté cette année, le Théâtre Gilles-Vigneault bonifie la programmation du festival en présentant le spectacle des finissants 2019 de l’École nationale de l’humour.

Comme l’an dernier, le premier soir est consacré à la relève, alors que deux spectacles sont présentés en soirée à La Chope. «Une relève qui inclut Sylvain Larocque, on peut dire que c’est quand même relevé», commente l’organisateur. Les autres noms de la soirée sont Guillaume Pineault, Didier Lambert, Alex Douville et Richardson Zéphir.

Un peu plus tard le jeudi, Billy Karaoké sera aussi à La Chope.

Les détails de la programmation sont sur le site internet du festival.

>

Send this to a friend