Lieux

Les bornes de recharge ne sont pas des places de stationnement / Tex Lecor et Corno s’ajoutent aux rues de Saint-Jérôme

Les bornes de recharge ne sont pas pour le stationnement

Saint-Jérôme modifiera son règlement de la circulation pour éviter que les conducteurs de véhicules électriques ou hybrides branchables ne monopolisent les espaces devant les bornes de recharge.

Il semble que certains conducteurs de ces véhicules laissent leur véhicule devant ces bornes même quand ile ne sont pas branchés. Ce sera désormais une infraction. Lorsqu’un véhicule électrique est garé dans une case véhicule vert munie d’une borne, celui-ci doit être branché et en recharge.

Pour utiliser les places attenantes aux bornes, les véhicules électriques et hybrides branchables doivent être en cours de chargement.

Malgré cette nouvelle restriction, les véhicules électriques ou même les hybrides qui ne se branchent pas, considérés aussi comme véhicules verts, continuent de profiter du droit de stationner sans frais en tout temps dans les cases munies de parcomètres ainsi que dans le terrains de stationnement municipaux.

Cette gratuité ne les soustrait pas, cependant, à respecter les limites de temps qui valent pour certains stationnements.

Services locaux

Il est donc interdit, par exemple, de stationner son véhicule vert dans les aires de stationnement réservées aux détenteurs de vignette. Les résidents de Saint-Jérôme et les personnes qui y viennent en visite ou pour le travail sont éligibles, que ce soit à titre de propriétaire ou de locataire d’un véhicule.

Les stationnements suivants, tout comme les espaces sur la rue, sans vignettes ni restrictions, sont donc gratuits pour les véhicules verts: P1 – P3 – P4 – P6 – P8 – P9 et P21.

Les peintres Corno et Tex Lecor immortalisés à Saint-Jérôme

Saint-Jérôme aura une rue Tex-Lecor ainsi qu’une rue Corno. Les deux noms ont été officialisés par le conseil municipal le 9 juillet, à la suite d’une recommandation de la Commission de toponymie.

Les deux rues, situées dans le Boisé Lajeunesse, accessibles par la rue Lajeunesse à l’ouest du boulevard Roland-Godard, interceptent les rues Jean-Paul Riopelle et Alfred Pellan. Le secteur respecte donc la logique voulant que les noms de rues de ce secteur rendent hommage à des peintres québécois.

Publicité

Tex Lecor, né à Saint-Michel-de-Wentworth, est originaire des Laurentides et Jean-Paul Riopelle, décédé en 2002, a habité L’Estérel où il avait installé son studio durant les années 1990.

L’auteur-compositeur interprète connu pour plusieurs chansons populaires dont Le frigidaire, a également connu un certain succès dans le domaine de la peinture après sa vie de musicien. Il est décédé en 2017.

Alfred Pellan et Corno ont moins de racines régionales. Alors que le nom de Pellan, un des peintres québécois les plus influents du 20e siècle, est connu mondialement, Corno est le pseudonyme de Joanne Corneau, une peintre québécoise originaire de Chicoutimi qui était installée à New York depuis plusieurs années où elle a connu une carrière internationale.

  • Robert Dyotte dit :

    Tex Lecor a peint toute sa vie…Avant, pendant et après sa carrière de chanteur (Il était en effet,en plus, auteur-compositeur. Pour «Le frigidaire», il en était seulement interprète, la chanson est de Georges Langford ) ou d’animateur. C’était sa véritable passion et probablement son plus grand talent !
    Corno …Sans commentaire ! Ok, un petit…Corno : Une recette payante !

  • lise grossinger dit :

    bonne idée…

  • >

    Send this to a friend