Élections, Politique

Rivière-du-Nord: une circonscription du Bloc québécois pour 7 des 8 dernières élections fédérales

Le Bloc québécois, on s’en souvient, est né alors que plusieurs croyaient que le Québec cheminait vers la souveraineté. De 1995 à 2011, le Bloc a pu compter sur une quarantaine, par moments une cinquantaine, de députés à Ottawa.

Saint-Jérôme a suivi cette tendance, alors que sa circonscription, d’abord nommée Laurentides puis Rivière-du-Nord, a élu la bloquiste Monique Guay de 1993 à 2011. Dans Saint-Jérôme, le Bloc a même fait mieux que le Parti québécois pendant cette période.

En 1993, Monique Guay avait battu Jacques Vien, représentant du Parti convervateur, qui avait été élu en 1988.

La vague Jack Layton de 2011

La vague du Nouveau parti démocratique de 2011, alors menée par son charismatique chef Jack Layton, a pratiquement anéanti la présence du Bloc à la Chambre des communes d’Ottawa, ramenant le parti à un maigre quatre députés. La défaite a entraîné le départ du chef Gilles Duceppe.

Saint-Jérôme avait alors suivi le courant, et le Bloc a « perdu » la région de Saint-Jérôme pour une première fois en 18 ans. Le néo-démocrate Pierre Dionne Labelle avait alors battu Monique Guay.

Pierre Dionne Labelle en 2015 alors qu’il tentait de se faire réélire à titre de député de Rivière-du-Nord.

En 2015, retour au Bloc

En 2015, le Bloc québécois a repris le comté de Rivière-du-Nord, avec une majorité d’un peu plus de 1000 voix sur M. Dionne Labelle et malgré une autre vague, cette fois libérale. Le député Rhéal Fortin compte parmi une dizaine de députés de ce parti siégeant à Ottawa.

On comprendra donc que le Bloc souhaite non seulement conserver les sièges qu’il possède actuellement, mais en gagner aux élections d’octobre prochain.

Le Bloc québécois aurait alors besoin de deux sièges de plus pour obtenir le statut de parti officiel au parlement, et les budgets que ce statut engendre.

  • real beaudry dit :

    le bloc ses comme le PQ ils sont toujours en chicane pour moi ses deux partis qui cherche a s ,accrocher aux pouvoir

  • Pierre Dionne Labelle dit :

    Lors de la dernière élection fédérale dans Rivière-du-Nord, +/- 70% des électeurs ont appuyé des partis fédéralistes, et se retrouvent représentés par un député séparatiste ! Je souhaite qu’un jour nous mettions fin à cette incongruité.

  • >

    Send this to a friend