Affaires, Santé

Une clinique de radiologie ouverte d’ici la fin de l’année à Saint-Jérôme et un autre édifice bientôt en chantier près de l’hôpital

Saint-Jérôme devrait enfin disposer d’une clinique de radiologie d’ici quelques mois. La saga qui retarde depuis deux ans la réalisation de ce projet fort attendu semble en effet arriver à sa conclusion.

La société immobilière Médifice, spécialisée dans la construction d’établissements de santé, travaille à ce projet depuis le début de 2017.

Après un litige qui avait suspendu l’autorisation par Québec de ce « laboratoire d’imagerie médicale »(LIM), le permis vient enfin d’être accordé à un groupe d’une dizaine de radiologistes de l’hôpital jérômien et leur partenaire Médifice.

Alors qu’on trouve depuis longtemps de telles cliniques privées dans la plupart des villes importantes, dont une demi-douzaine ailleurs dans les Laurentides, les Jérômiens n’ont toujours pas accès à cette ressource médicale souvent nécessaire.

Ces cliniques contribuent à désengorger les services de radiologie dispensés dans les hôpitaux. En vertu d’ententes avec le gouvernement, certains examens qu’elles dispensent sont couverts par l’assurance-maladie et ne coûtent donc rien au patient. 

Mésentente, projet parallèle et impasse

À l’origine, l’autorisation de LIM avait été accordée au docteur Jean-François Guité, un radiologiste de l’hôpital qui était alors partenaire du projet de Médifice. Le service devait être implanté dans la nouvelle clinique médicale que l’entreprise immobilière s’apprêtait alors à construire près du boulevard J.-B.-Rolland, à côté du nouveau CHSLD Louise-Faubert (un établissement aussi réalisé par Médifice, en partenariat avec le Groupe Arbec).

L’immeuble a effectivement vu le jour, accueillant les médecins de la Clinique médicale Saint-Antoine, déménagée de la 9e rue, mais la section qui devait abriter le LIM est demeurée vacante en raison d’un litige entre Médifice et le docteur Guité.

À la suite de cette mésentente, à l’automne 2017, ce dernier s’était en effet associé à un autre promoteur, Construction Guimond, en vue d’implanter la clinique de radiologie dans un bâtiment à construire en bordure de l’autoroute 15. Dans ce contexte, le radiologiste avait demandé une modification au permis déjà accordé, afin de tenir compte de ce changement de localisation.

Au début de 2018, à l’issue de jeux de coulisses, le ministère de la Santé avait plutôt révoqué l’autorisation au docteur Guité. Le processus d’octroi d’un permis avait ainsi été relancé. Médifice avait alors présenté une nouvelle demande, cette fois avec les autres radiologistes de l’hôpital et le réseau de cliniques RadiologiX.

Or, le docteur Guité contestait en cour la révocation de son autorisation et le dossier s’est ainsi retrouvé dans une impasse: Québec disait devoir attendre la conclusion de ce litige judiciaire avant d’émettre un nouveau permis de LIM.

Il faut agrandir la clinique actuelle

Mais voilà que 17 mois plus tard, le ministère confirme l’octroi de l’autorisation au projet de Médifice. Et cela même si le processus judiciaire intenté par le docteur Guité n’est toujours pas réglé.

Selon le fondateur de Médifice, Marcel Landry, semi-retraité mais encore actif dans l’entreprise, le projet se mettra en branle rapidement et pourrait être complété d’ici le début de la prochaine année.

Il nécessitera toutefois un agrandissement de la clinique actuelle, puisque les locaux à l’origine destinés au LIM seraient plutôt occupés par des cliniques externes de l’hôpital, dans certaines spécialités médicales dont l’orthopédie.

Une entente à cet égard serait en voie d’être conclue avec le Centre de santé et services sociaux (CISSS) des Laurentides. L’implantation du laboratoire d’imagerie médicale dans le même immeuble constituait d’ailleurs un élément-clé de cet accord.

En face, un centre d’hémodialyse et d’hémato-oncologie pour 2021

La clinique de radiologie ne sera pas le seul projet à bientôt se mettre en branle dans ce secteur identifié par la Ville de Saint-Jérôme comme son « pôle santé ». C’est aussi à cet endroit que s’érigera le nouveau centre d’hémodialyse et d’hémato-oncologie de l’hôpital.

Encore là, c’est la proposition de Médifice (via une entité appelée Complexe médical des Laurentides) qui a été retenue à la suite de l’appel d’offres lancé en début d’année par le CISSS des Laurentides.

Le nouvel édifice doit être construit en face de la clinique déjà installée au 305 de la rue du Docteur-Charles-Léonard.

Ce projet vise à remplacer les locaux de l’hôpital où sont dispensés les traitements d’hémodialyse, pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale, ainsi que les traitements de chimiothérapie. Dans les deux cas, ces installations ne répondent plus aux standards actuels.

Le bâtiment, qui verra le jour en face de la clinique existante sur la rue du Docteur-Charles-Léonard, nécessitera un investissement de plus de 25 M$. Les 43 000 pieds carrés destinés au CISSS, qui occupera la majeure partie de l’immeuble, feront l’objet d’un bail de 10 ans renouvelable. L’ouverture est prévue au printemps 2021.

Au départ, on y trouvera 16 espaces de traitements d’hémodialyse et 20 pour l’hémato-oncologie, soit le même nombre qu’actuellement à l’hôpital. Les locaux seront par contre prévus pour accroître cette capacité dans le futur.

  • Maude Dupuis dit :

    Bonjour,
    Je me nomme Maude Dupuis. Je suis technologue en radiologie et jaimerais savoir ou est qu’on envoie notre cv si on est intéressé a y travailler?

    • Bonjour Mme Dupuis! D’après notre lecture du texte, c’est le réseau RadiologiX qui administrera le LIM. Peut-être trouverez-vous plus d’informations par ici: https://radiologix.ca/carrieres Bonne chance!

    • Benoit Laplante dit :

      Bonjour Madame Dupuis,

      Je suis le directeur général de RadiologiX. Effectivement, tel que vous suggère M. Michaud, vous pouvez communiquer avec nous dans la section carrière de notre site internet. Vous pouvez aussi tout simplement me l’acheminer directement par courriel: [email protected]

      Au plaisir de faire votre connaissance,

      Benoît Laplante
      Directeur général
      Groupe RadiologiX

  • >

    Send this to a friend