Causes, Santé, Sports

Chirurgies plus précises et convalescences plus courtes grâce à Vélo à notre santé

Une magnifique journée, plus de 700 cyclistes qui ont circulé entre Labelle et Saint-Jérôme, et 132 450 $ de profit net pour la 20e édition de Vélo à notre santé, organisé par la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme.

Au fil des ans, l’activité bénéfice totalise plus de 15 000 cyclistes participants et 3,3 M$ amassés.

Les ballons révèlent le montant. C’est 132 450$ qui ont été amassés par Vélo à notre santé 2019. Les commanditaires majeurs et organisateurs ont révélé le résultat.

L’argent amassé cette année complètera la somme nécessaire à l’achat d’un fluoroscope pour la chirurgie vasculaire, un investissement total de 250 000 $ entièrement financé par les activités de la Fondation.

Cet appareil d’imagerie haute définition permet aux chirurgiens vasculaires d’opérer avec très grande précision, évitant une convalescence douloureuse et certaines complications. Les patients, souvent âgés, retrouveront leur mobilité et autonomie beaucoup plus rapidement. TopoLocal vous offre quelques photos.

Les environs de la Vieille Gare de Saint-Jérôme ont été envahis par les plus de 700 cyclistes qui ont pris part à Vélo à notre santé.

Le trophée de l’équipe la plus nombreuse et celui de l’équipe ayant amassé le plus de dons est allé à l’équipe des PJC Jean Coutu avec 13 267$.

L’équipe les 3B a remporté la palme du don le plus élevé recueilli par participant avec une somme de 3715$ pour 6 participants.

À 88 ans, Germain Leclair a annoncé qu’il prenait sa retraite de Vélo à notre santé. N’empêche, il a, encore cette année, reçu le trophée de la plus importante cueillette de fonds, avec 11 889$ recueillis aamassés à lui seul uprès de 126 donateurs. On le voit ici en compagnie de Maxime Arcand du CA de la fondation et de la DG Chantale Fortin.

Chantale Fortin, directrice de la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, a tenu à saluer le 20e anniversaire de l’événement, et la présence de celle qui a lancé l’événement « Vélo à notre santé » alors qu’elle était directrice de la fondation, Aline Desjardins. Comme elle le fait fidèlement depuis 20 ans, Aline Desjardins pédalait encore cette année.

Jean-Sébastien Thibault, directeur général de la Corporation du Parc linéaire Le P’tit Train du Nord, n’a pas manqué de rappeler aux cyclistes de profiter pleinement de «leur» parc linéaire de 232 kilomètres. « Un des dix plus beaux au monde », a-t-il souligné.

Des fidèles participants, depuis les débuts, on reconnaît Claude Le Bourdais, Robert Charland et Aline Desjardins.

À 88 ans, Germain Leclair (au centre) est non seulement un participant fidèle à la randonnée de vélo, mais il continue, bon an mal an, de mener le peloton pour la cueillette de dons. Il est entouré ici de membres de sa famille, dont Danielle Leclair, Mariette Leclair, Daniel Dionne, et Hèléne Leclair, de même que Francine Benoit et Réjean Benoit.

On s’occupait de divertir les jeunes au kiosque de Desjardins, un commanditaire de longue date.

La SAAQ participait à la journée et faisait un rappel de sécurité avec un camion illustrant pour les cyclistes les angles morts des conducteurs de camions.
  • Robert Charland dit :

    Beau reportage, très belle photo de la Place de la Gare investie par les t-shirts magenta des participants de cette 20e édition. Petit correctif à apporter cependant. Si Aline Desjardins a effectivement été l’instigatrice de l’événement en 1999, elle ne fut pas la première directrice générale de Fondation. Elle avait été précédée par madame Ginette Filiatreault, qui elle, fut en poste depuis la fondation… de la Fondation.
    RC

    • Merci de faire la mise au point. La correction est faite dans le texte. Je suis d’autant plus désolé d’avoir oublié Ginette Filiatreault que c’est avec sa collaboration que l’Écho du Nord avait lancé la course de petits canards sur la rivière du Nord dans les années 1980, alors que je dirigeais ce journal. CM

  • >

    Send this to a friend