Causes

Une idée de Catherine Nantel Blais qui rapporte 800$ au Book humanitaire

Le petit groupe de personnes attablées au Café Vert Vert avait l’air sans histoire. On en voit souvent, sur la Place de la Gare, à Saint-Jérôme.

Ils discutaient bien calmement. C’était un dimanche de septembre, tranquille. Le ciel un peu gris. La température confortable. On endurait facilement une petite laine.

Bon, d’accord, l’une des personnes portait quand même un costume de mascotte, une sorte d’ourson. Tout blanc. Mais pas troublant. Assez quand même pour attirer un peu l’attention.

D’un seul coup, vers 15h35, ils se sont levés pour accueillir un trio de cyclistes. Et là, on a bien vu les dossards aux couleurs du Book humanitaire. Tout le monde ensemble, les cyclistes, les autres et la mascotte, avaient des larges sourires. ( Oui, on a vu la mascotte sourire! )

Alors que la semaine auparavant, la Place de la gare accueillait des centaines de personnes pour Vélo à notre santé, une activité bien connue de la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, voilà qu’une semaine plus tard, la générosité s’invitait encore sur la place publique. À plus petite échelle, évidemment, mais avec la même grandeur.

Catherine Nantel Blais a eu une idée

Tout cela parce que Catherine Nantel Blais a été inspirée par le désir de venir en aide au Book humanitaire. Elle a, comme tout le monde, déjà observé des randonnées de vélo au profit de diverses causes, mais étant elle-même «absolument pas cycliste», elle s’est donné un défi, celui de pédaler de Mont-Tremblant à Saint-Jérôme au profit de cet organisme.

« J’ai voulu ramasser de l’argent pour une cause, alors je me suis dit que ce serait une activité l’fun », a-t-elle dit tout simplement, fière d’avoir atteint son but, et heureuse que ses jambes aient tenu le coup. Elle a quitté Mont-Tremblant le matin pour arriver à Saint-Jérôme en fin d’après-midi.

Elle a eu l’appui du magasin Rona de Saint-Sauveur, représenté par Mario Martin, et d’autres complices. Ensemble, ils ont recueilli environ 800$ pour la cause.

« Chaque succursale Rona choisit une cause durant ce que nous appelons le mois Rona, en septembre. Notre choix à nous c’est le Book humanitaire, un organisme qui est très impliqué et dont on apprécie tout spécialement les efforts », a dit Mario Martin. Pour chaque dollar recueilli, Rona complète donc la cagnotte avec sa propre contribution.

Le Book Humanitaire organise diverses activités pour venir en aide aux gens: ici, une distribution gratuite de souliers neufs, invendus par les magasins, destinés aux personnes dans le besoin.

Le Book humanitaire est une fondation à but non lucratif fondée dans les Laurentides par Rachel Lapierre. L’organisme se donne comme mission de donner la chance à tous ceux qui le désirent d’aider leurs prochains. Le Book humanitaire tente de contribuer à un monde meilleur par le biais d’initiatives et de programmes d’aide de toutes sortes, partout dans le monde.

  • Robert Blais dit :

    Félicitations Catherine, et bravo à toute l’équipe.

  • >

    Send this to a friend