Causes, Éducation

Pierre Lavoie vous invite à réfléchir à l’éducation des enfants

Pierre Lavoie commencera le 1er octobre à Saint-Jérôme une tournée de conférences inédites portant sur le caractère unique de chaque enfant et leur relation au système d’éducation et à l’éducation en général.

«Comparons votre enfant à un jeu de formes qu’il faudrait entrer dans une boîte… Si votre enfant est un carré et que la boîte représentant l’école est aussi un carré, ça ira très bien. Mais si votre enfant est une étoile ou un cercle, il n’entrera jamais dans l’espace prévu pour lui. C’est de ces normes et de notre capacité d’adaptation dont je vais discuter dans ma conférence», dit M. Lavoie, qui était à Saint-Jérôme le matin du 20 septembre.

Pierre Lavoie promet une conférence «punchée» qui vise à faire réfléchir. Une tournée de huit arrêts au Québec qui commence à Saint-Jérôme le 1er octobre.

Un exposé tout à fait nouveau, pour ceux qui l’auraient vu lors de son dernier passage à Saint-Jérôme à l’automne 2016, et destiné à tous les membres de la famille de six ans et plus, présenté assez tôt en soirée, 18h30, et qui doit durer 45 minutes, pour garder tout le monde attentif et «faire ça punché», comme l’a dit M. Lavoie.

Pierre Lavoie, avec Lise Simard de Formation PRH et Sylvie de Grosbois, vice-rectrice de l’Université du Québec en Ouataouais, au café étudiant du campus de Saint-Jérôme, le 20 septembre 2019.

Tout le monde est stressé!

Cette «aventure un peu folle», dixit sa présidente Lise Simard, a été développée conjointement avec l’école de Formation PRH, un organisme à but non lucratif basé à Saint-Jérôme et installé dans plusieurs régions du Québec, destiné à développer le potentiel de chaque être humain par le partage et l’écoute.

Mme Simard faisait aussi remarquer que les enfants et les adolescents du Québec sont stressés, comme leurs parents et même leurs enseignants par le concept de performance. D’où la volonté commune de M. Lavoie et de Formation PRH de «valoriser l’unicité de chaque enfant».

Une démarche importante qui mérite d’être continuée et discutée, même après les conférences, d’après Mme de Grosbois.

L’initiative est aussi appuyée par le campus Saint-Jérôme de l’Université du Québec en Outaouais. Sa vice-rectrice, Sylvie de Grosbois, était de la conférence de presse, pour signifier clairement l’intérêt de l’institution et de ses professeurs chercheurs de développer et transmettre des méthodes adaptées à chaque étudiant qui entreprend un parcours éducatif.

En outre, Mme de Grosbois a promis de donner suite à cette conférence du 1er octobre, en réunissant les acteurs de la communauté locale pour des «rencontres dialogues» afin de réfléchir à l’amélioration de la situation.

D’ici là, les billets pour la conférence de M. Lavoie sont disponibles sur le site de Formation PRH.

  • Isabelle Breton dit :

    Merci beaucoup de partager votre savoir.Je ne comprends pas pourquoi il faut encore se battre pour faire comprendre que peut-être il y a d’autres façons d’enseigner et d’essayer d’avoir un peut plus d’empathie envers ces jeunes qui veulent apprendre mais à force de se faire taper dessus avoir une retenue parce qu’ils ont oublié une feuille ou qu’ils bougeant…J’en aurais tellement long à écrire à ce sujet.Je me réveille la nuit pour haïr l’école et le faire subir à nos jeunes c’est encore plus dure de les voirs souffrirent.Je m’excuse pour pour les professeurs qui mettent beaucoup de de leurs coeurs et surtout leurs patience qui je sais qui sont mis à rude épreuve et qu’il y a beaucoup d’élèves pour une classe.J’en suis consciente mais il faut vraiment changé ce mode d’enseignement désuet parce que nous moi restons marqué de cette blessure à vie.

  • >

    Send this to a friend