fbpx
Causes, Personnes, Santé

La Maison Oxygène des Laurentides, destinée aux pères en difficulté, ouvrira en novembre à Saint-Jérôme

La Maison Oxygène des Laurentides, destinée aux pères en difficulté, ouvrira ses portes en novembre. La professeure Christine Gervais, du Département des sciences de la santé à l’UQO | Campus de Saint-Jérôme, a offert bénévolement de son temps pour que la région bénéficie de ce service inexistant jusqu’à maintenant.

Depuis cinq ans, le comité Paternité Laurentides, dont fait partie Christine Gervais, s’affaire à améliorer les services pour mieux répondre aux besoins des pères en détresse dans la région. « Nous étions une des seules régions au Québec à ne pas avoir de ressources pour les pères et leurs enfants », explique Mme Gervais.

Un peu de répit

Les Maisons Oxygène sont une ressource d’hébergement et de soutien communautaire pour les pères vivant des difficultés personnelles, familiales ou conjugales. Cet organisme vient en aide aux papas en situation de séparation qui ont la volonté de préserver leurs liens avec leurs enfants dont ils ont la garde exclusive, partagée ou avec droits d’accès.

« Il y a énormément de besoins dans la région. Notre but est d’offrir un toit stable, des ateliers sur le rôle paternel et un soutien aux pères qui vivent de grandes difficultés », explique le président de la Maison Oxygène des Laurentides, Bernard Bisson.

L’ouverture est prévue le 19 novembre dans le cadre de la Journée québécoise pour la santé et le bien-être des hommes. L’organisme sera situé dans les anciens locaux du Sablier, à l’intersection des rues Brière et Saint-Joseph. Tout près de l’Université, les étudiants en sciences infirmières, en travail social ou psychoéducation pourront y effectuer un stage et apporter leur aide à titre de bénévoles.

>

Send this to a friend