Politique

Chantale Lambert est « présentement la mieux placée » pour être maire suppléante, dit le maire de Saint-Jérôme

Après pratiquement six ans à avoir été maire suppléant de Saint-Jérôme en continu, Gilles Robert cède sa place à la conseillère Chantale Lambert, membre du conseil depuis novembre 2017, soit un peu moins de deux ans.

En vertu d’une résolution adoptée unanimement, Mme Lambert occupera le poste pour un peu plus de trois mois, jusqu’au 18 février 2020. Son mandat pourrait être reconduit ou elle pourrait céder sa place à quelqu’un d’autre ensuite.

Le choix de Mme Lambert se démarque aussi par sa durée. Auparavant, le maire faisait toujours adopter par le conseil une résolution nommant Gilles Robert pour 12 mois.

Gilles Robert a expliqué qu’il tenait à formuler la proposition dès le 15 octobre puisqu’il prévoit être absent lors de l’assemblée du conseil de novembre. Il n’a pas expliqué pourquoi il renonce à la fonction.

L’expérience relativement limitée de Chantale Lambert surprend puisque le maire Maher a toujours invoqué la très grande expérience politique de Gilles Robert pour justifier le fait que ce dernier soit maire suppléant depuis six ans.

Stéphane Maher

TopoLocal a demandé à Stéphane Maher d’expliquer son choix. « En fait, Gilles, c’était le choix puis je ne regrette pas mon choix, c’était le bon choix. Chantale Lambert, j’ai discuté avec elle énormément et puis elle a peut-être pas d’expérience dans le monde municipal mais elle a beaucoup d’expérience dans l’engagement communautaire de Saint-Jérôme. C’est une fille qui est très très connue, qui connaît très bien Saint-Jérôme, connaît la communauté, donc c’est la personne présentement qui est la mieux placée pour me remplacer le cas échéant. »

De 2013 à 2019, Gilles Robert a occupé continuellement le poste de maire suppléant à Saint-Jérôme.

TopoLocal lui a demandé si le choix de Chantale Lambert résultait d’une recommandation particulière de Gilles Robert. « Non non, c’est le maire qui décide ça, avec le caucus », dit-il.

Nathalie Lasalle et Johanne Dicaire ont applaudi

Les conseillères Nathalie Lasalle et Johanne Dicaire ont appuyé la résolution et ajouté qu’elles étaient fières de voir le poste confié à une femme. Toutes deux ont revendiqué dans le passé que non seulement Maher choisisse des femmes, mais qu’il pratique aussi une alternance dans le choix du maire suppléant.

Chantale Lambert n’est pas la première femme à occuper le poste de maire suppléant à Saint-Jérôme. Nos informations sont incomplètes pour l’instant, mais la Ville de Saint-Jérôme a confirmé que Renée Arsenault, qui a siégé de 2009 à 2013 au sein du parti de Marc Gascon, a déjà occupé cette fonction.

  • Chehri dit :

    on verra sur le tas c’est en se jetant a l’eau qu’on apprend a nager

  • yvon lamoureux dit :

    on devrais donner la chance a tous le monde 3mois ou 6 mois maire suppleant les femmes sont aussi bonne que les hommes

  • >

    Send this to a friend