Élections, Politique

Le Bloc québécois revient dans la région avec la réélection de Rhéal Fortin et Simon Marcil et de nouveaux députés

Le Bloc québécois a repris le contrôle des circonscriptions des Laurentides en réélisant Rhéal Fortin dans Rivière-du-Nord et Simon Marcil dans Mirabel.

Le député sortant de Rivière-du-Nord a recueilli plus du double des voix sur sa plus proche rivale, la libérale Florence Gagnon. Un ratio semblable sépare Mme Gagnon de Sylvie Fréchette, qui était candidate pour le Parti conservateur.

Suivent les candidats du Nouveau parti démocratique et du Parti vert, Myriam Ouellette et Joey Leckman, qui ont recueilli chacun entre 6 et 8% des voix.

Pour Rhéal Fortin, un choix qui reflète l’état d’esprit des Québécois

Rhéal Fortin était au centre-ville de Saint-Jérôme, entouré de ses partisans.

Le député réélu Rhéal Fortin à déclaré à TopoLocal qu’il n’était « pas surpris » du résultat, tout en se ravisant rapidement en se gardant bien de donner l’impression d’un excès de confiance. « Pas très surpris dans la mesure où les sondages et la majorité des observateurs annonçaient une remontée du Bloc québécois », s’est-il repris.

« En fait, les Québécois veulent travailler avec des députés qui vont défendre les enjeux, les priorités et les valeurs du Québec, et ils se sont tournés vers le Bloc. Pour moi c’est ça la différence majeure en 2019. »

Le député de Rivière-du-Nord, qui entamera sous peu un deuxième mandat, n’a pas dérogé à ses convictions souverainistes. « Le contexte politique du Canada, le climat, le paysage politique, si on veut, est tellement défavorable au Québec avec ces vieux partis. Ils ne savent plus comment faire pour satisfaire les électeurs d’un bout à l’autre du Canada. La seule solution valable pour les québécois c’est le Bloc », a-t-il conclu.

Florence Gagnon n’a « pas eu assez de temps »

La candidate libérale Florence Gagnon (deuxième à partir de la gauche) a suivi la soirée dans un hôtel de Saint-Jérôme avec quelques sympathisants.

Florence Gagnon, qui a quand même permis aux libéraux de terminer au deuxième rang dans Rivière-du-Nord  ( ils étaient troisièmes en 2015 ) croit qu’elle n’a pas eu suffisamment de temps ni rencontré assez de personnes pour obtenir une plus importante part des votes.

« C’était très positif auprès de tous les gens avec qui on a eu des contacts, mais on n’en a pas rencontré assez. » Elle a tenu à remercier tous les électeurs qui l’ont appuyée ainsi que les personnes qui ont collaboré à sa campagne, et elle a tenu à féliciter Rhéal Fortin et tous les autres candidats pour leur participation à la campagne électorale. « Je vais d’abord prendre un peu de repos à la suite de la campagne », a-t-elle ajouté quand nous lui avons demandé si elle croyait rester dans le domaine de la politique. « Mais je crois que je vais rester », dit-elle.

Sylvie Fréchette n’a pas fini de s’impliquer

Sylvie Fréchette était réunie au Boston Pizza avec son organisation, sa famille et les médias.

Visiblement déçue, Sylvie Fréchette a reconnu qu’elle n’était pas contente de la défaite mais contente de la campagne qu’elle a menée. Celle qui en était à sa première campagne électorale a répété lundi soir qu’elle avait découvert tout un univers d’organismes et de personnes généreuses.

« J’ai toujours été engagée et cela ne changera pas. Ma dernière semaine de campagne m’a permis de rencontrer encore plus d’organisations qui me reverront. Pour l’instant, je vais aller me reposer. Mais on va se revoir! »

Joey Leckman se questionne

Comme beaucoup de ses électeurs, le candidat du Parti vert Joey Leckman a suivi la soirée électorale devant un écran en compagnie de quelques sympathisants et amis. Nous y étions pour l’annonce de la victoire de la candidate Verte dans Fredericton.

Joey Leckman s’est dit déçu des résultats du Parti vert. Au point où il a affirmé qu’il réfléchit beaucoup à l’utilité de son action politique. « Quand on croit qu’un cheval est assoiffé, on peut le mener jusqu’à la rivière, mais on ne peut pas le forcer à boire s’il ne veut pas » a-t-il laissé échapper.

« Beaucoup de gens m’ont dit qu’à la dernière élection, ils auraient voté vert si ce n’était de leur désir de bloquer Harper à tout prix. Cette fois, il n’y avait pas de Harper, mais je ne pense pas que tous ces appuis sont venus au Parti vert. Je comptais vraiment obtenir au moins 10% des voix cette fois-ci, j’ai même rêvé qu’on atteigne 20%. C’est un résultat qui me déçoit beaucoup. Je me questionne pour la suite des choses. »

Dans Rivière-du-Nord, il y avait 95812 électeurs inscrits pour une population de 112 156 personnes.

Les résultats complets pour la circonscription sont disponibles sur le site d’Élections Canada.

Ailleurs dans la région

De nouveaux députés, au nord comme au sud, ont aussi été élus sous la bannière du Bloc québécois: Marie-Hélèǹe Gaudreau dans Laurentides-Labelle, Louise Chabot dans Thérèse-de-Blainville et Luc Désilets dans Rivière-des-Mille-Îles remplacent trois députés libéraux. Le seul «survivant» de l’élection de 2015 est Stéphane Lauzon, député d’Argenteuil-Petite-Nation.

>

Send this to a friend