Personnes, Politique

Le conseiller municipal Benoit Beaulieu quitte le parti du maire Stéphane Maher à Saint-Jérôme

En désaccord sur « le choix des moyens à prendre pour atteindre certains objectifs » le conseiller Benoît Beaulieu a annoncé samedi qu’il quitte le parti de Stéphane Maher et siégera comme indépendant.

Il n’a pas expliqué davantage la nature de ces désaccords ni d’autres raisons qui l’ont poussé à prendre ses distances avec le parti du maire, dont il était parmi les pionniers.

La seule indication publique d’un désaccord au sein du parti du maire est survenue l’été dernier lors de l’assemblée du conseil du 9 juillet, alors que Benoît Beaulieu avait voté contre une résolution qui réorganisait la direction générale de la ville et qui faisait notamment de Serge Perras le responsable du développement économique. Monsieur Beaulieu avait alors choisi de ne pas commenter publiquement sa décision.

Par ailleurs, récemment, c’est Louis-Philippe Beaulieu, le fils du conseiller Benoît Beaulieu, qui était président du parti de Maher.

Louis-Philippe Beaulieu, par message texte, a fait savoir à TopoLocal qu’il a démissioné de son poste de président mais qu’il reste membre du parti, en précisant qu’il ne commentera pas sa décision.

Pas de discussion sur la place publique, dit Stéphane Maher

Par voie de message texte, Stéphane Maher a affirmé que la décision a été prise « d’un commun accord » par Benoit Beaulieu et lui-même.

« Nous avons simplement une vision différente sur quelques grands enjeux de haute gouvernance pour le futur », écrit le maire.

Invité par TopoLocal à identifier les enjeux où leur vision est différente, le maire a déclaré que lui-même et Benoit Beaulieu ont convenu de ne pas en discuter sur la place publique.

Maher a ajouté que lui et Benoit Beaulieu sont « des amis de longue date » et que leur relation demeure excellente. Il a ajouté que Beaulieu a toute sa confiance et qu’il va conserver sa présidence à la « commission à la sécurité des pompiers ».

Un troisième départ

Benoit Beaulieu devient donc le troisième conseiller à quitter le parti de Stéphane Maher au cours des 20 derniers mois, alors que le parti en arrive au millieu de son mandat de quatre ans. La conseillère Nathalie Lasalle avait quitté en mars 2018 dans la foulée de l’expulsion des conseillers Mario Fauteux et André Marion, suivie en juin par Johanne Dicaire au moment où elle affirme que Maher l’a évincée de la présidence du parti.

À la suite des plaintes portées par Mario Fauteux et André Marion, Stéphane Maher est présentement accusé d’avoir enfreint la loi électorale par le Directeur général des élections du Québec. La cause est présentement devant la Chambre criminelle et pénale de la Cour du Québec, qui va entendre le 5 décembre une requête de Maher visant à faire casser l’accusation.

Lors de ces événements, survenus en octobre 2017, Gilles Robert et Benoit Beaulieu étaient les seuls membres du conseil présents lorsque Maher a annoncé à Mario Fauteux, puis ensuite à André Marion, leur expulsion. Maher est accusé de leur avoir offert des emplois rémunérés en compensation pour leur départ.

Une décision effective immédiatement

Dans une lettre transmise aux médias samedi, Benoit Beaulieu annonce qu’après une longue réflexion il a pris la décision de remettre sa démission comme membre du parti Équipe Stéphane Maher Vision Saint-Jérôme, ajoutant qu’il siégera désormais comme conseiller indépendant.

Il ajoute que cette décision arrive après avoir « travaillé d’arrache-pied pendant plusieurs années » à la création d’un nouveau parti avec comme objectif de faire avancer la Ville de Saint-Jérôme et ses citoyens, au meilleur de ses capacités, vers de meilleurs horizons.

Benoit Beaulieu en compagnie du maire Stéphane Maher en 2016.

Beaulieu affirme que Vision Saint-Jérôme, avec son chef Stéphane Maher, a réalisé « de grandes choses depuis 6 ans ». Parmi les éléments qu’il a soulignés, il mentionne la gestion des finances, l’implantation du Bureau de l’intégrité professionnelle et administrative (BIPA) avec Jacques Duchesneau, des actions avantageuses pour les entrepreneurs et la chambre de commerce, ainsi que pour le développement du futur pôle santé, sans oublier tout ce qui a été accompli dans le volet communautaire. Il ajoute « et j’en passe et j’en passe ».

Il écrit que « le Maire Stéphane Maher et moi sommes arrivés à la croisée des chemins » dans le choix des moyens pour atteindre certains objectifs.

Il conclut en disant que c’est « en tout respect » qu’il choisit de se retirer du parti Vision Saint-Jérôme, ajoutant qu’il continuera à travailler dans l’intérêt des citoyens et de ses responsabilités.

Il a par ailleurs remercié ses collègues du caucus « pour leur dévouement et le plaisir des nombreux échanges d’idées toujours enrichissantes, remerciant aussi Stéphane Maher pour la confiance qu’il lui a accordée
depuis le tout début de leurs activités politiques il y a presque dix ans.

  • Yvon Robert dit :

    Il a bien des chances que le différent porte sur le prochain budget et sur les moyens pour éviter une grosse augmentation de taxes. Il ne faut pas oublier que c’est Beaulieu qui a fait le ménage dans les finances de la ville lors du premier mandat de Vision.

  • lamoureux yvon dit :

    et qui apres ca va pas arretter la certain

  • >

    Send this to a friend