fbpx
Transport

Transports Québec vous invite à laisser travailler les déneigeuses sur l'autoroute

Avec leurs immenses grattoirs devant et sur le côté, les déneigeuses qui circulent sur nos routes en hiver jouent un rôle indispensable, mais elles créent aussi des risques accrus d’accidents.

Les automobilistes doivent s’ajuster et adapter leurs habitudes de conduite. Et surtout comprendre que la visibilité des opérateurs de ces lourds équipements est limitée.

Transports Québec et les agents du Service de contrôle routier de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) organisaient le 29 novembre à Saint-Jérôme une démonstration des limites de visibilité des équipements de déneigement.

Les grattoirs diminuent considérablement la visibilité des opérateurs. On voit aussi près du camion un véhicule du contrôle routier qui serait pratiquement invisible dans la plupart des conditions. Les angles morts sont délimités par des tapis rouges au sol.
La configuration des grattoirs fait en sorte que l’opérateur a une vue très limitée de l’arrière et du côté de son véhicule.

S’armer de patience derrière les convois de déneigement

Dans des conditions de tempête, les déneigeuses circulent en convoi afin de maintenir la chaussée en état utilisable. C’est une mesure très efficace, mais le convoi est souvent suivi par un agent de contrôle routier qui impose aux automobilistes de rester derrière.

Les conducteurs qui parfois s’impatientent doivent comprendre que cette mesure est nécessaire et que tout est mis en oeuvre pour rendre le délai raisonnable. Benoit Therrien, chef d’équipe à Transports Québec, explique dans la vidéo qui suit:

Le conducteur d’une déneigeuse ne vous voit pas

Marie-Josée Michaud, agente aux relations publiques du Service de contrôle routier de la SAAQ, rappelle que les automobilistes doivent comprendre que circuler à proximité d’une déneigeuse exige une prudence plus élevée.

« Il faut savoir qu’un véhicule lourd a des angles morts comme n’importe quel autre véhicule, mais dans son cas ils sont beaucoup plus grands, et sont des quatre côtés. »

« Que vous soyez à pied, en vélo ou en voiture, il y a des zones où le conducteur de vous voit pas. En plus, avec des pelles devant et sur le côté, les déneigeuses ont des angles morts augmentés. »

« Il faut donc éviter de se tenir dans les angles morts. Un bon truc c’est d’utiliser les miroirs: regardez si vous voyez les yeux et le visage du conducteur. Si vous ne voyez pas son visage, dites-vous que lui non plus ne vous voit pas, et que vous êtes possiblement en danger. »

« Il faut rester loin des véhicules qui font l’enlèvement de la neige. Si les conditions le permettent et si vous effectuez un dépassement, il faut le faire par la gauche évidemment, et s’assurer de ne pas rester dans l’angle mort. Même chose si vous restez à l’arrière: ne restez pas trop proche car là aussi la vue de l’opérateur sera obstruée. »

En bref, rappelle-t-elle, les conducteurs peuvent contribuer à leur propre sécurité et à celle de tous les usagers de la route en usant de gros bon sens.

« Gardez vos distances et laissez-les travailler. Ils sont là pour vous ouvrir le chemin durant la période hivernale et contribuent vraiment à votre sécurité. »

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend