fbpx
Lieux, Politique, Transport

Les taxes augmentent à Prévost pour réinvestir dans les infrastructures et payer l'augmentation des cotisations à la MRC, l'aréna, la police et le recyclage

La Ville de Prévost a adopté un budget de fonctionnement équilibré de 18 405 260 $ pour l’année 2020. Elle augmente de 3 sous le taux de la taxe foncière générale résidentielle afin de pallier aux déficits d’infrastructures sur son territoire et de payer la hausse considérable des quotes-parts à ses partenaires.

Pour consulter le document de présentation du budget de la séance du 9 décembre, cliquez ici.

Avec des travaux évalués à plus de 43 millions pour les cinq prochaines années, le Conseil municipal de la Ville de Prévost désire investir sur le territoire plutôt que de laisser la ville tomber en ruines.

L’augmentation se traduira par une hausse sur le compte de taxes résidentielles d’environ 80 $, pour une maison unifamiliale moyenne à Prévost. « L’immobilisme a un coût et sortir de l’immobilisme en a aussi un », explique Paul Germain maire de Prévost.

En fait, pendant trop longtemps, les infrastructures prévostoises ont été laissées pour compte ce qui laisse Prévost avec des soucis entre autres en ce qui à trait aux conduits d’aqueduc, aux ponceaux et aux fondations de rues.

« L’entretien de nos infrastructures et de nos bâtiments nous permettra d’économiser à long terme et nous évitera de nous retrouver dans cette même situation dans le futur », souligne le maire de la Ville.

Les factures grimpent

En plus du déficit relatif à ses infrastructures, Prévost doit composer avec des données incompressibles telles que l’augmentation des quotes-parts.

En effet, les factures à payer aux différents partenaires de la Ville explosent. C’est le cas entre autres pour la MRC Rivière-du-Nord à qui la Ville doit payer une facture de 726 903 $ totalisant une augmentation de 36 % comparativement à 2019. Du côté de l’aréna, le montant représente une augmentation de 19 % par rapport à l’an dernier. Seulement par le paiement de quotes-parts et pour la facture de la Sûreté du Québec, la Ville doit débourser à même son budget courant plus de 3 millions. À cela viennent s’ajouter d’autres factures incompressibles telles que la contribution à Tricentris, pour laquelle on prévoit une augmentation de 80 000 $.

Maintien du budget et optimisation

« Le mot d’ordre était simple : objectif optimisation », précise M. Germain. En effet, les différents services municipaux ont travaillé de concert afin de boucler un budget d’opération équivalent à 2019 (excluant les conventions des salaires, les quotes-parts et la SQ). Ainsi, on dénote une minime augmentation de 10 000 $ sur total de presque 10 millions représentant alors une faible hausse de 0,1 %.

L’optimisation était au cœur des préoccupations municipales. Des actions précises comme l’entente avec l’état-major unifié permettant un partage du personnel de sécurité incendie, la modernisation de la téléphonie et l’achat de balais de rues ne sont quelques exemples d’optimisation des ressources.

Un bilan positif en 2019

Au cours de l’année 2019, Prévost a investi plus de 10 M$ dans la modernisation de plusieurs rues sur son territoire. Des travaux majeurs et de réfection de la chaussée ont eu lieu sur une dizaine de rues dans la Ville en plus des travaux de colmatage de nids-de-poule et de fissures.

À cela s’ajoute le chantier majeur dans le secteur du Vieux-Shawbridge où la Ville a effectué une réhabilitation des infrastructures souterraines, de la chaussée, des trottoirs, des bordures et de l’éclairage. Les travaux du Vieux-Shawbridge représentent un investissement de 4,5 M$ à eux seuls.

>

Send this to a friend