fbpx
Lieux, Réflexions, Transport

Ma résolution 2020 : Je n'irai plus jouer dans le trafic !

Les pieds sur la glace du beau lac Achigan, je prépare par wi-fi mon premier voyage en train et en métro de Saint-Jérôme à Montréal. À 70 ans, je me considère comme habile.

Je vais à Montréal, à l’occasion. Je dois passer des tests de santé au CHUM, rencontrer le médecin, subir une prise de sang, un scan une fois par année, etc. Nous aimons aussi assister à des spectacles ou faire le tour des librairies de livres usagés, un plaisir. Devenu septuagénaire, les sources de plaisirs diminuent… Il faut en profiter!

Choisir les transports en commun

En avril dernier, le trajet Prévost-CHUM en automobile, m’a pris 2h20. Stressant. J’ajoute les dépenses de gaz et le stationnement à 20$. Et le retour dans le trafic. Le train et le métro prennent 1h10, sans stress. Ce moyen de transport m’évite de risquer un accident. Sur la rue St-Denis, c’est un peu la folie. En plus des chantiers de construction, il y a les cyclistes et les motos, qui louvoient entre les automobiles, les piétons qui traversent n’importe où, c’est dangereux.

J’ai dû m’informer, ce n’est pas évident. Acheter la carte OPUS, un lot de billets à 6$ pour aller à Montréal en train, plus 1,75$ pour le métro. Les employés sont très gentils.

Je demande au CHUM de me donner des rendez-vous entre 10h30 et 14h30, pour ne pas ajouter au nombre de travailleurs qui utilisent les transports en commun et qui payent ma pension… C’est ma petite contribution à la réduction des GES.

Récemment, la très ricaneuse mairesse de Montréal, madame Valérie Plante a suggéré que le métro soit gratuit pour les retraités. C’est une excellente idée. Mais je me demande si les périodes gratuites ne devraient pas se situer en dehors des heures de pointe !

Il en va de même avec l’utilisation de l’automobile. Les retraités, surtout les gras durs, comme disait Jacques Grand’Maison, ceux qui possèdent un fonds de pension à prestations déterminées et indexé, comme les fonctionnaires, ne devraient-ils pas s’abstenir de se promener dans le trafic aux heures de pointe ?

J’aime passer mes vacances annuelles en Europe. Je valorise la culture.  Le cerveau reptilien, qui adore se faire rôtir au soleil, est très peu développé chez moi. Nous achetons la passe autobus-métro à volonté et nous voilà partis, Paris, Londres, etc. Dans les grandes villes, je suis surpris de constater que le pourcentage d’obésité est très faible et presqu’inexistant.

Pour prendre le métro. il faut marcher les fameux 10 000 pas par jour. Alors pourquoi ne pas encourager tous les gens à utiliser les transports en commun ? Le budget du ministère de la Santé diminuerait. En Europe, ce qui aide, c’est que l’automobile n’est pas reine, comme ici en Amérique.

En France, il y a du péage partout sur les autoroutes. Il est impossible de stationner sans payer quelques Euros, même la nuit. Et dans le jour, le stationnement est introuvable.

En Angleterre, dans les villes universitaires de Cambridge et Oxford, deux des meilleures universités au monde, tous se promènent à bicyclette. Il est interdit aux étudiants d’utiliser une automobile pour se rendre à l’université. Puisque tous sont pensionnaires, l’application du règlement est facilitée. Ce sont de «vrais étudiants» qui étudient comme au bon vieux temps du collège classique. De plus, ce qui fascine à Londres c’est la discipline sur les routes. Tous ceux que j’ai vus, piétons, cyclistes, automobilistes respectent à la lettre les règlements, comme aux feux de circulation, par exemple.

Vos commentaires sont appréciés : [email protected]

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend