fbpx
Causes, Culture, Lieux, Politique

6 M$ d'aide de Québec pour 44 projets dans les Laurentides

Le gouvernement du Québec a annoncé des dépenses de six millions de dollars dans la grande région des Laurentides, pour des projets se déroulant de 2019 à 2022.

L’argent proviendra du Fonds d’aide au rayonnement des régions (FARR).

Le FARR est un programme créé pour les régions dans le but « d’investir dans des projets mobilisateurs ayant un rayonnement régional ».

Une gestion régionale

Dans chaque région, c’est un comité directeur, mis en place par la ministre responsable de la région et les préfets des municipalités régionales de comté qui détermine les priorités régionales de développement. Les projets sont choisis selon ces priorités.

Si plusieurs se réjouissent de voir Québec verser des fonds selon des règles établies régionalement, il faut bien dire que la somme de 6 M$, pour les 600 000 habitants de la région des Laurentides, représente 10$ par habitant. C’est peu si on considère que le budget global du Québec est de 113 milliards de dollars, soit plus de 13 000$ par habitant.

Néanmoins, l’annonce, qui s’est faite en présence de plusieurs députés et élus, permet de soutenir de nombreux projets reconnus comme essentiels.

Le député de Saint-Jérôme Youri Chassin tenait à rappeler que certains projets ne verraient pas le jour sans le FARR. « Pour certains promoteurs, le financement de notre gouvernement peut constituer un facteur déterminant pour la réalisation de leur initiative. J’en suis donc très fier », dit-il.

« Les projets financés par le FARR sont des projets spécifiques à notre région et à nos huit territoires qui portent nos valeurs et notre vision, au bénéfice de l’ensemble de notre collectivité », affirme Bruno Laroche.

Bien que l’annonce englobe 44 projets, six organismes se partagent la moitié des sommes annoncées.

Un million pour Moisson Laurentides

Moisson Laurentides, un organisme de distribution alimentaire pour les personnes dans le besoin, touche la plus grosse somme, soit un million de dollars. L’argent servira à relocaliser Moisson Laurentides dans un bâtiment plus vaste et mieux adapté à ses besoins. La superficie doublera, de 11 500 à 24 500 pieds carrés. Le nouveau centre de distribution est en construction sur un terrain donné par la Ville de Blainville.

La nouvel entrepôt de Moisson Laurentides, tel qu’il apparaissait au début de sa construction en novembre 2019.

Un demi-million versé à Hydro-Québec

Un autre projet équivaut ni plus ni moins à ce que l’État québécois sorte de l’argent de sa poche de gauche pour le mettre dans sa poche de droite. La MRC d’Argenteuil recevra 500 000$ qu’elle paiera à Hydro-Québec pour acquérir 450 hectares de terres de part et d’autre de la rivière Rouge, à Grenville-sur-la-Rouge. La transaction totale est de 2,1 M$. Le but est de créer un parc régional.

Plus d’un million le long du Parc linéaire du Petit train du Nord

Quatre projets annoncés touchent le parc linéaire du Petit train du Nord proprement dit et totalisent plus de 600 000$. La part du lion ( plus de 400 000$ ) servira à refaire le platelage de bois ( le plancher ) du pont de la rivière du Diable à Mont-Tremblant ainsi qu’à remettre en état les infrastructures de drainage ( fossés et ponceaux ) sur 16 km entre Val-Morin, Val-David et Sainte‑Agathe.

Une autre tranche de 109 000$ servira à des fins similaires dans la MRC des Pays-d’en-Haut, soit les secteurs Piedmont et Sainte-Adèle. Alors que 75 000$ serviront à améliorer les barrières de sécurité de même qu’à la coordination des activités soulignant le 25e anniversaire du parc.

Enfin, 20 000$ seront consacrés au projet de rétablir le tracé complet jusqu’à la gare de Mont-Laurier. Depuis le début de 2010, les cyclistes et randonneurs qui arrivent à Mont-Laurier doivent faire un détour pour rejoindre cette gare, qui est le terminus de la piste. La somme de 20 000$ ne suffira pas. Elle sera affectée à une étude d’avant-projet pour remplacer un pont qui franchissait autrefois le ruisseau Villemaire, situé non loin de la gare.

Deux autres projets connexes au parc linéaire s’ajoutent. Le premier prévoit 400 000$ pour la gare de Mont-Laurier afin d’aménager un débarcadère pour véhicules et autobus avec une aire de virage et de réaliser des aménagements paysagers pour améliorer l’attrait de l’endroit.

Dans le second cas, la Ville de Prévost touchera une aide de 145 000$ pour transformer le stationnement secondaire de la place de la Gare de Prévost en stationnement principal écologique « de démonstration », comprenant plusieurs méthodes écologiques de gestion des surfaces et des eaux de ruissellement.

Les détails du projet de stationnement «vert» de la gare de Prévost ne sont pas encore connus, mais voici un exemple de pavage qui permet aux eaux de surface de pénétrer dans le sol et qui évite les ilôts de chaleur.

Des soins palliatifs dans les Hautes-Laurentides

La Fondation La Traversée recevra un appui de 300 000$ pour la réalisation d’une première maison de soins palliatifs dans les Hautes-Laurentides. L’argent sera utilisé pour terminer les travaux de rénovation de l’immeuble, qui a été donné à la fondation par la Ville de Mont-Tremblant.

L’ouverture de la maison est prévue pour 2020 et on y aménagera d’abord quatre chambres afin d’offrir gratuitement des soins palliatifs et un accompagnement de qualité aux résidents en fin de vie dans la région.

De nombreux autres projets

Enfin, quelques dizaines d’autres projets ont aussi été annoncés, dont 20 000$ à la Fondation médicale des Laurentides pour aider l’achat d’un équipement de radiologie qui servira la population du grand Mont-Tremblant, 41 000$ au Cégep de Saint-Jérôme pour équiper son pavillon de Mont-Laurier d’un simulateur enfant haute-fidélité servant à la formation des étudiants en soins infirmiers, 65 000$ à la Centrale des artistes pour une étude de faisabilité pour un projet de centre de création multidisciplinaire à Saint-Jérôme, et plusieurs autres. La liste complète se trouve ici.

Les députés Chantale Jeannotte ( Labelle ), Youri Chassin ( Saint-Jérôme ) et Agnès Grondin ( Argenteuil ) en compagnie du président de la Table des préfets des Laurentides et maire de Saint-Hippolyte, Bruno Laroche.

Le gouvernement du Québec a déjà annoncé que le Fonds régions et ruralité ( FRR ) prendra le relais du FARR dès le 1er avril 2020.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend