fbpx
Affaires, Lieux, Politique

Un complexe de camping de 560 places sur le site de l'ancien golf Bonniebrook

Le propriétaire de l’ancien Club de golf Bonniebrook Gilles Gareau a annoncé qu’il a déposé en décembre à la Ville de Saint-Colomban un projet de complexe récréotouristique qui représenterait un investissement de 5M$.

« Le golf à lui seul générait très peu d’achalandage. Or, ces vastes terrains de près de 100 hectares ne pouvaient être laissés à l’abandon. C’est pourquoi il a fallu leur donner une nouvelle vocation tout en respectant le règlement de zonage récréotouristique C-4 en vigueur. »

Un passé complexe

Ce nouveau projet pour le site survient après de nombreux virages. Nos lecteurs trouveront en fin de texte un résumé des événements qui y ont mené.

Un projet dans l’« air du temps »

Le nouveau projet propose des champs de pratique pour le golf et un parcours de neuf trous de type exécutif, sans doute à partir des installations existantes, mais Gilles Gareau parle aussi d’un un spa et centre de santé, de jardins communautaires, de sentiers pédestres et de ski de fond, ainsi que de terrains de tennis, de « snookball » et de pétanque, et plusieurs autres installations.

Le plan mise sur la création de 560 terrains de camping. Un camping qui offrirait les services complets d’électricité et d’eau potable ainsi que des installations septiques et un système d’épuration des eaux.   

Le promoteur décrit son projet comme « une alternative de choix pour les familles désireuses d’avoir un endroit loin de la ville pour décompresser, et pour les personnes à l’aube de la retraite voulant troquer leur maison pour un VR. »

« Silence radio » de la Ville

Si le promoteur déplore un « silence radio » de la part de Saint-Colomban en rappelant que son projet a été déposé le 19 décembre, le maire Xavier-Antoine Lalande a plutôt mentionné que ces délais lui apparaissent raisonnables compte tenu que le projet a été déposé pratiquement à la veille du congé du temps des Fêtes.

Xavier-Antoine Lalande, maire de Saint-Colomban.

« Nous avons fait une analyse minutieuse du dossier et on va lui accorder toute l’importance que mérite un projet de cette envergure. »

Le maire Lalande a mentionné à TopoLocal que l’administration municipale sera en communication avec le promoteur « dans les jours qui viennent » afin de faire le suivi du dossier.

S’il a refusé de discuter des détails techniques du projet alors que les échanges entre la municipalité et le promoteur ne font que commencer, Xavier-Antoine Lalande a tout de même précisé que les usages de camping-caravaning étaient clairement permis à l’intérieur du zonage récréotouristique en vigueur pour le site de l’ancien golf.. « On l’a d’ailleurs dit clairement lors des assemblées publiques d’information », a-t-il ajouté.

La saga du golf Bonniebrook

Jusqu’en 2013, le Club de golf Bonniebrook occupe des terrains où le zonage permet la construction résidentielle. On dénombre d’ailleurs une quarantaine d’habitations construites en bordure du terrain de golf, comme on le voit dans plusieurs projets similaires.

En 2013, la Ville de Saint-Colomban modifie le zonage. Le secteur est alors considéré comme récréotouristique, et non résidentiel. Le propriétaire du golf, Gilles Gareau, qui souhaite alors transformer son terrain de golf en développement domiciliaire, conteste ce changement de zonage devant les tribunaux.

En juin 2017, la Cour supérieure donne raison à Gilles Gareau. Elle juge alors que le changement de zonage de 2013 équivaut à une expropriation déguisée et ordonne à Saint-Colomban de racheter les propriétés concernées pour plus de 4 M$.

En novembre 2017, le dossier Bonniebrook s’invite même dans la campagne électorale municipale. Gilles Gareau déclare que le maire sortant Jean Dumais gaspille l’argent des contribuables « par entêtement » en s’opposant à son projet. Il demande publiquement aux citoyens de Saint-Colomban de ne pas élire Jean Dumais afin d’en arriver à une solution avec un nouveau conseil. Jean Dumais subira la défaite, mais il n’y aura pas d’entente avec le nouveau conseil municipal. Saint-Colomban porte la décision de la Cour supérieure devant la Cour d’appel.

Le 11 avril 2019, Gilles Gareau annonce la fermeture définitive du Club de golf Bonniebrook, qu’il opère depuis 30 ans.

À la fin août 2019, la Cour d’appel renverse la décision de la Cour supérieure et donne raison à Saint-Colomban. Les terrains demeurent propriété de Gilles Gareau et le zonage récréotouristique est toujours en vigueur.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend