fbpx
Santé

L’Hôpital régional de Saint Jérôme devient un centre désigné pour les personnes COVID-19 dans les Laurentides

Note de la rédaction: Une version précédente de ce communiqué pouvait laisser croire que les enfants et les femmes enceintes ne seraient plus soignés à l’hôpital de Saint-Jérôme. Il n’en est rien. C’est plutôt que les femmes enceintes et les enfants atteints de la COVID-19 ne seront pas soignés dans l’unité spéciale nouvellement aménagée à l’hôpital. Ils seront envoyés ailleurs. Les départements d’obstétrique et de pédiatrie qui ne sont pas liés à la COVID-19 continuent leurs opérations.

Communiqué du 7 avril 2020 CORRIGÉ

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a identifié l’Hôpital régional de Saint-Jérôme comme nouveau centre désigné COVID-19 pour la région des Laurentides. Par conséquent, les personnes testées positives à la COVID-19 et qui requièrent une hospitalisation pourront dorénavant recevoir des soins à cet endroit.

Jusqu’à tout récemment, les personnes ayant la COVID-19 et issues des Laurentides étaient automatiquement transférées vers un centre hospitalier d’une autre région du moment qu’elles nécessitaient d’être hospitalisées. Désormais, l’Hôpital régional de Saint-Jérôme s’ajoutera aux options possibles en vue d’une hospitalisation. Seules les personnes infectées à la COVID-19 et nécessitant des services en obstétrique et pédiatrie ne seront pas reçues à Saint-Jérôme et seront transférées dans un hôpital désigné à cet effet.

« L’hôpital attendait l’aval du ministère à cet effet depuis quelque temps déjà. Nous avons donc eu le temps nécessaire pour nous préparer adéquatement. Ainsi, notre personnel est prêt et nous comptons un secteur de 63 lits disponibles pour offrir les soins nécessaires aux personnes qui développeront des complications liées à la COVID-19. Je suis fière de mes équipes sur le terrain qui s’ajustent à tous ces changements et qui se mobilisent pour faire face à cette situation. Tout le monde y met du cœur et c’est très beau à voir », a déclaré Mme Rosemonde Landry, présidente directrice générale du CISSS des Laurentides.

En effet, cette désignation du ministère a demandé une grande préparation de la part de nombreuses équipes afin de libérer les unités qui recevront les personnes testées positives à la COVID-19. Plusieurs chambres sont maintenant aménagées spécialement pour réduire au maximum les risques de contagion.

Par ailleurs, la délimitation stricte des zones dans l’hôpital permettra d’offrir les services sans mettre à risque les unités qui accueillent la clientèle pour d’autres soins.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend