fbpx
Affaires, Culture, Santé, Techno

Derrière le nouvel arc-en-ciel du Théâtre Gilles-Vigneault

Symbole à la mode en période d’épidémie, un arc-en-ciel bien plus gros qu’une feuille de papier a été installé au cours des derniers jours dans la «vitrine» du Théâtre Gilles-Vigneault, au centre-ville de Saint-Jérôme.

Vous en avez probablement vu une image ou deux, le résultat est lumineux… et animé.

C’est une initiative de Jean-François Tétrault d’Espace 3D, une entreprise qui conçoit à partir de Saint-Jérôme et installe un peu partout des structures lumineuses modulaires, programmables et réutilisables, un système qu’il appelle T-Node. « Avec mon expérience en dessin technique et en électronique, j’ai créé une sorte de jeu de Lego grandeur nature que je peux illuminer comme je veux », dit-il pour vulgariser son système.

« La plupart de mes projets pour l’été sont tombés à l’eau ces dernières semaines: les Francofolies, le Cirque du soleil, etc. J’avais fait un petit arc-en-ciel avec des bâtons à DEL pour chez nous et je me suis dit que la grande fenêtre du Théâtre serait parfaite pour une version plus grande », ajoute M. Tétrault en entrevue téléphonique. C’est ainsi qu’il a commencé à imaginer une structure qui s’étend sur 30 pieds de large et 15 de haut.

Comme pour bien des projets, au début, il n’y avait qu’une idée et un camion.

Installation… à deux mètres de distance

En respectant les règles de distanciation physique qui s’appliquent ces temps-ci, il a mobilisé ses collaborateurs habituels qui ont tous accepté de donner leur temps pour la réalisation du projet: Monique Champagne, Sylvain Heppell, Francis Youri et Marie-Pierre Ferland. (Merci pour les photos!)

Les gens du Théâtre Gilles-Vigneault ont bien évidemment ouvert leur porte à ce projet, fiers de porter ce message adressé à la communauté. « Il était très important pour nous de s’impliquer et d’envoyer un message de solidarité », a déclaré David Laferrière, directeur général et artistique, ajoutant que c’était une fierté pour le Théâtre de collaborer à ce projet.

Ironie du sort, le jour même où ils terminaient l’installation, on interdisait l’accès à la place publique devant le théâtre. « Ce n’est pas si grave, on a plein de moyens de voir l’arc-en-ciel même si on ne se présente pas devant. »

Même si le printmeps 2020 ne se passe pas comme prévu, Jean-François Tétrault ne s’inquiète pas outre mesure pour la suite. « Je suis un gars positif dans la vie et je trouve qu’il y a de l’espoir quand on regarde ce qui se passe. Si on peut faire un peu de bien au lieu de laisser le matériel dormir sur des tablettes, c’est déjà ça de gagné », dit-il.

via GIPHY

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend