fbpx
Réflexions, Soupers confinés

Mes trois affaires normales – souper confiné – jour 44, le 19 mai 2020

Voilà maintenant plusieurs jours qu’on partage un repas ensemble. Si c’est votre première fois, vous pouvez lire nos rendez-vous précédents.

Voici donc le «souper confiné» du jour. Nous vous en présentons du lundi au vendredi en ces temps de pandémie.

Si vous voulez contribuer à la réflexion, vos plats sont les bienvenus à [email protected].

C’est le temps de se demander ce qui va changer. En fait, la réponse est simple.

TOUT.

Bon d’accord, il y a des réponses évidentes. On va tous devoir vivre à six pieds pendant un bout de temps. Pas de bisous, pas de câlins. Pas de visite à la maison.

On a tous une petite liste

On est tous des apprentis du nouveau normal. Et chacun de nous a sa petite liste de plaisir manquants. Quand on y songe, il y en a plusieurs.

Avez-vous des plans pour vos vacances d’été? Un voyage dans le sud pendant que les tout-inclus sont pas chers? Cape Cod? Wildwood? L’Italie? Prendre l’avion…. Votre réponse, c’est probablement que vous ne savez pas.

On va faire du vélo et de la marche. Y’a toujours cela de gagné. Les magasins de vélo battent des records de ventes et vont avoir du mal à livrer. Mais les petits cafés et les restos au bord des pistes cyclables? On ne sait pas trop.

Les enfants lâchés lousses au terrain de jeu? Pas tout de suite. Le parc à chiens? Ça reste à voir. Un bar à salade, vous vous souvenez de ça?

Le golf? D’accord, mais on ne touche pas le drapeau. On ne ramasse pas la balle d’un compagnon de groupe. Pas de râteau dans les trappes de sable. Pas de poignée de main au 18e vert. Et pas de bière après?

Les restos livrent, mais à quand la prochaine fois que vous ouvrirez une bonne bouteille avec des amis? À quand les rires autour de la table? Rester tard et prendre un dernier digestif avec les serveurs? Au fait, quel est le plaisir d’ouvrir une bonne bouteille de vin seul?

Un souper-bénéfice pour une bonne cause? Le hockey cosom entre chums? Un bon petit band de blues live dans un bar avec des amis?

À quand la prochaine fois que je me ferai interrompre en train de prendre un café par un ami qui viendra s’asseoir? Tu fais quoi? Ah, rien, je prenais un café. Installe-toi, quoi de neuf?

S’installer sur le bord de la bande à l’aréna avec les autres gérants d’estrade. Applaudir ensemble. Faire des high-five.

S’asseoir avec un popcorn et attendre le début du film en se demandant quand les maudites annonces vont finir?

Manger un club au comptoir en regardant le gars des patates frites brasser son panier et égoutter l’huile?

C’est assez pour se demander ce qu’il reste de normal. Et vous, qu’est-ce que vous faites pour entretenir votre normal?

Pour ma part, j’ai un top 3: Je prendrais bien un souper avec six ou huit bons amis et une ou deux bonnes bouteilles, dans un resto juste assez bruyant. Un café assis tranquille au centre-ville en n’ayant pas peur de mettre mes mains sur la table. Mes petits-enfants près de moi… juste quelques minutes.

Vous, de qui, de quoi, vous ennuyez-vous? Le top trois des choses qui vous manquent, allez, je vous invite, y’a plein d’espace pour les commentaires.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend