fbpx
Personnes, Politique

Nathalie Lasalle veut que le maire de Saint-Jérôme rembourse 4,2M$ de taxe police « chargée en trop » aux citoyens

Réagissant à un surplus budgétaire de 9,3 millions de dollars réalisé par la Ville de Saint-Jérôme pour 2019, la conseillère Nathalie Lasalle a demandé au maire Stéphane Maher de rembourser l’argent de la « taxe police » qu’il a perçue au compte de taxes de 2019, alors qu’il avait imposé aux contribuables une hausse de taxes de 6%.

Nathalie Lasalle a reproché au maire lors de la plus récente assemblée du conseil municipal d’avoir imposé une taxe « non justifiée ». « Je vous demande de rembourser les 4,2 M$ payés en trop par les citoyens à même le 9,3 M$ de surplus. À l’époque, vous vous étiez engagé, auprès des citoyens qui vous avaient posé la question, à rembourser tout le monde si vous aviez les fonds nécessaires. C’est le cas! À vous de remplir vos engagements maintenant », a conclu la conseillère.

On se souviendra que Maher avait gonflé la facture globale des taxes municipales de 4,2 M$ en 2019 en créant une « taxe police » facturée aux citoyens par le biais d’un tarif de 95$ par adresse résidentielle et 190$ pour les adresses commerciales. Le montant apparaissait sur une ligne spécifique du compte de taxes.

La mesure avait fait grincer des dents plusieurs contribuables, qui la jugeaient inéquitable. Un petit commerçant qui opérait un salon de coiffure à même sa maison, par exemple, se retrouvait avec une facture de 150$… tout comme les grands magasins! Certains reprochaient aussi à Maher de faire passer sur le dos de la police une simple augmentation de la taxe générale.

Un ballon politique

De plus, aucun raisonnement comptable sérieux justifiait le nom de « taxe police » puisque l’ensemble des coûts de la police sont comblés à même les revenus de la taxe foncière générale. La « taxe police », que Maher a d’ailleurs abolie l’année suivante sans plus de justification comptable quant au coût de la police, n’était, en dernière analyse, qu’un ballon politique plutôt futile gonflé avec l’argent des contribuables. Les villes de Saint-Jean-sur-Richelieu et Granby, qui sont dans le même cas que Saint-Jérôme pour une négociation de compensation financière des coûts de la police avec le gouvernement du Québec, n’ont d’ailleurs pas inventé de taxe spéciale.

Maher a écouté le commentaire de la conseillère Lasalle, qui l’a aussi écorché en passant en offrant l’opinion qu’il n’a pas de « légitimité », compte tenu des accusations de fraude électorale qui pèsent contre lui.

Le maire n’a pas offert de réponse.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend