fbpx
Incidents

Soirée de négociations armées et tentative de meurtre à Saint-Jérôme

Deux événement ont mobilisé les policiers de Saint-Jérôme entre dimanche et lundi: des négociations avec un homme possiblement armé qui en avait assez de la vie et deux arrestations pour des agressions armées et tentative de meurtre.

La piste cyclable était aussi fermée pour l’intervention.

L’appel d’un homme dans la mi-trentaine à sa mère pour lui dire qu’il ne vivrait peut-être plus très longtemps a mené à un gros déploiement policier sur la rue Melançon et les environs de la rue Albert-Guénette dès la fin de l’après-midi le dimanche 19 juillet à Saint-Jérôme.

On n’a pas lésiné sur les moyens pour garantir la sécurité des citoyens.

Les policiers avaient certaines raisons de croire qu’il pouvait y avoir des armes dans le logement à l’étage qu’occupait l’homme, au coin des rues Albert-Guénette et Melançon.

Les négociations ont duré jusque dans la nuit.

Le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme a confirmé, à la radio de CIME, que plusieurs domiciles avaient été évacués et que l’individu s’était finalement rendu aux autorités vers une heure du matin.

Toute personne qui vit une situation de détresse ou de crise suicidaire ou s’inquiète pour un proche peut téléphoner en tout temps au 450-569-0101 localement ou au 1-866-277-3553 partout au Québec, pour joindre le Centre prévention suicide Le Faubourg.

La même nuit, deux personnes arrêtées pour agressions armées et tentative de meurtre

Une autre intervention, cette fois dans le secteur de Lafontaine, s’est terminée vers 3h du matin, alors que deux hommes, dans la trentaine et dans la quarantaine, ont vraisemblablement eu un désaccord puisqu’un l’un d’eux a été blessé avec un objet non identifié et l’autre a été poignardé à la tête et au dos.

Les deux ont été soignés à l’hôpital mais restaient détenus au matin des événements.

Une femme d’environ 40 ans, mêlée à cet événement, a aussi subi des blessures légères.

Le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme a fait savoir qu’il cherche des témoins ou des informations à propos de cet incident. On peut communiquer au (450) 432-3000 poste 2280, pour parler en toute confidentialité à l’enquêteur responsable du dossier.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend