fbpx
Politique, Sports

Un complexe de soccer intérieur superflu qui devrait être soumis à un référendum, selon un ancien conseiller municipal de Saint-Jérôme

L’ancien conseiller municipal et député de Saint-Jérôme Marc Bourcier croit que le maire Maher et son équipe doivent tenir un référendum sur le projet de complexe sportif, un « éléphant blanc », dit-il, dont le coût est rendu à 32,5 M$.

Les coûts de cette installation avaient d’abord été annoncés autour de 25 M$, une somme qu’on pouvait même retrancher de moitié, selon le maire.

Selon M. Bourcier, le projet est trop coûteux et le complexe sera largement sous-utilisé, alors qu’une entente avec l’Académie Lafontaine, qui a déjà un complexe de soccer intérieur, permettrait de répondre aux besoins et de mieux utiliser l’argent des contribuables.

Manque de transparence

En plus de cacher une étude qui démontrait l’inutilité de son projet, ajoute-t-il, Stéphane Maher a aussi caché le fait qu’il aurait pu s’entendre dès 2015 avec l’Académie Lafontaine et économiser plusieurs millions.

L’ancien conseiller membre de l’équipe Maher a convoqué les médias locaux le matin du jeudi 20 août pour dénoncer le projet de soccerplex du maire, qu’il a de nouveau qualifié de « pharaonique ». Il avait déjà fait une sortie publique semblable, mais ayant appris récemment qu’une solution pourrait passer par l’Académie Lafonaine, il estime qu’il est toujours temps de corriger le tir.

Un partenariat avec l’Académie…

L’Académie Lafontaine est une importante école privée dont les installations à Saint-Jérôme comptent déjà un terrain de soccer intérieur qu’il serait facile d’agrandir, dit Marc Bourcier.

Il affirme que le maire Maher a « tourné le dos » en 2015 à un partenariat avantageux avec l’école privée qui aurait permis à Saint-Jérôme de profiter de tous les plateaux de soccer intérieurs dont la ville a besoin pour ses besoins actuels et futurs.

Le soccerplex intérieur de l’Académie Lafontaine.

De plus, ajoute Bourcier, le coût pour Saint-Jérôme – sa quote-part de l’agrandissement du complexe existant – aurait été de 4 M$. Cette somme aurait permis d’ajouter un troisième terrain de soccer intérieur aux deux qui existent déjà.

En décembre 2014, le maire de Saint-Jérôme était présent lors de l’inauguration de complexe, qu’on appelle le Stade de soccer Desjardins.

Des discussions stoppées sans explication

Cette collaboration aurait fait l’objet « d’importantes et intenses discussions » en 2015. M. Bourcier affirme que tous les participants à la discussion, tant du côté de Saint-Jérôme que de l’Académie Lafontaine, ont été à la fois étonnés et déçus quand le projet a été arrêté par le bureau du maire, sans explication apparente. « Les raisons lui appartiennent », a dit Bourcier qui voudrait bien que Maher les explique.

Marc Bourcier affirme qu’une étude de BC2, « la seule étude sérieuse » que Saint-Jérôme a fait faire sur un complexe de soccer intérieur démontre que le projet actuel du maire Maher sera sous-utilisé et trop coûteux.

« Les trois quarts du temps, le stade de Maher sera vide. C’est sa propre étude, réalisée par BC2, qui le dit, selon Bourcier. Le soccer est un sport extérieur et les terrains intérieurs sont superflus d’avril à octobre. D’autant plus que Saint-Jérôme dispose déjà de deux terrains extérieurs synthétiques », ajoute-t-il.

Un projet qui fait un peu «couin-couin»

« Au moment où on se parle, Stéphane Maher n’a présenté aucun plan d’affaires, il n’a aucune étude de faisabilité, il n’a fait aucun commentaire sur l’étude de BC2 qu’il a d’ailleurs tardé à rendre publique, il n’a aucun détail sur les frais d’opération, et surtout pas un seul mot sur ce partenariat raté avec l’Académie Lafontaine. »

« Un maire qui prétend venir du monde des affaires, qui est sans plan d’affaires pour un projet de 32 millions, ça fait un peu couin-couin », dit-il.

« Il y a bien d’autres problèmes à Saint-Jérôme dont on devrait s’occuper. Il faut réviser ce projet hors contrôle, réviser son ampleur et reprendre la discussion avec l’Académie Lafontaine. Respectueusement, il est impératif de soumettre ce projet aux citoyens de Saint-Jérôme par référendum, comme je l’avais demandé en décembre dernier », conclut M. Bourcier.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend