fbpx
Politique

Le maire de Saint-Jérôme refuse d’expliquer pourquoi l’avis légal sur le BIPA est caviardé

L’avis légal que Saint-Jérôme prétend avoir obtenu et consulté pour refuser d’étendre les pouvoirs d’enquête du Bureau de l’intégrité professionnelle et administrative(BIPA) reste caché dans les dossiers de la Ville. Le maire Stéphane Maher refuse même de répondre aux questions à savoir pourquoi il est caché.

M. Maher a invoqué ce document pour refuser un projet d’élargir le mandat du BIPA pour inclure les élus et l’administration municipale que comptait présenter la conseillère Nathalie Lasalle à l’automne 2019.

Le maire a parfois décrit cet avis légal comme étant verbal, parfois comme écrit. Il a même déjà affirmé être en train d’en lire un extrait dans une assemblée du conseil, cela un mois avant de déclarer qu’il était verbal.

TopoLocal profitait de la plus récente conférence de presse mensuelle du maire, le 27 août, pour lui demander pourquoi il tenait à ce que le document reste confidentiel.

TopoLocal a eu recours à une demande en vertu de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics pour obtenir seulement deux pages d’en-tête ( sur un total de onze ). Les neuf autres pages étaient caviardées, ou masquées, si l’on veut.

La réponse du maire a été la suivante. « Vous êtes hors d’ordre, c’était pas sur l’ordre du jour de l’assemblée du conseil. Merci. »

Nous avons demandé à M. Maher s’il s’agissait véritablement de la réponse qu’il souhaitait donner. « Absolument », dit-il.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend