La Ville de Saint-Jérôme a transmis un communiqué le soir du mardi 17 novembre qui annonce avoir préparé une entente pour permettre au manufacturier de camions et d’autobus électriques d’installer son usine de batteries à Saint-Jérôme sur un de ses terrains avec un congé de taxes foncières de 5 ans, alors que son emplacement futur n’est pas encore fixé.

ACCORD DE PRINCIPE CONCERNANT UNE EMPHYTÉOSE ENTRE LA VILLE ET AUTOBUS LION

Saint-Jérôme, le 17 novembre 2020 – Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, annonce que le conseil municipal a entériné, lors de la séance du 17 novembre 2020, un accord de principe en vue de conclure une convention d’emphytéose avec la compagnie Autobus Lion Inc. (Lion). Si elle obtient le financement nécessaire par les gouvernements provincial et fédéral, celle-ci compte investir massivement pour construire, aménager et faire fonctionner, à Saint-Jérôme, une usine de production de batteries destinées à des véhicules électriques. Pour concrétiser ce projet, Lion requiert un terrain de 450 000 p2.

Puisque Saint-Jérôme souhaite vivement permettre à Lion de réaliser son expansion sur le territoire jérômien, la Ville propose une emphytéose d’une durée de 25 ans sur un terrain lui appartenant, situé sur la rue de Martigny Ouest, derrière le crématorium (lot 2 662 540 du cadastre du Québec). Elle s’engage aussi à offrir à l’entreprise un congé de taxes foncières de 5 ans. En contrepartie, Lion s’engage pour sa part à améliorer ledit immeuble en y construisant un bâtiment industriel d’une superficie approximative de 150 000 p2 et y aménager les dépendances et stationnements nécessaires aux opérations de Lion. 

En échange du terrain, Lion promet de construire et entretenir l’usine, ce qui représenterait un investissement de 180 M$.

« Il s’agit d’un dossier majeur puisqu’on parle ici de plus de 180 M$ en investissements pour le bâtiment, les équipements, le terrain. Nous tenions donc à nous positionner dès maintenant pour que Lion, qui a déjà son siège social à Saint-Jérôme, poursuive son développement chez nous. Nous nous engageons d’ailleurs à prendre toutes les mesures nécessaires afin de créer une nouvelle zone d’innovation industrielle dans le secteur du transport électrique, en collaboration avec les gouvernements et partenaires stratégiques. Nous voulons favoriser et inciter Lion comme toutes les entreprises de son écosystème à y installer leurs usines de fabrication », a soutenu le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

L’endroit est facilement accessible par l’autoroute 15.

« Nous aimerions rassembler chez nous les entreprises qui comme Lion, sont des manufacturiers innovants spécialisés dans le transport. La Ville de Saint-Jérôme entend d’ailleurs faire la promotion de l’expertise régionale et envisage de créer dans l’environnement immédiat de la future usine un nouveau milieu de vie où des emplois de qualité seraient à distance de marche », a argué François Poirier, conseiller municipal et mandataire à l’harmonisation et à l’aménagement du territoire.

« Cela fait plus de 25 ans que la Ville de Saint-Jérôme est active dans le domaine des nouvelles technologies en transport. Au fil du temps, des initiatives variées ont été mises en place en ce sens, pensons notamment à l’appui financier à l’Institut du véhicule innovant. Avec cet accord de principe, elle renforce sans équivoque son leadership dans le domaine » a ajouté Bernard Bougie, conseiller municipal mandataire à la mobilité durable et active.

« Notre plan de relance VSJ 2022 précise l’importance stratégique de faire la promotion du développement économique sur notre territoire. À ce propos, je souhaite souligner le travail colossal accompli par notre Bureau de développement économique, qui travaille d’arrache-pied pour attirer et concrétiser sur notre territoire des investissements massifs assortis de création d’emplois. L’accord de principe entériné au conseil municipal de novembre témoigne de la profonde volonté de Saint-Jérôme d’attirer chez elle des entreprises innovantes tournées vers les technologies d’avenir », a précisé Chantal Lambert, mandataire aux finances.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Il y a une conversation à propos de cet article.
Voir les commentaires Fermer les commentaires
Comments to: La Ville de Saint-Jérôme prépare le terrain pour l’éventuelle usine de batteries de la Compagnie électrique Lion
  • 18 novembre 2020

    Enfin on se grouille, bonne idée c’est important.

    Répondre
  • 18 novembre 2020

    Felicitation à toute votre équipe

    Répondre
  • 19 novembre 2020

    Bravo! Je suis content de voir que le Conseil de ville participe activement au projet de relance économique présenté par le gouvernement de la M.Legault. Saint-Jérôme a de quoi à être fière de son initiative. Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud. Enfin de beaux emplois payants en perspective pour de nombreux Québécois. Félicitations à l’équipe dynamique de M. Maher .

    Répondre
  • 19 novembre 2020

    Bravo, c’est super.
    En plus, Lion me semble être une compagnie éco responsable.
    Je suis persuadé que les règles environnementales seront respectées avec sagesse.

    Répondre
  • 20 novembre 2020

    J’aimerais avoir le symbole à la bourse merci

    Répondre
  • 13 janvier 2021

    Bonjour,
    La compagnie Lion envisage une entrée en bourse via une compagnie coquille (Blank check company) appelé Northern Genesis Acquisition Corp (NGA).
    Je ne sais pas si cela est lié à la fusion avec Lion, mais le titre de NGA s’est envolé depuis les environs du 15 novembre 2020.

    Répondre

Ajouter à la conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter une image - seuls les png, jpg, jpeg et gif sont admis.

https://www.vsj.ca
Édition, révision et/ou contribution
Vous voulez suivre Ville de Saint-Jérôme sur les réseaux? C'est par ici!
TopoLocal

Se connecter

Bienvenue sur TopoLocal
Notre site existe pour vous informer
Créer votre compte
Créer un compte sur TopoLocal est gratuit. Une fois votre compte créé, il vous sera parfois offert de vous abonner, pour moins de 2$ par semaine.