Les maires et préfets des Laurentides demandent que Québec rouvre les restaurants en zone rouge

Restaurants fermés dans les MRC de la région en zone rouge 

Les élus des Laurentides demandent au Premier ministre leur réouverture immédiate 

Saint-Jérôme, le 2 décembre 2020 — Le Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides (CPÉRL) s’est adressé hier au Premier ministre du Québec François Legault afin  de lui demander la réouverture immédiate des restaurants fermés des MRC de La Rivière-du Nord, de Thérèse-De Blainville, de Deux-Montagnes de même que ceux de la ville de  Mirabel. En s’appuyant sur les données de la Santé publique des Laurentides et de manière  plus plus générale sur la littérature scientifique relativement au COVID-19, le constat est clair : la fréquentation des restaurants n’est pas un vecteur important de propagation du virus. Les préfets s’interrogent donc sur cette mesure restrictive pour les restaurateurs laurentiens  situés en zone rouge dont les effets économiques sont dévastateurs, sans compter les effets  sur la santé mentale des principaux intéressés et, par extension, sur les familles laurentiennes  sises en zone rouge qui pourraient profiter de cette levée de restriction.  

« Les préfets constatent avec désarroi qu’après de nombreuses semaines sans revenus, la  majorité des restaurateurs situés dans les MRC de la région en zone rouge devront fermer  définitivement leurs portes sans un peu d’oxygène qu’apporterait l’ouverture de leurs  commerces pendant la période des Fêtes. Nous ne pouvons plus passer sous silence cette  iniquité territoriale qui mine le moral et le portefeuille des femmes et des hommes qui  travaillent dans cette importante industrie de notre région et de nos territoires », martèle  d’entrée de jeu Bruno Laroche, président du CPÉRL. 

Cela n’est pas sans contraste avec les MRC plus au nord de la région, sises en zone orange, où les restaurants poursuivent leurs activités et où l’achalandage de laurentiens de la zone rouge de même que d’excursionnistes de Laval et de Montréal est très important. « L’ouverture des restaurants en zone rouge permettrait la rétention de la population sur leur  propre territoire tout en réduisant la pression de cette achalandage devenu trop important sur  les territoires en zone orange. N’oublions pas que nous ne sommes qu’à l’aube du début de  la saison hivernale dont l’affluence est très importante dans les territoires plus au nord de la région! », conclut Bruno Laroche qui est également préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord et maire de Saint-Hippolyte.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

Laisser un commentaire

TopoLocal