TopoLocal fait des rénovations. Le contenu de l'été et d'autres fonctionnalités vont s'ajouter dans les semaines qui viennent.

Louise Simard-Léonard témoigne des changements du XXe siècle à Saint-Jérôme

La petite histoire d’ici racontée par des gens d’ici

Histoire et Archives Laurentides a mené une série d’entrevues audio ou vidéo avec des aînés de Saint-Jérôme et des villes environnantes. À travers leurs souvenirs et anecdotes, découvrez des aspects parfois méconnus de la petite histoire régionale, qui sont ainsi préservés pour la postérité.

Louise Simard est issue d’une famille profondément ancrée dans l’histoire de Saint-Jérôme. Elle est la petite-fille de Camille De Martigny père, avocat renommé et ancien maire, et la fille de Jean Simard, fils de Pierre Simard, qui exploitaient une épicerie au centre-ville. Son époux était le notaire Georges Léonard, lui aussi membre d’une famille bien connue à Saint-Jérôme.

L’épicerie Simard, que tenaient le grand-père et le père de Louise »Simard dans le centre-ville jérômien.

Outre de nous livrer, au travers le récit de son quotidien d’enfant, un peu de la vie dans la première moitié du XXe siècle, c’est avec une certaine nostalgie qu’elle nous parle aussi de la rue Laviolette, où habitait sa famille dans la jolie maison patrimoniale qui existe toujours au coin de la rue Marchand.

La maison Simard (qu’on devrait peut-être plutôt appeler la maison De Martigny!) existe toujours sur la rue Laviolette. Fonds Richard Côté; Mise en valeur du patrimoine bâti;Maisons anciennes, Saint-Jérôme
Le spectaculaire incendie du collège des Frères des écoles chrétiennes, survenu au début de l’année 1962 tout près de la maison des Simard.

Tout au long de l’entrevue, Mme Simard-Léonard nous raconte ces charmantes petites anecdotes qui ont construit la trame narrative de sa vie, une de ces vies dont on n’entend peu parler dans les livres d’histoire mais ô combien importantes, constituant le tissu vivant de Saint-Jérôme au siècle dernier.

La mère de Louise Simard, Jacqueline DeMartigny (assise), s’est beaucoup impliquée dans les débuts de la bibliothèque municipale. Elle est ici avec Marie-Antoinette Foucher, qui en fut la première directrice. Collection Société d’histoire de la Rivière-du-Nord; Bâtiments historiques;Bâtiments publics;Salle de la bibliothèque municipale de Saint-Jérôme

Jean-Pierre Bourbeau pour Histoire et Archives Laurentides

L’entrevue intégrale avec Mme Simard-Léonard sur YouTube: https://www.youtube.com/watch?v=KfAjrZ2k_Jc

Cette entrevue peut aussi être consultée au local de Histoire et Archives Laurentides.

Le projet a été réalisé dans le cadre du Fonds de développement des territoires entre la MRC de La Rivière-du-Nord et le ministère des Affaires municipales et de l’occupation du territoire, en collaboration avec le Musée de la Mémoire Vivante où certains de ces témoignages pourront aussi être consultés.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

2 réflexions au sujet de “Louise Simard-Léonard témoigne des changements du XXe siècle à Saint-Jérôme”

  1. Bonjour je nomme Maurice Théoret et notre maison est centenaire (1888). 5 rue de St jovite .J’aimerais savoir si la mrc rivière du nord pouvais reconnaître celle-ci comme maison du patrimoine de St Jérôme et par ce fait obtenir certain avantages,comme rénovations ou autre.je vous remercie de porter une attention spéciale à ma demande j’ai tout les noms des anciens propriétaires j’y demeure depuis 45 ans MERCI

    Répondre

Laisser un commentaire

TopoLocal