1. Histoire
  2. Incidents
  3. Lieux et environnement

Un feu mène à la démolition de trois édifices au centre-ville de Saint-Jérôme, dont une maison presque bicentenaire

Un reportage de Maxime Labelle, Charles et Louis-Xavier Michaud

Trois édifices qui formaient le coin de la rue Labelle et la rue Saint-Joseph ont été démolis dans la nuit après un incendie au centre-ville de Saint-Jérôme vendredi soir, dont la maison Langwell, qui était là depuis plus de 180 ans.

Il ne reste plus d’édifices du côté ouest de la rue Labelle entre l’ancien hôtel de ville et la rue Saint-Joseph. Depuis la rue De la Gare (anciennement rue Legault) tous les édifices sauf l’hôtel de ville ont été détruits par le feu. Les plus anciens se souviendront du Studio de photographie Autour du Monde et du nettoyeur Dominic, auxquels on ajoute depuis samedi le magasin de Chaussures R. Théoret, le restaurant Coco & Crêpes, et la maison historique située au coin de Labelle et Saint-Joseph, dont l’incarnation la plus connue a été le restaurant La Maison Millaire. TopoLocal remettra le mérite de la mémoire jérômienne à la personne qui pourra nous dire quel commerce fut jadis installé au rez-de-chaussée à l’époque du Nettoyeur Dominic.

Ce local inoccupé, le restaurant Coco & Crêpes et un édifice qui comprenait le magasin de chaussures R. Théoret, ont tous été démolis dans la nuit, une fois le feu éteint.

D’abord un feu à l’arrière des restaurants

D’après les premières informations disponibles et des témoins sur les lieux, l’incendie aurait démarré à l’arrière de la maison Langwell, convertie en restaurant qui a porté plusieurs noms au fil des années dont la Maison Millaire, le Steak, etc. ou plus récemment le 1838, fermé depuis environ deux ans.

Vers 18h, l’incendie était d’abord à l’arrière de la maison, par la rue Saint-Joseph. Photo par Maxime Labelle

Une panne d’électricité s’est ajoutée à l’événement, qui touchait plus de 2000 clients d’Hydro-Québec autour du lieu de l’incendie.

Vue du pont. Merci à la photographe Kelly-Ann Ravary pour cet angle inédit. Elle fait des photos bien différentes de celle-ci habituellement, vous pouvez les voir à Photographie KAR.

L’incendie vu du pont Castonguay

La maison qui faisait le coin était l’une des plus anciennes de la ville. Elle a été construite en 1838 par Robert Langwell, un écossais qui y avait d’ailleurs établi son commerce juste à côté, alors que la paroisse catholique de Saint-Jérôme-de-la-Rivière-du-Nord a été fondée officiellement en 1845.

Il y a une conversation à propos de cet article.
Voir les commentaires Fermer les commentaires
Comments to: Un feu mène à la démolition de trois édifices au centre-ville de Saint-Jérôme, dont une maison presque bicentenaire
  • Avatar
    15 janvier 2021

    La perte de ce bâtiment, autrefois admirable et avec un magnifique jardin dans sa cour arrière que l’on pouvait voir du pont Lapointe avant sa transformation en restaurant pour devenir la maison Miller est un perte pour le patrimoine bâti de St-Jérôme. Il ne reste presque plus rien de ce patrimoine qui était remarquable.

    Répondre
  • Avatar
    15 janvier 2021

    Pour moi, Maher vas nous annoncer un nouveau parc à 15 millions dans pas long.

    Répondre
    • Louis-Xavier Michaud
      15 janvier 2021

      Peut-être un parc, mais ce ne sera pas Maher. Il a perdu son emploi récemment : https://topolocal.ca/2021/01/05/stephane-maher-nest-plus-maire-de-saint-jerome/

      Répondre
      • Avatar
        23 janvier 2021

        Moi, je verrais bien un pavillon de l’UQO à cet endroit.

        Répondre
    • Avatar
      15 janvier 2021

      Monsieur Maher n’est pas responsable de tout ce qui arrive à St-Jérôme ! On ne fesse pas sur qq’un qui est à terre. Avec ce maire, la ville c’est bien developpée et les taxes sont restées basses.

      Répondre
      • Avatar
        16 janvier 2021

        Sage et mature commentaire de votre part. Je suis fatigué de lire les messages de trolls. Le votre est rafraîchissant.

        Répondre
      • Avatar
        16 janvier 2021

        Il n’a fait que vous avisez que Maher n’était plus maire.

        Répondre
      • Avatar
        16 janvier 2021

        vous avez absolument raison merci

        Répondre
      • Avatar
        16 janvier 2021

        Iexactement au même endroit il y a 2 semaine les pompiers était alerter au même endroit pour un début d’incendie à l’arrière du bâtiment

        Répondre
      • Avatar
        16 janvier 2021

        Haha! Ça c’est la meilleure plaisanterie que j’ai lue de la soirée!!!😂🤣😂

        Répondre
      • Avatar
        20 janvier 2021

        Ha ha ha , faut être naïve et de mauvaise foi pour vanter un maire corrompu 🤦‍♂️
        St Jérôme est loin de s’être développé, on vous rappel que St Jérôme c’est aussi Lafontaine , Bellefeuille et St Antoine …. j’aimerais bien que vous m’énumèrerez ce qu’il a fait dans ces 3 villes comme développement…. à part nous passer une taxe police qui nous a jamais remboursé, un des taux de taxation les plus élevés au Québec… et des services comme le déneigement qui est affreux depuis qu’il était en poste .
        Non merci vivement un changement de garde ,ce maire avait des ambitions plus grand que son cerveau

        Répondre
    • Avatar
      16 janvier 2021

      Maher est du passé… Allez Go en avance! Cessons de trouvez la bebitte partout! Cette année 2021 est une année électorale a saint-jerome alors de sky is no limite!!! Impliquez-vous, posé des questions au elus au conseil de ville qui se déroule tous les mois en pandémie!!!!et oui la ville continue a fonctionné, nos cols bleus et blancs travail fort. Merci d’ailleurs à tous ceux qui travaillent avec un climat de méfiance de la population générale. Faut savoir distinguées les élus et l’administratif . Si vous êtes insatisfait alors posé vos questions aux élus lors du conseil de ville. Voilà Facebook est rarement un élément qui a fait changé l’image d”une ville

      Répondre
  • Avatar
    15 janvier 2021

    Ses plate sa

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    C’est étrange comment tous les batiments près de la promenade brûlent peu à peu.

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    C’est sûr que Maher à pas été légale dans sa game politique mais je pense quand même qui avait sa ville à coeur pi qui a ben fait sa job.

    Répondre
    • Louis-Xavier Michaud
      16 janvier 2021

      Comme vous dites, personne ne devrait douter de son amour pour la ville et son intérêt à l’améliorer.

      Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    C’est quand même bizare que tout ce qui est sur le bord de la rivière brule.

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Bravo Topolocal pour cette rapide couverture de l’événement.

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    L’autre côté de la rivière se trouve le quartier le plus ancien de la ville. Le maire s’était entendu avec un promoteur pour qu’il achète tout le quartier et il autorisait la démolition. Le patrimoine est ce qui fait la richesse d’un centre-ville. Il y aura vote de la population pour savoir si les gens sont d’accord avec la démolition. Généralement, personne ne se rend à ces séances et les projets sont acceptés. Si le patrimoine vous tient à cœur, vous présenter lors de cette soirée afin de préserver l’histoire de notre ville. Voir l’article du Devoir « patrimoine bâti de Saint-Jérôme » pour en savoir plus sur le sujet.

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Comme toute les petites villes et le manque d espace pour construire c’est quand même bizarre que c’est belle d’autrefois disparaissent. Condos en vue sur bord de rivière

    Répondre
    • Avatar
      17 janvier 2021

      st-jérôme ,n’est plus une petite ville ,elle est la 14 ième plus grande du Québec—voir les –statistiques ..merci — 75 000.habitants , cela fait du monde–

      Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    maher ne faisait qu a sa tete il n écoutait pas ces citoyens il nous a couter les yeux de la tete avec ses constructions de l aréna ect ect… bonne chose qu il soit parti et j espere que sa gang va partir aussi bon débarras.

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Chaussures Théoret était un commerce reconnu dans son domaine . Les gens qui y travaillaient étaient très aimables. Je trouve ça désolant.

    Répondre
    • Avatar
      16 janvier 2021

      Beaucoup de souvenirs pour moi…..ma première rencontre avec mon futur époux au bar sous la maison Miller et la réception de mes noces, en haut, dans la salle de réception ! Et que dire de mon magasin de chaussure favoris…..depuis ma tendre enfance mes parents me chaussais chez Theorêt ! Un beau chapitre de ma vie qui part en fumée….

      Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    J’en reviens pas de voir des gens défendres les corrompus de nôtre sociétés. Justin Trudeau peut bien prendre de la popularité Pour la maison bicentenaire qu’elle dommage l’architecture d’autrefois était chaleureuse artistique avec une âme de construction. Ajd c’est froid vite fait et sans âme plus souvent qu’autrement

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Je suis demeuré sur la rue Sarto, près du pont Lapointe dans les années cinquante. J’ai même été témoin de l’effondrement de son jumeau, le pont Viau, alors qu’un chauffeur de semi-remorque citerne transportant de l’asphalte liquide nous avait demandé si c’était le bon chemin pour aller au plan d’asphalte. Erreur! En embarquant sur le pont, le pont s’est effondré dans la rivière et le camion s’est renversé laissant couler l’asphalte liquide chaude dans la rivière. Sur le coin Labelle-St-Joseph, dans cette belle maison, plus tard La Maison Millaire, demeurait un médecin ou dentiste et son bureau était tout juste à côté.
    Ce qui est malheureux à St-Jérôme, on ne respecte pas l’environnement architectural patrimonial lorsqu’on bâtit un nouvel immeuble.

    Répondre
    • Avatar
      17 janvier 2021

      Dentiste Pagé entre Miller et Théoret ce fut mon 1er dentiste

      Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    C’est triste et je regretterai le magasin Théoret car c’était le seul endroit où je trouvais chaussures à mon pied.J’espère qu’il pourront se reloger ailleurs dansSt-Jérome.

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Arrêté de mettre mr.Maher en jeu!!! Oui c’est patrimonial mais vous êtes aveuglé par ce qui est entrain de ce déroulé sous vos yeux cher citoyens/nes. La loi est en préparation encore mais rappelé vous de la loi que Legault avait parler au début de la pandémie? La loi 61? Elle a pas été adopter car elle est encore en pour parler. Mais le expatriment en fait parti. Beaucoup de choses se parle mais vous écouter tous et toutes et vroyez que TVA nouvelles est la bible de la vie 😂😂😂. Ça fait au moins 1 an qu’ils voulait mettre les 3 bâtiment par terre. Ah oui vous pensez un autre complotiste😂😂😂. Well pensez ce que voua voulez et continuer a vous faire comploter par le gouvernement comme il reussi a faire.

    Répondre
    • Avatar
      16 janvier 2021

      Mr.Lapierre IL ont passé la lois 66 à place de la 61.c’est presque la même chose avec des mots plus doux pour les critiques molles! Ça passé comme un pieu dans le beurre.La covid à le dos large 🤒😱🤑

      Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    triste,de voir que le centre-ville de notre belle ville part en boucane,qui est derrière ces feux . ?

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Il y a 70 ans la belle maison du coin prés du pont rue St- Joseph appartenait à mon Dentiste Pagé moi je demeurais sur la rue St -Joseph près des Famille Campeau, Faubert,Maher,Pilon , la Fonderie Viau …Salut Charles Payer !

    Répondre
    • Avatar
      16 janvier 2021

      Bonjour, votre dentiste était mon grand papa ❤️. Ma grand mère voulait tellement cette maison à l’époque, elle l’a toujours aimé, elle m’en parlait jusqu’à ses derniers jours de vie. Nous y retournions avec elle manger au restaurant et avions bien sûr un service VIP. Mon grand père est décédé subitement en 1982 d’une crise cardiaque. Et ma grand mère nous a quitté à Noël 2014, et le 15 janvier 2021 la maison est partie en fumée …

      Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Dommage pour ceux qui avaient ces propriétés .Maintenant que tout est en cendre. il faut rebâtir. Près l’Université, un projet d’agrandissement pour l’Université, sinon des logements locatifs pour les étudiants et pour terminer des logements à prix modiques pour meubler le Centre Ville qui en aurait de besoin.. S’il vous plait pas encore un autre Parc comme au coin de Castonguay.

    Répondre
    • Avatar
      17 janvier 2021

      Un stationnement pour les étudiants universitaire qui peinent a se trouver 6 places sur la rue st-Louis et qu’en plus depuis 3 ans cette rue ne fait plus partie du déneigement des trottoirs WTF …un stationnement se serait plus sécuritaires pour notre relève de demain pis ça brûle pas

      Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Les traces de Robert Langwell (Langwill) ne sont pas complètement effacées à Saint-Jérôme puisqu’ils nous restent son moulin à farine de la rue St-Faustin, tout près de l’ancienne résidence de mes grands-parents.
    Sauf erreur la famille Langwill est d’origine écossaise et faisait partie des pionniers britanniques de New Richmond (Harrison, K. (2014). Les pionniers britanniques de New Richmond. Magazine Gaspésie, 51 (1), 23–26.).
    Il n’est pas clair qu’il est immigré chez nous directement d’Écosse ou que leur présence soit une conséquence de leur fidélité a la couronne britannique, puisque l’on comptait parmi les fondateurs de New-Richmond plusieurs loyalistes.
    Un fait digne de mention est l’installation d’un moulin à farine et moulins à bois par ces loyalistes de Gaspésie dans la période contemporaine à l’arrivé de la famille Langwill a New-Richmond. Ceci pourrait-il expliquer son expertise dans ce domaine.
    Monsieur Langwill nous a laissé une deuxième maison patrimoniale au 834-836, avenue Sainte-Croix a ville Saint-Laurent (https://grandquebec.com/images-quebec/circuits-saint-laurent/).
    N’hésiter pas a commenté, car il y a peu d’information facilement accessible sur cette famille.

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    J’ai beaucoup de souvenirs rattachés à ce coin de rue! D’abord la magnifique maison Langwell qui a été durant de nombreuses années la résidence du dentiste Pagé dont le cabinet était attenant à la résidence principale (partie blanche) qui fut transformé à maintes reprises avant de devenir Coco & Crêpes. Les commerces avoisinants à l’époque (avant chaussures R. Théoret) étaient le salon du barbier Cadieux , un magasin de linge Régent et le fleuriste Lefort ou Dufort.
    Après le départ du dentiste Pagé au début des années 70′ c’est devenu la Maison Millaire dont le sous-sol de l’édifice a été converti en bar qui s’appelait Mère Catherine ou plusieurs d’entre nous on fait de joyeux  »party »
    Finalement, c’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que je me suis rendu sur les lieux aujourd’hui afin de prendre quelques photos.

    Répondre
    • Avatar
      16 janvier 2021

      Bonjour M. Longpré, la maisons du dentiste Page était celle de mon grand père Jules et de ma grand maman Gisèle. Trop de souvenirs viennent de partir en fumée. Ma mère et son frère y sont nés lá, mon oncle s’est marié là bas et fêté ses 40 ans de mariage. Beaucoup de peine pour la famille, une page d’histoire vient de tourner pour nous, heureusement rien ne peut nous enlever nos souvenirs…

      Répondre
    • Avatar
      17 janvier 2021

      Bonjour M. Longpré, je suis réside depuis quelques mois < St-Jérôme et j'aimerai savoir si quelqu'un pourrait me renseigner concernant un ancien commerce qui avait pignon sur rue au centre Ville de Saint-Jérôme. Il s'agissait d'une mercerie tenu par un M. Hajaly. C'est tout ce que je poss`de comme information et j'aimerai en apprendre plus , merci pour retour dans vos mémoires, Thérèse

      Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    J’ai beaucoup de souvenirs rattachés à ce coin de rue! D’abord la magnifique maison Langwell qui a été durant de nombreuses années la résidence du dentiste Pagé dont le cabinet était attenant à la résidence principale (partie blanche) qui fut transformé à maintes reprises avant de devenir Coco & Crêpes. Les commerces avoisinants à l’époque (avant chaussures R. Théoret) étaient le salon du barbier Cadieux , un magasin de linge Régent et le fleuriste Lefort ou Dufort.
    Après le départ du dentiste Pagé au début des années 70′ c’est devenu la Maison Millaire dont le sous-sol de l’édifice a été converti en bar qui s’appelait Mère Catherine ou plusieurs d’entre nous on fait de joyeux ”party”
    Finalement, c’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que je me suis rendu sur les lieux aujourd’hui afin de prendre quelques photos.

    Répondre
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Bien triste de voir le commerce de mon grand-père disparaître. J’étais fière de voir que celui-ci avait survécu aux années et aux grandes surfaces. Mon grand-père avait chaussé les gens avec fierté. C’est pour moi une grande perte. Bonne chance aux propriétaires de Chaussures R.Théorêt et aux voisins.

    Répondre
  • Avatar
    17 janvier 2021

    J’ai travaillé au du restaurant Jaccomo qui étais a monsieur Jack laffave et j’ai rencontrer l’homme de ma vie ya de sa 31ans nous sommes mariés avec 4 beaux enfants et 2 petits-fils

    Répondre
  • Avatar
    17 janvier 2021

    st-jérôme ,n’est plus une petite ville ,elle est la 14 ième plus grande du Québec—voir les –statistiques ..merci — 75 000.habitants , cela fait du monde–

    Répondre
  • Avatar
    17 janvier 2021

    C.C. j ai moi-même été chez le dentiste Pagé , anecdote il avait brisé son pic en enlevant ma dent de sagesse 😥 , Concernant Chaussure Théoret , les bottines Savage ,q uil nous suggerra , pour mon bébé. Merci. L’avenir nous Dira la Suite à cette Événement.

    Répondre
  • Avatar
    17 janvier 2021

    Bien sur , souvenez-vous du temps ou entre la maison Millaire et coco il existait une petite maison qui était la clinique du dentiste Pagé un ancien membre des forces armées canadiennes déja dentiste pour les soldats, j’ai souvenir qu’il était d’une rudesse à laisser des souvenirs que je n’ai jamais oubliés, mais pour deux piastres c’était assez vite fait .

    Répondre
  • Avatar
    18 janvier 2021

    The end of an era !

    La Coupe Stanley en 1986, Brian Mulroney , la meilleur salade cesar des Laurentides et pleins d’autres souvenirs.

    Répondre
  • Avatar
    19 janvier 2021

    Je crois que le premier plan directeur de la ville de Saint-Jérôme, prévoyait le non remplacement des bâtiments le long de la rivière. Les plans directeur sont les ancêtres des plans d’urbanisme. Je parle ici d’une idée qui date des années 30 ou 40. Malheureusement ou heureusement, nous allons y arriver. Notre rivière est jolie et la qualité de ses eaux s’est nettement améliorée depuis mon enfance.

    Répondre

Ajouter à la conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter une image - seuls les png, jpg, jpeg et gif sont admis.

Édition, révision et/ou contribution

Se connecter

Bienvenue sur TopoLocal

Notre site existe pour vous informer
Créer votre compte
Créer un compte est gratuit. Vous pouvez aussi nous aider en devenant membre pour moins de 6$ par mois!