Il était parti de Saint-Eustache le matin et la remorque où il reposait a dû s’arrêter à quelques centaines de mètres de sa destination: le terrain derrière le buffet chinois où les éléments du train de banlieue vont dormir et se faire laver. Cet endroit que j’appelle familièrement l’hôtel du train de Saint-Jérôme.

Soumis à un contrôle, après avoir arpenté les «chemins d’en arrière» puis la route 158 entre Saint-Eustache et Saint-Jérôme, les contrôleurs routiers ont immobilisé le camion, sa remorque et son escorte pour prendre son poids et d’autres formalités qui m’échappent sûrement.

C’est un modèle de wagon qu’on ne voit plus sur les rails depuis déjà quelques années: un étage et le nom Agence métropolitaine de transport inscrit sur le côté. Le train n’est plus géré par cette organisation, on l’appelle maintenant l’Autorité régionale de transport métropolitain et la ligne de Saint-Jérôme s’appelle exo2.

Cela a fait jaser, évidemment. Un wagon de train sur une route principale, à Saint-Jérôme ou ailleurs, c’est un moment unique que je me suis empressé de saisir, pour archives.

Il y a une conversation à propos de cet article.
Voir les commentaires Fermer les commentaires
Comments to: Un wagon arrêté par les contrôleurs routiers sur la route 117
  • Avatar
    16 janvier 2021

    Le chemin a prendre et escorte est dicter par le gouvernement et aussi l’heure pour circuler , ont il oubliez les ordres !!! Bien possible..

    Répondre

Ajouter à la conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter une image - seuls les png, jpg, jpeg et gif sont admis.

https://www.topolocal.ca
Vous voulez suivre Louis-Xavier Michaud sur les réseaux? C'est par ici!

Se connecter

Bienvenue sur TopoLocal

Notre site existe pour vous informer
Créer votre compte
Créer un compte est gratuit. Vous pouvez aussi nous aider en devenant membre pour moins de 6$ par mois!